Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Docteur Muhammad Mahmûd Ghâlî > La Prière > Les cinq prières
La Prière

Les cinq prières

vendredi 12 mars 2004

Les prières ont été instituées après le Voyage nocturne du Prophète de la Mosquée sacrée vers la Mosquée Al-Aqsâ : « Louange à Dieu qui a transporté de nuit Son Serviteur, de la Mosquée sacrée à la Mosquée Al-Aqsâ dont nous avons sanctifié les abords afin de lui montrer certains de Nos signes. Dieu est Audient et Omniscient. » [1]

Cet événement eut lieu un an avant l’Hégire vers Médine. Les recommandations concernant la prière furent communiquées aux fidèles par le Prophète. « Dis à Mes Serviteurs croyants, d’accomplir la prière. » [2]

« Enjoins à tes proches la prière et accomplis-la avec persévérance. » [3]

Le Prophète lui-même a instamment enjoint de faire régulièrement les prières. Plusieurs traditions en parlent et les dernières paroles prononcées avant sa mort furent : « Soyez fidèles aux prières, soyez fidèles aux prières, vous serez toujours solidaires tant que vous prierez tous. Soyez fidèles à la prière, soyez fidèles à la prière. »

Une autre tradition dit : « Quiconque néglige la prière doit être considéré comme un infidèle. » Les enfants, garçons ou filles, doivent prier à l’âge de sept ans, et être punis à l’âge de dix ans s’ils la négligent : « Dites à vos enfants de prier lorsqu’ils auront sept ans et punissez-les, s’ils négligent la prière, quand ils atteignent dix ans », enseigne le Prophète.

Les conditions qu’une prière doit réunir sont les suivantes :

  1. La propreté du corps, des vêtements et du lieu.
  2. La décence dans les habits.
  3. La direction du corps vers la Ka`bah.
  4. L’intention.
  5. L’ordre dans les mouvements requis pour accomplir la prière.
  6. La componction ou le recueillement.

L’Islam prescrit aux fidèles cinq prières quotidiennes.

A l’aube, à midi, aux vespres, au coucher du soleil, à la tombée de la nuit.

Les heures de la prière varient selon les saisons [4].

A) La prière de l’aube (fajr) :

Elle comprend deux rak`ah ou génuflexions [5]. Le temps durant lequel s’accomplit cette prière s’étend de l’aube jusqu’au lever du soleil. Durant la première rak`ah, on récite à voix haute la Fâtihah [6], puis quelques versets du Coran. Ensuite, on s’incline, puis on se prosterne. On en fait de même durant la seconde rak`ah. On récite enfin le tashahhud final ou profession de foi.

B) La prière de midi (dhuhr) :

Elle comprend quatre rak`ah et son temps s’étend de midi jusqu’au milieu de l’après-midi. La récitation de la Fâtihah et des versets du Coran doit se faire à voix basse.

La profession de foi se répète à l’issue de la deuxième et de la quatrième rak`ah.

Notons que pendant les deux dernières rak`ah, on récite la Fâtihah seulement.

C) La prière de l’après-midi (`asr) :

Cette prière comprend quatre rak`ah qui doivent être accomplies entre les vespres (le milieu de l’après-midi) et le coucher du soleil. Elle est identique à celle de midi.

D) La prière du coucher du soleil (maghrib).

La prière du coucher du soleil comporte trois rak`ah dont le temps s’étend du coucher du soleil jusqu’au crépuscule. La récitation des versets du Coran se fait à voix haute pendant les deux premières rak`ah et à voix basse durant la troisième rak`ah qui se termine par la profession de foi. Cette rak`ah se fait avec la Fâtihah seulement.

E) La prière de la tombée de la nuit (`ishâ’) :

Elle se compose de quatre rak`ah et son temps s’étend du crépuscule jusqu’à l’aube. La récitation des versets du Coran se fait à voix haute pour les deux premières rak`ah (qui se terminent par la profession de foi) et à voix basse pour les deux autres rak`ah qui se terminent également par le tashahhud (la profession de foi).

Les cinq prières doivent être accomplies durant le temps prescrit pour les croyants. Et il est préférable qu’elles soient faites en congrégation. Les prières ne doivent pas nécessairement être faites à la mosquée, mais peuvent l’être dans une maison ou dans tout autre endroit propre.

Les prières en congrégation sont valables, avec au moins deux personnes. L’une remplit le rôle de l’imam (qui dirige la prière) et l’autre se tient à sa droite légèrement en retrait.

Les prières omises pour cause de sommeil ou d’étourderie doivent quand même être rattrapées après leur temps imparti.

Certains savants déclarent que les prières rituelles doivent être observées avec rigueur. D’autres pensent que les prières surérogatoires peuvent combler les lacunes qui entachent les prières canoniques. Les prières surérogatoires sont recommandées notamment durant la nuit.

La prière dite du « watr » (trois rak`ah) doit être récitée à voix basse, après la cinquième prière quotidienne, car il s’agit d’une tradition confirmée (sunnah mu’akkadah) [7].

La répartition des rak`ah pour les cinq prières du jour et les prières surérogatoires associées est résumée ci-dessous :

Nom de la prière canonique Nombre de génuflexions de la prière surérogatoire précédant la prière canonique Nombre de génuflexions de la prière surérogatoire suivant la prière canonique
1- Fajr (2 rak`ah)  2  
2- Dhuhr (4 rak`ah)
Jumu`ah (prière de vendredi)
 2 ou 4  2 ou 4
3- `Asr (4 rak`ah)  2 ou 4  
4- Maghrib (3 rak`ah)    2
5- `Ishâ’ (4 rak`ah).    2 + watr

P.-S.

Ouvrage publié par le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques, République Arabe d’Egypte. Quelques adaptations sont faites par Islamophile.org.

Notes

[1Sourate 17, Al-Isrâ’, le Voyage Nocturne, verset 1.

[2Sourate 14, Ibrâhîm, Abraham, verset 31.

[3Sourate 20, Tâ-Hâ, verset 132.

[4Les horaires des prières sont liés à la course du soleil pendant la journée : l’apparition du crépuscule, le passage au zénith, etc. C’est pourquoi ils varient au fil des saisons. Ndlr

[5Le terme rak`ah est dérivé de raka`a, le fait de s’incliner. Dans cette station, l’orant est incliné, le buste parallèle au sol et les mains sur les genoux, répétant subhâna rabbiyal-`adhîm (Gloire à mon Seigneur le Majestueux). Techniquement parlant, une rak`ah désigne une unité de prière comprenant la récitation du Coran et diverses stations : debout, incliné, prosterné. Ainsi désigne-t-on par extension l’ensemble d’une unité de prière par l’un de ses piliers. Les prières quotidiennes comportent entre 2 et 4 rak`ah. Ndlr

[6La Fâtihah, l’Ouvrante, est le nom de la première sourate du Coran. Ndlr

[7Le terme watr désigne ce qui est impair en langue arabe. La prière du watr peut être accomplie en une ou trois rak`ah. Une tradition confirmée (sunnah mu’akkadah) est une tradition prophétique ayant été confirmée par le Coran. Elle a donc plus de valeur qu’une simple tradition prophétique, mais moins de valeur qu’une prescription coranique. Ndlr

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.