Français | عربي | English

Accueil > Architecture islamique > L’architecture islamique moderne en Egypte > La Mosquée d’Al-Fath 1338 A.H. (1920 E.C.)

La Mosquée d’Al-Fath 1338 A.H. (1920 E.C.)

samedi 3 mai 2003

La mosquée est située derrière le palais royal de ’Abdin et fait saillie au-delà des jardins du palais. Elle est connue sous le nom de « Mosquée de ’Abdin » puisqu’elle fut fondée par ’Abdin Bey, Amir al-Liwa’ as-Sultânî (Commandant en chef de la Garde rapprochée du Sultan) en 1141 A.H. (1728-29 E.C.).

L’entrée et le minaret sont les seuls éléments d’origine. Le reste fut restauré par ordre du roi Fouad, au début de l’année 1336 A.H. (1918 E.C.). Le Département pour la Préservation des Monuments Arabes prépara un projet puis réalisa cette restauration. A la fin des travaux, le roi Fouad inaugura la mosquée restaurée en effectuant la prière du Vendredi, le 6 du mois de Rajab 1338 A.H. (26 mars 1920 E.C.).

La mosquée possède deux entrées dont l’une est une entrée royale privée accessible uniquement depuis les jardins du palais. Face à cette entrée se trouve un péristyle précédé par un portique sur des colonnes de marbre, puis un corridor couvert par de petits dômes donne directement sur la mosquée.

L’intérieur de la mosquée occupe un carré d’environ 17 mètres de côté. Il est couvert par un grand dôme supporté par quatre voûtes reposant sur quatre colonnes, en granite rouge orné, dotées de chapiteaux dorés et décorés. Chaque coin du carré est couvert par un dôme. Les dômes, ainsi que les toits, furent décorés avec beaucoup de soin et de minutie. Le tambour du dôme principal est entouré d’une frise où sont inscrits un verset du Coran, le nom du roi Fouad, ainsi que l’année "1338 A.H.", date d’achèvement de la construction de la mosquée.

Les parties inférieures des murs intérieurs sont garnies de marbre coloré. Au centre du mur de la Qibla se trouve un mihrâb également garni de marbre coloré. A côté du mihrâb, se dresse une chaire en marbre. Les sols sont pavés de marbre coloré et dotés d’un motif géométrique. L’organisation de l’éclairage fut bien conçue. Il comprend une immense lampe en cuivre, percée de belles décorations et suspendue au sommet du dôme principal par des chaînes en cuivre. D’autres petites lampes sont suspendues sous les voûtes.

JPEG - 63.9 ko
Façade donnant sur le jardin du Palais de `Abidîn

P.-S.

Cette présentation s’appuie sur un article du site d’Al-Azhar et des Hautes Institutions Islamiques d’Egypte.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.