Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Les Sciences du Coran > L’Exégèse coranique > Les Israélismes et les récits controuvés dans les livres d’exégèse > Les catégories de l’exégèse coranique > L’exégèse interprétative

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 415

L’exégèse interprétative

Dernier ajout – jeudi 22 décembre 2005.

Les savants divergèrent au sujet de l’exégèse par autre chose que la tradition. Certains dirent que nul n’a le droit d’interpréter le moindre passage du Coran fut-il un savant homme de lettres connaissant extensivement les arguments, la jurisprudence, la grammaire, les récits et les traditions, que nul n’a le droit de dire autre chose que les narrations venant du Prophète — paix et bénédictions sur lui — ou de ses Compagnons qui s’instruisirent auprès de lui et des Successeurs qui s’instruisirent auprès d’eux. Mais la majorité du pieux salaf et des savants autorisèrent l’interprétation du Coran selon l’opinion et l’effort de réflexion (al-ijtihâd) et chacun des deux partis avancent des arguments.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.