Français | عربي | English

Accueil > Architecture islamique > L’architecture islamique en Egypte, à l’époque des Califes Bien-Guidés

L’architecture islamique en Egypte, à l’époque des Califes Bien-Guidés

Dernier ajout – vendredi 23 mai 2003.

Il nous reste peu de choses de l’architecture islamique qui s’est développée en Egypte depuis les Califes Bien-Guidés jusqu’au début de la période Toulounide (20-254 A.H./640-868 E.C.). En effet, il ne reste d’Al-Fustât, la première ville arabe en Egypte, que des ruines. Al-`Askar, construite par les Abbassides en 133 A.H. (750 E.C.), a subi la même destruction.

Malgré les profondes transformations architecturales qu’a subies la mosquée de `Amr Ibn Al-`Âs suite à de nombreux élargissements et rénovations, au point qu’il ne subsiste pratiquement de l’ancienne mosquée que le site sur lequel elle fut construite, nous savons que deux innovations architecturales principales apparurent avec la construction de cette mosquée.

La première réside dans les quatre sawâmi` (tours) bâties aux quatre coins de la mosquée en 53 A.H. (672/673 E.C.) par Maslamah Ibn Mukhallad, gouverneur de l’Egypte, sous l’ordre de Mu`âwiyah Ibn Abî Sufyân. L’architecture de ces sawâmi` fut inspirée des tours qui se dressaient dans l’enceinte de l’ancien temple (temenos) de Damas et constitua un modèle des minarets qui furent construits ultérieurement en Egypte.

Le second élément remarquable c’est le mihrâb creux construit en 93 A.H. (712 E.C.) dans la mosquée par le Gouverneur d’Egypte, Qurra Ibn Sharik, sous le règne d’Al-Walîd Ibn `Abd Al-Malik. Ce mihrâb est calqué sur le mihrâb qu’a construit `Umar Ibn Abd Al-Azîz en 88 A.H. dans la mosquée de Médine.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.