Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Credo > Sheikh Ahmad Kutty > Le devoir du musulman : juger les autres ou leur transmettre le message de (...)

Le devoir du musulman : juger les autres ou leur transmettre le message de l’Islam ?

jeudi 22 juillet 2004

Question

Chers savants, que la paix soit sur vous.

Certains de mes amis canadiens me posent souvent des questions au sujet de l’Islam. L’une des questions les plus compliquées qu’ils m’aient posée est la suivante : Pourquoi un non-musulman devrait-il aller en Enfer alors qu’il n’a fait que de bonnes actions durant toute sa vie ? Pourquoi Dieu punirait-il un chrétien ou un juif alors qu’il est né et à été élevé au sein d’une famille chrétienne ou juive sans l’avoir choisi ?

Qu’Allâh vous rétribue.

Réponse de Sheikh Ahmad Kutty

 [1]

Dans le Coran, Allâh nous dit qu’en tant que musulmans, notre devoir consiste simplement à transmettre le message divin ; nous n’avons pas été désignés comme juges ayant autorité pour décider qui parmi les gens ira en Enfer ou au Paradis. Dans la sourate les Abeilles, An-Nahl, Allâh nous dit : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle les gens au Sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon. Car c’est ton Seigneur qui connaît le mieux celui qui s’égare de Son Sentier et c’est Lui qui connaît le mieux ceux qui sont bien guidés. » [2]

Quant à la controverse ante-diluvienne au sujet de la religion sauvée, Allâh tranche en disant : « Et ils ont dit : "N’entreront au Paradis que les Juifs ou les Chrétiens". Voilà leurs chimères. Dis : "Avancez votre preuve, si vous êtes véridiques". Non, mais quiconque soumet à Allah son être tout en faisant le bien, aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés. » [3]

De plus, le Coran insiste sur le fait que notre Prophète Muhammad - Paix et Bénédiction de Dieu sur lui - est le dernier d’une fratrie de Prophètes et de Messagers. Il est venu affirmer la vérité pure que tous les Prophètes et Messagers avaient proclamée avant lui. Le Coran vient confirmer, protéger, et préserver ce message pur contre toute altération ou falsification humaine. En outre, il est clairement affirmé dans le Coran que la mission de notre Prophète Muhammad s’adresse à l’ensemble de l’humanité et non pas uniquement à une tribu ou une à nation en particulier. C’est pourquoi il est du devoir de chacun d’adhérer à ce message : « Dis : "Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager de Dieu, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Dieu, en Son Messager, le Prophète illettré qui croit en Dieu et en Ses Paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés". » [4]

Allâh nous révèle également dans le Coran qu’Il a envoyé des Messagers à chaque nation ayant peuplé la surface de la terre afin de transmettre le message de la vérité par le biais de Prophètes parlant la langue des peuples auxquels ils furent envoyés. On trouve une explication à cela dans le verset 15 de la sourate le Voyage nocturne, Al-Isrâ’ : « Et Nous n’avons jamais puni un peuple avant de lui avoir envoyé un Messager. »

Ainsi, si une personne n’a pas reçu le message de Muhammad - paix et bénédictions sur lui -, alors elle sera certainement jugée en fonction de celui des messages divins qui lui sera parvenu.

Sur la base de ce qui a été dit précédemment, les musulmans doivent être mis en garde contre la tentation de déclarer que telle ou telle personne ira en Enfer ou au Paradis. En tant que musulmans, il nous est préférable de nous en tenir à notre devoir de transmission du message de Miséricorde qui nous est parvenu par le biais de Muhammad - paix et bénédictions sur lui - en tant que confirmation de tous les messages prophétiques précédents. Il ne nous appartient pas de nous livrer à de tels jugements, qui doivent être laissés à Allâh, et à Allâh
Seul. Ainsi, le mieux que l’on puisse faire serait de reprendre les paroles du Prophète Jésus - paix sur lui - citées dans le Coran au sujet de ceux qui l’adoraient : « Si Tu les châties, ils sont Tes Serviteurs. Et si Tu leur pardonnes, c’est Toi le Puissant, le Sage ». [5]

P.-S.

Traduit de l’anglais du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sheikh Ahmad Kutty est un savant canadien de l’Institut Islamique de Toronto.

[2Sourate 16, An-Nahl, les Abeilles, verset 125.

[3Sourate 2, Al-Baqarah, la Génisse, versets 111 et 112.

[4Sourate 7, Al-A`râf, les Limbes, verset 158.

[5Sourate 5, Al-Mâ’idah, la Table servie, verset 118.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.