Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Superstitions > Égorger une bête par crainte des démons lorsqu’on emménage dans une (...)

Égorger une bête par crainte des démons lorsqu’on emménage dans une maison

vendredi 13 juin 2003

Question

Certaines personnes prétendent que si l’on emménage dans une nouvelle maison, alors il faut égorger un mouton ou un autre animal, et que si on ne le fait pas, les démons (jinn) viennent hanter la maison et créer des ennuis pour les habitants. Cela est-il vrai ?

Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

A vrai dire, les conceptions que les gens se font de ce monde invisible des démons sont très différentes. Les uns exagèrent en voulant à tout prix prouver leur existence, les autres exagèrent en voulant à tout prix prouver leur inexistence.

Les uns nient les démons et récusent l’existence de ce monde invisible, car ils ne croient qu’à ce qu’ils voient. Et cette attitude est une forme d’outrance. Parallèlement, d’autres personnes voient des démons partout, les démons par-ci, les démons par-là, les démons sur leur toit, les démons à leur porte, les démons la nuit, les démons le jour, les démons partout. Ils en arrivent ainsi à croire que les démons sont les maîtres de ce monde. Et cette attitude est encore une forme d’outrance, en contradiction avec l’esprit de l’Islam, qui se veut être la religion du juste milieu.

L’Islam a entériné cette vérité que constitue l’existence des djinns. L’Islam reconnaît ce monde invisible. Des récits authentiques et largement transmis ont ainsi rapporté la présence des démons et la possibilité de les faire venir. Ces récits se sont transmis de génération en génération et existent encore de nos jours. En outre, il a été établi que la plupart de ces sorciers qui communiquent avec les esprits communiquent en réalité avec les démons. C’est du moins la conclusion à laquelle sont parvenus ceux qui ont étudié ce phénomène.

Les djinns existent donc... nul doute en cela. Quant au fait que les gens se mettent à croire que les démons ont un tel pouvoir et une telle influence sur notre monde, jusque sur l’emménagement dans une nouvelle maison, de sorte que s’ils n’égorgent pas un mouton, les démons viendraient hanter leur maison et leur rendre la vie infernale, alors cette superstition ne trouve nullement son origine dans la révélation ni n’a aucun fondement dans la religion. Ces choses relèvent de l’Inconnu (ghayb) au sujet duquel nous ne pouvons nous permettre d’émettre des opinions, car nous ne pouvons avoir accès à sa connaissance, sauf si l’Infaillible - paix et bénédiction sur lui - nous en a lui-même parlé. Tout ce dont la religion ne parle pas n’a donc aucun fondement et il ne faut pas y croire ni y donner une quelconque importance religieuse.

En conclusion, je dirai que la nécessité d’égorger une bête lors de l’emménagement dans une nouvelle maison par crainte des démons, de leur mal et de leurs méfaits est infondée.

P.-S.

Traduit de la Banque de Fatâwâ du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.