Français | عربي | English

Accueil > Grandes Figures de l’Islam > Récitateurs du Coran > Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha`

Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha`

dimanche 25 août 2002

image 287 x 286

Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha` naquit le 12 août 1922 dans la ville de Biyalâ, dans la province de Kafr Ash-Shaykh, en Egypte. Récitateur de la Mosquée d’As-Sayyidah Zaynab - qu’Allâh l’agrée - en Egypte, membre de la Haute Assemblée des Affaires islamiques, Chef des Récitateurs d’Egypte, il fut le Doyen de l’Institution Internationale de la Mémorisation du Coran et il fut également un membre du jury pour l’admission des récitateurs sur la radio et la télévision égyptiennes.

Il partit dans son enfance à l’école coranique de son village où il mémorisa le Noble Coran avant l’âge de dix ans. Déjà à l’âge de douze ans, il devint célèbre dans sa ville et dans les autres villes de sa province. Il fut surnommé, pour sa belle voix et sa maîtrise de la récitation, ’le Jeune Sheikh’. Il reçut de multiples invitations pour réciter le Coran lors de diverses cérémonies islamiques.

En 1936, Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha`, âgé de 14 ans, gagna énormément en renommée, depuis que le gouverneur d’Ad-Daqahliyyah le sollicita pour réciter le Coran à l’ouverture de la Cérémonie honorifique pour les Martyrs de la ville d’Al-Mansûrah. Quand il arriva, le jeune Sheikh fut surpris de voir que son audience comptait plus de quatre mille personnes. Quand il termina la récitation, il fut encerclé par l’audience et porté sur les épaules en signe d’appréciation. Cet événement représente un tournant dans la vie du Sheikh.

Deux ans plus tard, on lui demanda de réciter le Coran aux funérailles de Sheikh Al-Khudarî qui se sont tenues au Caire. A la fin de sa récitation, le public l’a encerclé et leurs voix se sont élevées pour le féliciter. Sheikh `Abd Allâh `Afîfî, se dirigea vers lui et lui suggéra d’aller se présenter au concours d’admission pour réciter à la radio égyptienne.

En 1939, Sheikh Abû Al-`Aynayn se présenta avec de nombreux candidats au concours d’admission. Le jury accordait d’habitude cinq minutes à chaque candidat pour réciter un morceau de son choix. Lorsque les cinq minutes de Sheikh Abû Al-`Aynayn s’écoulèrent, personne n’interrompit sa récitation. Il récita ainsi pendant trente minutes et vit sur le visage des membres du jury l’expression de leur satisfaction. Quelques jours plus tard, on lui annonça son admission sur les ondes de la radio égyptienne. Il fut ainsi admis à l’âge de 17 ans et devint le récitateur le plus jeune de la radio égyptienne.

Sheikh Shu`aysha` recevait un grand nombre d’invitations de la part des pays arabo-musulmans pour y réciter le Coran pendant le mois de Ramadân ou à l’occasion de cérémonies diverses. Ainsi, il récita le Coran dans les plus grandes mosquées du monde musulman.

Sheikh Abû Al-`Aynayn figura dans une sélection des dix plus belles voix égyptiennes, avec des noms aussi célèbres que Sheikh Muhammad Rif`at, le grand récitateur de Coran.

Voilà près de 70 ans que Sheikh Abû Al-`Aynayn récite le Noble Coran. Un responsable d’État dit une fois : "En serrant la main de Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha`, j’ai senti que je serrais la main de l’Histoire elle-même et combien grandes furent ma joie et ma fierté ! Ce géant est un véritable trésor du monde arabo-musulman. Nous éprouvons un grand respect et une gratitude certaine envers notre Sheikh".

Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha` avait beaucoup d’admiration pour Sheikh Muhammad Rif`at qui se dresse comme un grand monument de la récitation égyptienne et comme le père des récitateurs égyptiens du XXème siècle. Dans sa jeunesse, Sheikh Abû Al-`Aynayn excellait dans l’imitation de Sheikh Muhammad Rif`at. A cause de la qualité médiocre des enregistrements anciens, quelques versets ont été perdus dans la récitation de Sheikh Muhammad Rif`at et c’est Sheikh Abû Al-`Aynayn, dont le style fut imprégné par celui de son maître, qui se chargea de compléter les enregistrements.

Le jeune Sheikh eut l’occasion de rencontrer Sheikh Rif`at. Il se dirigea vers lui, embrassa sa main et se présenta. Sheikh Muhammad fut ravi de voir le jeune Abû Al-`Aynayn et pria Dieu de le bénir.

Il se dégage des enregistrements de Sheikh Abû Al-`Aynayn Shu`aysha` beaucoup de recueillement. La beauté et la profondeur du sens sont reflétés dans sa voix chargée en émotion. Tout comme celle de Sheikh Muhammad Rif`at, la voix de Sheikh Abû Al-`Aynayn est unique et quasiment inimitable.

Nous vous invitons à écouter quelques extraits de sa récitation disponibles sur notre site.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.