Français | عربي | English

Accueil > Architecture islamique > L’architecture islamique en Egypte, sous le règne de Muhammad `Alî (...) > La Mosquée d’Al-`Abbâsî, 1224 A.H. (1809 E.C.)

La Mosquée d’Al-`Abbâsî, 1224 A.H. (1809 E.C.)

vendredi 20 juin 2003

Cette mosquée fut construite par Muhammad Bey At-Tuppuzada en 1224 A.H. (1809 E.C.). Elle se situe au sud de la ville de Rashîd [1], près du Nil. Son nom d’Al-`Abbâsî vient du fait qu’elle abrite la tombe de As-Sayyid Muhammad Al-`Abbâsî.

Sa construction est en briques de Rosette (mangur) de taille plus petite que celle des briques habituellement utilisées pour la construction des mosquées et des maisons anciennes. Ces briques furent utilisées dans les façades dans le sens horizontal avec des joints pointés et des traverses en bois à intervalles réguliers. Elles permettaient en effet de créer des formes géométriques dans la décoration des entrées des mosquées et des maisons.

L’entrée de la mosquée fait légèrement saillie de la façade du mausolée. Elle est dominée par une arche treflée avec trois ouvertures arquées soutenues par un linteau de bois où sont suspendus deux pendants cylindriques. La porte d’entrée se niche dans une alcôve surmontée d’une petite machrabieh comme cela est habituel dans les mosquées provinciales des 11ème, 12ème et 13ème siècles A.H. (17ème, 18ème et 19ème siècles E.C.).

A droite de l’entrée, le dôme est de style contemporain.

Le minaret est de forme octogonal. Au dessus de la galerie, similaire à celle des autres minarets de Rosette et des autres villes de la Basse Egypte, s’élève une colonne cylindrique se terminant par une calotte.

L’entrée du mausolée ressemble à l’entrée de la mosquée, si ce n’est qu’elle est plus richement décorée de briques sur le haut et que le bas des chambranles est décoré de faïence. La porte à deux battants du mausolée est divisée géométriquement en panneaux, incrustée de nacre et d’ivoire et porte l’inscription du nom de l’artisan qui l’a fabriquée. Une petite fenêtre à mashrabiya surmonte la porte tandis que deux autres la flanquent. L’intérieur simple de la mosquée se résume à des arcades reposant sur des colonnes de marbre soutenant un plafond qui porte encore les traces d’ornements colorés.

JPEG - 51.7 ko
La Mosquée d’Al-`Abbâsî

P.-S.

Cette présentation s’appuie sur un article du site d’Al-Azhar et des Hautes Institutions Islamiques d’Egypte.

Notes

[1La ville de Rashîd, Rosette en français, est la ville où fut découverte la fameuse pierre de Rosette qui servit plus tard au décryptage des hiéroglyphes par Champolion.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.