Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Droit musulman > Sheikh Faysal Mawlawî > Les prisonniers de guerre

Les prisonniers de guerre

mercredi 30 octobre 2002

Question

Quelle est la position de l’Islam en ce qui concerne les prisonniers de guerre ? Est-il vrai que les gouverneurs musulmans, à l’époque de l’État islamique, prenaient les femmes-esclaves des palais qu’ils conquéraient, les considéraient comme esclaves et avaient avec elles des rapports sexuels ? Comment cela concorde-t-il avec notre Pure Législation (Shar`) ?

Réponse du Sheikh Faysal Mawlawî

 [1]

Concernant les prisonniers de guerre, le Dirigeant de la Communauté (Imâm) a le choix entre quatre solutions. Deux de ces solutions ont été mentionnées dans le Noble Coran : il s’agit de la libération gratuite et de la libération moyennant une rançon.

Les juristes ont ajouté à ces deux solutions, mentionnées dans le Noble Coran, deux autres solutions, et ce, conformément à ce que fit le Messager de Dieu, paix et bénédiction sur lui : il s’agit dans ce cas de l’exécution et de l’asservissement. Ces deux solutions sont considérées comme faisant partie de la politique légale et le Dirigeant de la Communauté peut y recourir s’il existe des motifs qui le justifient.

Quant à l’asservissement, il était pratiqué dans le passé par toutes les nations de la Terre, sans exception. Les Musulmans ne pouvaient donc abandonner unilatéralement cette pratique. Aujourd’hui, il existe des accords internationaux qui interdisent toute forme d’asservissement humain. Cette initiative est, sans nul doute, soutenue par l’Islam. Par conséquent, aujourd’hui, il devient hors de propos de recourir à l’asservissement.

Aux premières heures de l’Islam, l’asservissement était toléré aussi bien chez les Musulmans que chez les autres nations. Néanmoins, l’Islam a défini la manière dont doivent être traités les esclaves, en ce sens que leur humanité doit être préservée. C’est ainsi que pour la première fois de l’histoire, des esclaves purent devenir dépositaires du pouvoir et purent fonder l’une des plus importantes dynasties — du point de vue de son apport à la civilisation — de l’histoire de l’Islam : il s’agit de la dynastie des Mamelouks.

Quant à l’autorisation pour l’homme d’avoir des relations sexuelles avec ses femmes-esclaves, elle s’explique par l’encouragement à l’affranchissement de ces esclaves. En effet, lorsque l’homme a des relations sexuelles avec son esclave, il doit la traiter en tant qu’épouse. Et si elle lui met au monde un enfant, elle s’affranchit automatiquement. De telles prescriptions sont considérées comme une des fiertés de l’Islam à l’époque.

Et Dieu est le plus savant.

P.-S.

Traduit de la Banque de Fatâwâ du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Le Sheikh Faysal Mawlawî est le vice-Président du Conseil Européen de la Recherche et de la Fatwâ.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.