Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > L’Imâm Abû Hâmid Al-Ghazâlî > La Pénitence après le péché > L’essence de la gratitude envers Dieu
La Pénitence après le péché

L’essence de la gratitude envers Dieu

lundi 2 octobre 2000

 La reconnaissance envers Dieu, comme la pénitence, nécessite trois choses : une connaissance, un état et des œuvres. La connaissance signifie la connaissance des bienfaits du Bienfaiteur. De cette connaissance découle la reconnaissance envers Lui. L’état c’est le bonheur éprouvé en pensant aux innombrables bienfaits de Dieu. Les œuvres en question sont les œuvres qui plaisent à Dieu. Ses œuvres pieuses impliquent le cœur, la langue et tous les membres du corps. Pour le cœur, cela consiste à l’emplir d’amour pour Dieu et de bonnes intentions envers Ses créatures. Pour la langue, cela réside dans la glorification orale d’Allah en disant « Al-Hamdu lillaah » (i.e. "Lounge à Dieu") ou les autres formules de glorification. Pour les autres membres du corps, il convient qu’ils utilisent tous les bienfaits de Dieu pour répandre le bien et s’écarter du péché. Ceux qui sont ingrats envers Dieu, soit ils renient les bienfaits de Dieu, soit ils utilisent ses bienfaits pour commettre les péchés. « Toute créature sur terre n’est qu’un outil pour que l’homme atteigne son salut ».

Pour réaliser la reconnaissance envers Dieu et échapper à l’ingratitude, il est nécessaire de connaître ce que Dieu aime et agrée. Cela se fait grâce à la lecture des versets et des enseignements prophétiques mais également grâce à l’éveil du cœur qui reconnaît dans tout l’univers le Pouvoir de Dieu, Sa Sagesse et Sa Majesté. Toute créature dans l’univers contient une raison d’être, une sage moralité (hikmah). Derrière toute moralité, il existe une finalité qui n’est rien d’autre que la connaissance du Tout Puissant. Ces sages moralités sont explicites ou implicites. Quant aux signes explicites, nous citerons par exemple la création du Soleil. Parmi les raisons pour laquelle il est crée, on peut citer le réchauffement et l’éclairage de la terre de telle sorte qu’il y ait le jour et la nuit, la lumière et l’obscurité. Ainsi la vie sera facilitée le jour et la nuit sera propice au repos. Il existe certainement de nombreux autres sagesses dans la création du soleil. Il existe dans le Coran de très nombreux exemples de signes explicites qui font appel à la réflexion de l’être humain et qui s’adresse à sa compréhension et sa faculté d’analyse :

« (2.164) Certes la création des cieux et de la terre,
dans l’alternance de la nuit et du jour,
dans le navire qui vogue en mer chargé de choses profitables aux gens,
dans l’eau qu’Allah fait descendre du ciel,
par laquelle Il rend la vie à la terre une fois morte
et y répand des bêtes de toute espèce,
dans la variation des vents,
et dans les nuages soumis entre le ciel et la terre,
en tout cela il y a des signes, pour des gens qui raisonnent. » « (16 : 15) Et Il a implanté des montagnes immobiles dans la terre
afin qu’elle ne branle pas en vous emportant avec elle
de même que des rivières et des sentiers, pour que vous vous guidiez »

« (35 : 9) Et c’est Allah qui envoie les vents qui soulèvent des nuages
que Nous poussons ensuite vers une contrée morte ;
puis, Nous redonnons la vie à la terre après sa mort.
C’est ainsi que se fera la Résurrection. »

L’homme doué de compréhension trouve des signes explicites dans le ciel, les astres, les vents, les mers, les métaux, les végétaux, les animaux et dans son propre corps. Cela dit, il existe des raisons de création et des signes secrets qui échappent à l’intelligence humaine, ces raisons ne sont connues que par la Sagesse divine. Ainsi si l’homme utilise ses membres ou une autre création de Dieu dans une finalité contraire à celle pour laquelle cette créature existe, il enfreint la loi divine. Ainsi celui qui utilise sa main pour voler, agresser les autres, frapper les plus faibles, est ingrat envers Dieu qui lui a donné une main destinée à lui faciliter la vie et afin qu’il en use pour répandre le bien. De même, celui qui utilise ses yeux pour regarder ce qui est interdit est ingrat envers Dieu qui l’a doté d’yeux afin qu’il puisse voir son chemin, et se déplacer sans danger, et pour qu’il étende son regard dans l’univers et observe les innombrables signes de Dieu perceptibles par la vue. Aussi, celui qui casse une branche d’arbre est ingrat envers Dieu s’il ne s’en sert pas, ou s’il s’en sert dans un vil dessein. Cet individu a utilisé sa main et l’arbre de façon déplacée et injuste. L’arbre est créé pour grandir et être utile aux gens (soit par son ombre, soit pour son bois etc..) et couper un arbre jeune sans raison ou casser ses branches sans les utiliser pour une bonne cause est un acte d’ingratitude.

« (45 : 13) Et Il vous a assujetti tout ce qui est dans les cieux et sur la terre, le tout venant de Lui.
Il y a là des signes pour des gens qui réfléchissent. » .

Celui qui comprend la Sagesse de Dieu dans Sa création saura être reconnaissant envers Dieu et emploiera les bienfaits d’Allah pour des fins louables.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.