Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Rapport aux non-musulmans > Conseil Européen de l’Iftâ et de la Recherche > Le Dialogue inter-religieux

Le Dialogue inter-religieux

lundi 23 septembre 2002

Question

Chers savants, pourriez vous m’indiquer quelles sont les règles islamiques concernant les dialogues inter-religieux qui sont organisés de nos jours en vue de réunir les musulmans et les non-musulmans.

Réponse

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Tout Compatissant.

Louanges à Allah le Tout Puissant, et paix et bénédictions sur Son Messager.

Cher frère en islam, nous vous remercions pour la confiance que vous nous témoignez et espérons que nos efforts répondront à vos attentes.

Pour répondre à votre question, nous vous renvoyons à la fatwa suivante, délivrée par le Conseil Européen de l’Iftâ et la Recherche :

"On utilise diverses expressions pour parler du dialogue inter-religieux. Certains disent par exemple "combler le fossé entre les religions". Cependant la meilleure façon de définir ce type de dialogue consiste à user de termes comme : coopération, dialogue, participation et autres notions similaires.

Sur ce point, le Conseil voudrait attirer l’attention des gens sur le fait que si l’expression sus-mentionnée signifie diluer ou éradiquer les différences essentielles qui séparent l’islam des autres religions, une telle appellation doit être rejetée. Dieu dit dans le Coran glorieux : « Et discute avec eux de la meilleure façon » [1].

Dieu dit aussi : « Juge alors parmi eux d’après ce qu’Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allah t’a révélé. » [2].

Cependant, le dialogue et la coopération entre l’islam et les autres religions est une pratique admise ; Allah dit : « Dis : "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous : que nous n’adorions qu’Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d’Allah" ». [3]

En suivant l’exemple de notre bien-aimé, le Prophète Muhammad — paix et bénédictions de Dieu sur lui — qui s’entretint notamment avec les chrétiens de Najran, il est possible d’organiser des dialogues avec les gens d’autres confessions sur des sujets tels que l’Unicité de Dieu, la mission des prophètes ou l’origine de l’humanité. Ces dialogues doivent se dérouler dans une atmosphère saine, sans faire usage de la coercition, et en évitant de rabaisser les autres ou de les blesser.

Malgré les différences qui existent entre l’islam et les autres religions révélées, il y a un terrain d’entente commune où tous peuvent se rencontrer. Par exemple, toutes les religions divines reconnaissent les notions de divinité, de mission prophétique et de vie éternelle. Elles acceptent toutes les principes de bonne conduite et se préoccupent de la structure sociale de la famille. Elles ont des vues convergentes sur les questions relatives à l’environnement, aux droits de l’homme, à la défense des opprimées, la confrontation de l’injustice et du despotisme ; elles dénoncent les génocides, les agressions et le fanatisme et œuvrent en faveur de la tolérance, etc.

Ce qui accentue la nécessité du dialogue et de la coopération, c’est la domination actuelle d’une culture athée, matérialiste et permissive, et l’effondrement de l’ordre social à une époque où les différents points de la planète sont interconnectés par la révolution des télécommunications qui a fait du monde un village planétaire.

Le Saint Coran dit : « Ô hommes ! Nous vous avons créés d’un mâle et d’une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, afin que vous vous entre-connaissiez. Le plus noble d’entre vous, auprès d’Allah, est le plus pieux. » [4]

Le saint Coran dit également : « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. » [5]

Pour toute information complémentaire, nous vous recommandons de vous reporter à " L’Islam et le dialogue constructif".

Allah est plus savant.

P.-S.

Source : Banque de Fatwa de Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 16, An-Nahl, Les abeilles, verset 125.

[2Sourate 5, Al-Mâ’idah, La table servie, verset 49.

[3Sourate 3, Âl `Imrân, La famille d’Amram, verset 64.

[4Sourate 49, Al-Hujurât, Les appartements, verset 13.

[5Sourate 5, Al-Mâ’idah, La table servie, verset 2.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.