Français | عربي | English

Accueil > Grandes Figures de l’Islam > Les Compagnons du Prophète > `Abd Allâh Ibn Salâm

`Abd Allâh Ibn Salâm

mercredi 29 mai 2002

Al-Husayn Ibn Salâm était rabbin. Il était très respecté
et porté en estime par les habitants de Yathrib [1], juifs et
non-juifs. Il était connu pour sa piété, sa bonté,
sa droiture et sa sincérité.

Al-Husayn, qui menait une vie paisible, était très minutieux et
exigent dans la façon dont il dépensait son temps. Ainsi, chaque
jour, il consacrait un temps déterminé à la pratique de
la religion, à l’enseignement et à la prédication dans
le temple. Puis il s’occupait des dattiers de son verger ; il les taillait
et employait quelques techniques pour favoriser la pollinisation. Enfin, pour
améliorer sa compréhension et ses connaissances de la religion,
il se livrait à l’étude de la Thora.

On rapporte que dans son étude, il était particulièrement
frappé par quelques versets qui traitaient de la venue d’un Prophète
qui viendrait compléter le message des Prophètes précédents.

C’est pourquoi Al-Husayn fut vivement intéressé d’entendre les
nouvelles de l’apparition d’un Prophète à La Mecque.

Il raconte ce récit :

"Quand j’appris l’existence du Messager de Dieu - paix et bénédictions sur lui - je me mis à enquêter sur son nom, sa généalogie,
ses signes particuliers, l’époque à laquelle il est apparu et
l’endroit où il se trouvait puis je comparai toutes ces informations
avec ce qui se trouve dans nos livres. Ce faisant, je fus convaincu de l’authenticité
de sa mission et j’affirmai la vérité de son message. Cependant,
je dissimulai mes conclusions aux juifs. Je tins ma langue...

Puis vint le jour où le Prophète - paix et bénédictions sur lui - quitta La Mecque pour Yathrib. Au moment où il arriva
aux abords de la ville et qu’il s’arrêta à Qubâ’, un homme
accourut dans la ville, appelant les gens à sortir et annonçant
l’arrivée du Prophète - paix et bénédictions sur lui. A ce moment, je me trouvais au sommet d’un dattier à
travailler. Ma tante, Khâlidah Bint Al-Hârith, était
assise sous l’arbre. En apprenant la nouvelle, je m’écriai : "Allâhu
akbar ! Allâhu akbar !
, Dieu est le plus Grand ! Dieu est le plus Grand !"

Lorsque ma tante entendit ma proclamation de la Grandeur de Dieu, elle me le reprocha :

"Malheur à toi ! Par Dieu, si tu avais entendu que Moïse -
paix sur lui - était venu, tu n’aurais pas été aussi
enthousiaste.
- Ma tante !, Par Dieu il est vraiment le frère de Moïse et il
suit sa religion. Il a été envoyé avec la même mission
que Moïse."

Elle demeura silencieuse pendant quelques instants puis elle dit :

" S’agit-il du Prophète dont tu nous as parlé, celui qui
serait envoyé pour confirmer la vérité prêchée
par les précédents Prophètes et pour compléter le
message de Son Seigneur ?
-Oui, répondis-je."

Sans plus attendre, je sortis à la rencontre du Prophète - paix et bénédictions sur lui.
Je vis une foule de gens à sa porte. Je me frayai un chemin pour m’approcher
de lui. Les premiers mots que je l’entendis prononcer furent :

"Ô gens ! Répandez la paix... Partagez la nourriture...
Priez durant la nuit pendant que les gens dorment... et vous entrerez au
Paradis en paix..."

Je l’examinai attentivement. Je fus convaincu que son visage n’était
pas celui d’un imposteur. Je m’approchai davantage de lui et fis la profession
de foi : "Il n’y a de Dieu que Dieu et Muhammad est le Messager de Dieu."

Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - se tourna
vers moi et demanda :

"Quel est ton nom ?
- Al-Husayn Ibn Salâm, répondis-je.
- Ton nom sera désormais `Abd Allâh Ibn Salâm,
dit-il me donnant un nouveau nom.
- Oui, acceptai-je. Qu’il en soit ainsi. Par Celui qui t’a envoyé avec
la vérité, je ne souhaite avoir d’autre nom à partir d’aujourd’hui."

Je retournai chez moi et je parlai de l’islam à ma femme, à mes
enfants et au reste de mon foyer. Ils se convertirent tous, y compris ma tante
Khâlidah qui était alors une vieille femme. Cependant, je leur conseillai
de cacher notre conversion aux juifs jusqu’à ce que je leur en donne
la permission. Ils acceptèrent.

Plus tard, je retournai auprès du Prophète - paix et bénédictions sur lui - et lui dit : "Ô Messager de Dieu ! Ces juifs sont des gens enclins à la calomnie et au mensonge. J’aimerais que tu invites
les personnalités éminentes de leur communauté à
te rencontrer. Pendant la rencontre, il faudra que je me dissimule à
leurs regards dans une de tes pièces. Demande-leur qui je suis et quel
est mon statut parmi eux avant qu’ils n’apprennent ma conversion à l’islam.
Puis invite-les à l’islam. S’ils apprenaient que j’étais devenu
musulman, ils me blâmeraient, ils me porteraient de fausses accusations
et ils me calomnieraient."

Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - me garda dans une de ses pièces et invita les
personnalités éminentes juives à lui rendre visite. Il
leur présenta l’islam et leur recommanda d’avoir foi en Dieu mais ils
commencèrent à lui chercher querelle et à le contester
sur la vérité. Le Prophète - paix et bénédictions sur lui - réalisa qu’ils
n’étaient pas enclins à accepter l’islam. Il leur demanda alors
 :

"Quel est le statut d’Al-Husayn Ibn Salâm parmi vous ?
- Il est notre chef et le fils de notre chef. C’est notre rabbin et notre savant,
le fils de notre rabbin et de notre savant.
- Si vous veniez à apprendre qu’il s’est converti à l’islam, accepteriez-vous
l’islam également ?

- Que Dieu nous pardonne. Il n’accepterait pas l’islam. Que Dieu le préserve
d’accepter l’islam, dirent-ils horrifiés. "

A cet instant, je parus devant eux et leur annonçai :

"Ô assemblée de juifs ! Craignez Dieu et acceptez ce que
Muhammad a apporté ! Par Dieu, vous savez certainement qu’il est le Messager
de Dieu et vous pouvez trouver des prophéties sur lui et la mention de
son nom et de ses caractéristiques dans votre Thora. Pour ma part, je
déclare qu’il est le Messager de Dieu. J’ai foi en lui et je crois en
sa sincérité. Je le reconnais."

"Tu es un menteur ! s’écrièrent-ils. Par Dieu, tu es une
personne malfaisante et ignorante."

Puis ils continuèrent à m’insulter de toutes les façons
concevables..."

`Abd Allâh Ibn Salâm est venu à l’islam avec une âme
assoiffée de savoir. Il était très attaché au Coran.
Une grande partie de son temps était consacrée à la lecture
de ses sublimes versets. Il était profondément dévoué
au noble Prophète - paix et bénédictions sur lui - et était constamment en sa compagnie.

La plupart du temps, il se trouvait à la mosquée afin de prier, d’apprendre et d’enseigner. Il était connu pour
sa façon douce, émouvante et efficace d’enseigner dans les cercles
d’études des Compagnons - que Dieu les agrée - qui avaient lieu régulièrement
dans la mosquée du Prophète - paix et bénédictions sur lui.

`Abd Allâh était connu pour être parmi les Compagnons comme
faisant partie des Gens du Paradis, ceci en raison
de sa détermination à suivre le conseil du Prophète - paix et bénédictions sur lui : "S’accrocher fermement
à l’anse la plus solide qui est la foi et la soumission totale à
Dieu."

P.-S.

Traduit de l’anglais du site Youngmuslims.ca.

Notes

[1Yathrib est l’ancien nom de Médine.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.