Français | عربي | English

Accueil > Architecture islamique > L’architecture islamique moderne en Egypte > La Mosquée d’As-Sayyidah Zaynab 1302 A.H. (1884-1885 E.C.)

La Mosquée d’As-Sayyidah Zaynab 1302 A.H. (1884-1885 E.C.)

jeudi 9 septembre 2004

Dame Zaynab est la petite-fille du Prophète Muhammad. Elle est la fille de timah Az-Zahrâ’ et de l’Imâm `Alî Ibn Abî Tâlib. Les historiens s’accordent pour dire qu’elle était dotée de qualités exceptionnelles, notamment en termes de sagesse et d’intelligence. Elle assista à la bataille de Karbalâ’, en compagnie de son frère Al-Husayn qu’elle vit de ses propres yeux tomber en martyr sous les coups de ses ennemis. Elle était célèbre pour son éloquence.

La Mosquée d’As-Sayyidah Zaynab, dont la façade principale domine la place qui porte son nom, a subi de nombreuses restaurations au cours de l’histoire. Pendant la période ottomane, `Alî Pasha Al-Wazîr, gouverneur d’Égypte sous le règne du Sultan Sulaymân, restaura la mosquée en 956 A.H. (1549 E.C.), tandis qu’elle fut reconstruite deux siècles plus tard, en 1174 A.H. (1761 E.C.), par `Abd Ar-Rahmân Katkhudâ. En 1212 A.H. (1798 E.C.), des fractures furent détectées, amenant `Uthmân Bey Al-Murâdî à la démolir et à la reconstruire une nouvelle fois. Les murs et les colonnes furent érigées, mais l’édifice n’avait pas eu le temps d’être achevé que les Français de Napoléon Bonaparte envahirent l’Égypte. Après leur retrait, les travaux furent repris, puis suspendus une nouvelle fois.

Ce fut Muhammad `Alî Pasha, le père de la Famille Royale, qui, lorsqu’il prit le pouvoir, en acheva la restauration. Depuis lors, la Mosquée d’As-Sayyidah Zaynab eut droit à toutes les attentions de la Famille Royale. Le Khédive `Abbâs Ier entama des réparations, mais décéda avant de pouvoir les compléter. La relève fut prise en 1276 A.H. (1859 E.C.) par Sa`îd Pasha, qui finit les restaurations et fit construire les deux mausolées de `Atrîs et de `Îdarûs. La mosquée actuelle fut édifiée sur ordre du Khédive Tawfîq et fut inaugurée en 1302 A.H. (1885 E.C.). Durant le règne de Sa Majesté le Roi Fârûq, suite à son décret royal, la mosquée fut élargie du côté sud, et cet agrandissement fut inauguré pas Sa Majesté lorsqu’il présida la prière du vendredi 19 Dhû Al-Hijjah 1360 A.H. (1942 E.C.).

La façade principale domine la place d’As-Sayyidah Zaynab. Trois entrées permettent de pénétrer directement dans le sanctuaire de la mosquée. À l’extrémité occidentale de la façade, il y a une entrée privée réservée aux femmes qui désirent visiter le mausolée. Le minaret est placé à gauche de cette entrée. L’angle nord-ouest est entouré d’une grille qui renferme deux petits mausolées à dôme, contigus, et reposant sur sept arches, elles-mêmes soutenues par six colonnes de marbre. Ces dômes recouvrent les tombeaux d’Al-`Atrîs et d’Al-`Aydarûs. La façade occidentale surplombe la rue As-Sadd ; elle possède une entrée à gauche de laquelle on peut voir une grande horloge. La mosquée possède deux autres façades, l’une surplombant la rue Al-`Atrîs, et l’autre la rue Bâb Al-Mâ’idah. Les façades de la mosquée, le minaret et le dôme du mausolée, sont construits dans un style mamelouk, et sont riches d’arabesques et d’inscriptions.

La mosquée est entièrement recouverte. Le plafond est richement décoré d’arabesques et le toit est soutenu par des arches reposant sur des colonnes de marbre blanc. Au-dessus du mihrâb, il y a un jour. Un autre jour peut être aperçu au niveau de ce qui était naguère, avant l’agrandissement, le centre de la mosquée ; celui-ci est constitué d’un certain nombre de fenêtres en verre. Au milieu, il y a une petite porte, avec des fenêtres en stuc percé, décorées de verre coloré. Le mausolée est situé du côté Est de la mosquée ; il renferme la tombe de Dame Zaynab, qui est entourée d’une grille en cuivre et qui est recouverte d’un petit dôme en bois. Au-dessus du mausolée, il y a un dôme élevé, avec plusieurs rangées de stalactites aux angles. Sur le tambour du dôme, on trouve des fenêtres en stuc percé, décorées de verre coloré. L’extension de la mosquée fut traitée de telle sorte qu’elle soit en harmonie avec la mosquée d’origine. Cette extension comprend deux rangées d’arches, reposant sur des colonnes de marbre et soutenant un toit en bois décoré par des arabesques. Au centre, il y a un grand jour avec des fenêtres. Les façades de l’extension de la mosquée sont construites en pierre, à l’instar des autres façades de la mosquée.

JPEG - 57.8 ko
La Mosquée de Sayyidah Zaynab - Façade principale

P.-S.

Traduit de l’anglais du site Alazhr.org.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.