Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > Jeûne > Sheikh `Abd As-Sattâr Fath Allâh Sa`îd > Comment accueillir le mois de Ramadân ?

Comment accueillir le mois de Ramadân ?

mercredi 13 novembre 2002

Question

Comment nos pieux prédecesseurs accueillaient-ils le Ramadân ? Et comment devons-nous l’accueillir ?

Réponse du Professeur `Abd As-Sattâr Fath Allâh Sa`îd

 [1]

À l’arrivée du mois de Rajab, nos pieux prédécesseurs invoquaient Dieu en ces termes : "Ô Allah ! Bénis Rajab et Sha`bân et fais que nous atteignions le mois de Ramadân [2]". A notre tour, nous implorons Dieu : "Ô Seigneur des mondes, fais que nous atteignions le mois de Ramadân et que nous soyons recouverts de bien, d’aisance et de bienfaits".

Il convient que le musulman accueille le mois de Ramadân avec une langueur fervente. Il s’agit en effet d’un mois béni que Dieu — Exalté Soit-Il — a généreusement offert à la communauté musulmane. C’est un mois où les musulmans célèbrent — en leur nom d’abord, mais aussi au nom de toute l’humanité — la guidance divine. Selon le hadîth authentique rapporté par Wâthilah Ibn Al-Asqa` d’après le Prophète, paix et bénédictions de Dieu sur lui, les Livres Divins ont tous été révélés pendant le mois du Ramadân. C’est pour cela que Dieu — Exalté Soit-Il — nous a demandé de le jeûner et de veiller dans la prière durant ses nuitées. Il nous a aussi appelé à y multiplier les œuvres pies et les gestes de bienfaisance afin d’imprégner nos cœurs des signes du bien et des valeurs de la religion. Ainsi, pendant le mois du Ramadân, le musulman jeûne-t-il du lever au coucher du soleil, il prie la nuit, offre de la nourriture à ses frères et récite le Livre de Son Seigneur.

Aucune autre communauté ne possède une telle pratique religieuse : seule la communauté musulmane récite dans la prière nocturne pendant le Ramadân le Livre qui contient sa Législation ; les musulmans — hommes et femmes, jeunes et vieux — se réunissent dans les mosquées pour écouter, mémoriser et réciter le Noble Coran pendant ce mois béni...

En répondant à la question du noble frère qui demande "Comment accueillir le mois du Ramadân", je dirais :

Nous devons l’accueillir en purifiant et en rectifiant nos intentions. Oui, nous devons corriger nos intentions et nous devons être habités par une langueur fervente pour l’adoration de Dieu en ce mois. Nous devons ressentir, au fond de notre cœur, que Dieu veut que nous célébrions à travers le Ramadân, la Législation Divine qu’Il a établie pour nous, la Législation de l’Islam, et non pas la législation de l’obscurantisme qui s’est répandue parmi nous. Hélas, tant de gens passent ces soirées à écouter des chansons et à suivre des feuilletons télévisés, alors que les nuits du Ramadân sont destinées à la prière et la récitation du Noble Coran — les matinées étant quant à elles destinées au jeûne et au travail.

Le Ramadân ne doit guère être la saison de la paresse et de l’oisiveté. Au contraire, c’est un mois où nous devons être pleins d’énergie et d’activité pour plaire à Dieu — Exalté Soit-Il. C’est un entraînement et une éducation pour la communauté. C’est aussi pour cela que les batailles majeures dans l’Histoire de l’Islam eurent lieu pendant le mois du Ramadân. Nous nous rappelons la grande bataille de Badr qui se déroula pendant le Ramadân. Nous n’oublions pas non plus que notre bataille contre les Tatars eut lieu pendant le Ramadân ; les musulmans remportèrent une victoire insoupçonnée.

C’est pour cela que nous devons purifier nos intentions et rectifier nos actes. Nous devons faire du mois de Ramadân une saison de bien et de bénédiction. L’Ange Gabriel venait au Messager de Dieu — paix et bénédictions de Dieu sur lui — pendant le mois du Ramadân pour lui enseigner le Coran. Lorsqu’il s’en allait, le Messager de Dieu — paix et bénédictions de Dieu sur lui — allait voir les gens et il était plus généreux que le vent envoyé par Allah [3].

Le Ramadân doit être une saison d’éducation pour promouvoir l’éthique et les bonnes manières. Les gens qui fument ou ceux qui font éclater leur colère prétextant que les autres en sont la raison, ceux-là contredisent l’esprit et la lettre de l’Islam... Pendant le mois du Ramadân, le musulman doit être calme, serein et pacifique. Si jamais quelqu’un l’insulte, sa réponse doit être : "Je jeûne... Je jeûne", sans lui rendre les insultes. Le Prophète — paix et bénédictions de Dieu sur lui — a dit : "Lorsque vous jeûnez, point de rapport sexuel et point de perversité pendant le jeûne".

Pendant ce mois, le musulman a tant de choses à apprendre sur le plan de l’éthique et celui de la pratique.

P.-S.

Traduit de l’arabe du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Le Docteur `Abd As-Sattâr Fath Allâh Sa`îd est professeur d’herméneutique et de sciences islamiques à l’Université Al-Azhar.

[2Rajab et Sha`bân sont respectivement le septième et le huitième mois du calendrier musulman, tandis que Ramadân est le neuvième mois.

[3Le terme arabe est ar-rîh al-mursalah, "le vent envoyé par Dieu". Cette expression renvoie au vent portant les nuages et apportant la pluie ; l’eau étant la source de la vie, il s’agit là d’un grand bienfait de Dieu.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.