Français | عربي | English

Accueil > Histoire > Traités et textes diplomatiques > La Déclaration Balfour

La Déclaration Balfour

jeudi 22 février 2007

En 1878, à l’époque de la concurrence des grandes puissances coloniales pour le partage de l’Afrique, la France demanda à ce que la Grande-Bretagne donne son accord explicite pour que la Tunisie soit du lot de la France. Le Lord Salisbury, Ministre britannique des Affaires étrangères, aurait alors répondu : "Nous ne pouvons octroyer ce qui ne nous appartient pas".

JPEG - 32.1 ko
Original de la Déclaration Balfour (2 novembre 1917)

Dès l’accord Sykes-Picot de 1916 qui établit le partage des territoires arabo-musulmans entre la France et la Grande-Bretagne, cette dernière voulut s’attirer les grâces de l’Organisation Sioniste Mondiale présidée par Haïm Weizmann en lui promettant la création d’un foyer national juif en Palestine.

Le 2 novembre 1917, le Ministre britannique des Affaires étrangères, le Comte Arthur James Balfour envoie au Lord Rothschild, un leader du mouvement sioniste, une lettre dans laquelle il lui octroie ce qui ne lui appartient pas.

Cette lettre, qui sera plus tard connue sous le nom de Déclaration Balfour, est généralement considérée comme la première initiative officielle entreprise par l’Occident pour créer une entité juive sur la terre de Palestine.

JPEG - 6.7 ko
Le Comte Arthur James Balfour

Voici le texte de cette lettre :

[([/Foreign Office

Le 2 novembre 1917/]

Cher Lord Rothschild,

J’ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l’adresse des aspirations sionistes, déclaration soumise au cabinet et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l’établissement en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif, étant clairement entendu que rien ne sera fait qui puisse porter atteinte ni aux droits civils et religieux des collectivités non juives existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour)]

La Déclaration Balfour a donc été officialisée presque un an jour pour jour avant la fin de la Première Guerre mondiale, avant même que l’Empire britannique n’occupe la Palestine, alors partie intégrante de l’Empire ottoman. Les documents historiques montrent que l’objectif de la création d’un foyer juif en Palestine était de former une barrière géographique entre les Arabes d’Asie et les Arabes d’Afrique, et ce, dans le but d’affaiblir le front anti-colonialiste. Diviser pour mieux régner était en effet une stratégie dans laquelle excellait la diplomatie de Sa Majesté. D’autre part, en créant une entité judéo-occidentale en Palestine, c’était l’assurance d’avoir un poste avancé efficace pour contrôler les intérêts stratégiques de l’Empire britannique et garder la mainmise sur le canal de Suez.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.