Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Al-Bahî Al-Khawlî > Le Jeûne > Dispositions régissant le jeûne
Le Jeûne

Dispositions régissant le jeûne

samedi 10 novembre 2001

Que signifie " jeûner " ?

Jeûner signifie se retenir et s’abstenir de l’aube jusqu’au coucher du soleil de certaines choses défendues par l’Islam. Il se divise en deux catégories :

a) Le fard ou jeûne obligatoire qui comprend :

  1. le jeûne de Ramadan
  2. la kaffârah ou rachat
  3. le nadhr ou jeûne à la suite d’un vœu accompli.

b) Le tatawwu` ou jeûne facultatif comprend les jours supplémentaires répartis à travers l’année que le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, avait l’habitude de jeûner.

Le jeûne est un des cinq piliers de l’islam. Le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : "L’islam est bâti sur cinq piliers : attester qu’il n’y a de Dieu qu’Allâh et que Muhammad est le Messager d’Allâh, accomplir la prière (salâh), s’acquitter de l’aumône légale(Zakâh), jeûner (sawm) le mois de Ramadan et faire le pèlerinage pour celui qui en a les moyens".

Le Jeûne de Ramadan fut prescrit le second lundi du mois de Shacbân, de la deuxième année de l’Hégire. Il est obligatoire pour tout musulman ou musulmane adulte et en pleine possession de ses facultés, excepté :

  1. durant la période de menstruation ou d’accouchement pour les femmes
  2. le voyage et la maladie

Ces exceptions seront, par la suite, discutées.

Il est souhaitable que les enfants, bien qu’ils soient dispensés du jeûne, s’y habituent pour les préparer à l’observer, une fois adulte.

Ar-Rabî` Bint Mu`âdh dit à cet effet : "Le jour de cÂshûrâ’, le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, dépêcha un homme dans les villages d’Al-Ansâr (partisans Médinois qui avaient appuyé le Prophète) ordonnant que ceux qui ont pratiqué le jeûne depuis le lever du soleil doivent le continuer pour le reste de la journée. Quiconque avait déjà pris son repas, devait s’abstenir de boire et de manger pour le reste de la journée. Dès lors nous jeûnâmes ce jour-là et nos enfants le jeûnèrent aussi : nous les emmenions à la mosquée, nous leur préparions des jouets que nous leur donnions s’ils réclamaient de la nourriture afin de les faire patienter jusqu’à l’iftâr".

P.-S.

Ouvrage publié par le Conseil Supérieur des Affaires Islamiques d’Égypte, 1993. Quelques adaptations sont faites par Islamophile.org.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2015. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.