Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Les Sciences du Coran > Introduction aux Sciences du Coran > Le Coran à Médine
Introduction aux Sciences du Coran

Le Coran à Médine

mercredi 30 avril 2003

Le Prophète - paix et bénédictions de Dieu sur lui - émigra à Médine. Les Médinois accueillirent avec enthousiasme et hospitalité ce Loyal Messager. Paix et Islâm se propagèrent à Médine.

Les musulmans médinois furent appelés Ansâr [1] alors que les musulmans ayant quitté la Mecque pour s’installer à Médine, furent qualifiés de Muhâjirûn [2]. Le Prophète - paix et bénédictions de Dieu sur lui - unit solennellement les Muhâjirûn et les Ansâr par un lien de fraternité. Il établit les fondements du nouvel Etat et s’engagea dans une réconciliation avec les juifs stipulant la liberté de foi et une défense commune de Médine. Le Prophète - paix et bénédictions de Dieu sur lui - voulait ainsi assurer la sécurité des musulmans à Médine afin qu’il puisse propager l’Islam en dehors de cette ville.

Le Prophète - paix et bénédictions de Dieu sur lui - envoya des expéditions, dirigea les batailles et fut victorieux dans la plupart d’entre elles. Le nouvel ordre à Médine appella à la distinction de la révélation médinoise et à son harmonie avec la nouvelle société. La révélation faite au Prophète expliqua aux musulmans les fondements de leur religion, appela les gens à adhérer à une foi saine et accompagna le cortège de la prédication islamique d’un flambeau de lumière et de guidance.

Les différents groupes religieux à Médine

Suite à l’avènement et l’expansion de l’Islam à Médine, la société évolua, comptant principalement trois groupes religieux : les musulmans, les juifs et les hypocrites (munâfiqûn).

  1. Les musulmans reçurent des versets médinois traitant de questions pointilleuses de la Législation islamique, des détails des jugements légaux, des divers types de lois - civiles, pénales, militaires, sociales, internationales -, des droits individuels, ainsi que des diverses oeuvres cultuelles et transactions.

    Cela apparaît de façon manifeste dans des sourates comme Al-Baqarah, An-Nisâ’, Al-Anfâl et Al-Hujurât.

  2. Pour ce qui est des juifs, les sourates médinoises débattirent avec eux. Elles leur rappelèrent leur passé, leur falsification de la Parole de Dieu, leur transgression du jour du Shabat, les assassinats des Prophètes qu’ils commirent, leur adoration du veau d’or, leur amour pour la vie matérialiste, et leur grand attachement à la vie. Dieu - Exalté Soit-Il - dit à leur égard : "Et certes tu les trouveras les plus attachés à la vie (d’ici-bas)..." [3].

    Par ailleurs, les versets médinois décrivirent l’état des juifs du temps de Moïse, ainsi que leur état après lui, du temps de Jésus et à l’époque de Muhammad - paix et bénédiction de Dieu sur lui. Ils montrèrent que leur comportement fut le même à ces différentes époques et que les nouvelles générations avaient hérité les viles manières de leurs aïeux. C’est pour cela que Dieu leur adressa, tous, un discours unique : "...Dis : "Pourquoi donc avez-vous tué auparavant les prophètes d’Allah, si vous étiez croyants ?" [4].

  3. Quant aux hypocrites, le Coran leur fit face, dévoila au grand jour les tréfonds de leurs consciences, et révéla leurs viles intentions si bien qu’une sourate portant leur nom fut révélée. Elle décrivit leur hypocrisie et fit la lumière sur leur tromperie et leur mauvais caractère. Dieu - Exalté Soit-Il - dit : "Quand les hypocrites viennent à toi, ils disent : "Nous attestons que tu es certes le Messager d’Allah" ; Allah sait que tu es vraiment Son messager ; et Allah atteste que les hypocrites sont assurément des menteurs." [5].

    En outre, dans sourate Al-Baqarah Dieu décrivit les musulmans dans quatre versets, puis parla des mécréants dans deux versets alors que treize versets furent consacrés aux hypocrites. Par le biais de ces treize versets, il fit la lumière sur leur tromperie et leur dissimulation dans les chemins et les allées. Cela est exprimé dans la Parole de Dieu - Exalté Soit-Il : "Parmi les gens, il y a ceux qui disent : "Nous croyons en Allah et au Jour dernier !" tandis qu’en fait, ils n’y croient point * Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte." [6].

    Par ailleurs, sourate At-Tawbah fut révélée à Médine. Cette sourate fut également appelée Al-Fâdihah [7], car elle dévoila les hypocrites au grand jour et multiplia les assauts contre eux en montrant qu’ils trahissent les engagements, s’absentent du jihâd, espèrent le mal pour les musulmans, et avancent des prétextes mensongers dans l’espoir de séjourner à Médine et par crainte de participer aux batailles, surtout aux moments difficiles et sous la chaleur d’été. Dieu - Exalté Soit-Il - dit : "Ceux qui ont été laissés à l’arrière se sont réjouis de pouvoir, rester chez eux à l’arrière du Messager d’Allah, ils ont répugné à lutter par leurs biens et leurs personnes dans le sentier d’Allah, et ont dit : "Ne partez pas au combat pendant cette chaleur !" Dis : "Le feu de l’Enfer est plus intense en chaleur." - S’ils comprenaient !" [8].

Normes des sourates médinoises

À partir de là, il apparait clairement que la révélation médinoise a des normes rigoureuses et invariables. Elles sont comme suit :

  1. Chaque sourate renfermant des détails relatifs aux sanctions pénales, aux obligations, aux droits, aux lois civiles, sociales ou internationales, est une sourate médinoise.
  2. Chaque sourate autorisant le jihâd et traitant de ses prescriptions juridiques est médinoise.
  3. Chaque sourate mentionnant les hypocrites est médinoise.
  4. Chaque sourate débattant intensément avec les gens du Livre et les appelant à délaisser l’immodération dans la religion, est médinoise.

Les signes dominants qui caractèrisent la révélation médinoise sont :

  1. La longueur de la sourate, et certains de ses versets, le recours aux hyperboles et le style législatif paisible.
  2. Le détail des preuves et arguments soutenant les vérités religieuses.

Quelques exemples de sourates médinoises

Il est possible de sélectionner certaines sourates médinoises afin de passer en revue les thèmes principaux que recèlent les principes et les nobles objectifs de ces sourates.

Développement des thèmes de sourate Al-Baqarah

  1. Premier objectif :

    Montrer les catégories des gens selon le Coran : les croyants, les mécréants et les hypocrites (versets 2 à 20).

  2. Deuxième objectif :

    Expliciter les fondements de la religion et présenter la création d’Adam, paix sur lui (versets 21 à 43).

  3. Troisième objectif :

    Parmi les objectifs de sourate Al-Baqarah figure l’invitation, en particulier, des Gens du Livre afin qu’ils délaissent leurs fausses croyances et qu’ils adhèrent à cette religion de la vérité. Cette invitation commence par le verset : "O enfants d’Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés. Si vous tenez vos engagements vis-à-vis de Moi, Je tiendrai les miens. Et c’est Moi que vous devez redouter". (versets 40 à 176).

  4. Quatrième objectif :

    Présenter, de façon détaillée, des éléments de la législation islamique et ce, à partir du verset 177 : "La bonté pieuse ne consiste pas à tourner vos visages vers le Levant ou le Couchant [...]".

    La seconde moitié de cette sourate aborde des éléments relatifs à la législation, les oeuvres de culte, les transactions et les jugements légaux nécessaires dès lors que les musulmans constituèrent un groupe adhérant à l’Islam et engagé à l’application de ses principes.

    En effet, la sourate évoque dans sa seconde moitié le talion, les jugements légaux relatifs au meurtre, au jeûne, au testament, à la séclusion à la mosquée (I`tikâf), au grand pèlerinage (Al-Hajj), au petit pèlerinage Al-`Umrah, au combat, aux jeux de hasard, au vin, aux orphelins, et le jugement légal concernant l’alliance par le mariage avec les polythéistes. La sourate aborde également les jugements légaux relatifs aux menstrues de la femme, à la purification rituelle des femmes, au divorce (le Talâq et le Khol`), au délai de viduité et à l’allaitement. En outre, la sourate traite de la foi et de l’expiation du serment manqué. La sourate évoque également la dépense dans la voie de Dieu, l’usure, les jugements concernant la vente, et montre comment contracter de façon sûre les dettes par le biais de la consignation écrite et de la présence de témoins.

    Cette partie débute avec le verset 178 "O vous qui avez cru ! Le talion au sujet des tués vous a été prescrit" et s’étend jusqu’à la fin de la sourate quasiment. La présentation de ces prescriptions est accompagnée des arguments religieux incitant à leur respect et dissuadant de leur transgression, ainsi que des récits de peuples passés, des directives de guidance, des promesses pour les croyants et des menaces pour les mécréants.

    Cette sourate se termine par l’évocation de ceux qui ont adhéré à ce message divin dont ceux-ci sont les objectifs et montre ce qui leur advient dans ce bas-monde et dans l’Au-delà.

Les principes que renferme sourate An-Nisâ’

De manière synthétique, les principes et les objectifs de sourate An-Nisâ’ - une autre sourate médinoise - sont :

  1. Annoncer l’égalité des êtres humains et fonder une société basée sur ce principe.
  2. Établir les droits de la femme et ceux de l’orphelin. Elle établit par ailleurs les droits des indigents (sufahâ’) [9].
  3. Présenter les lois de l’héritage.
  4. Expliciter les lois relatives à la vie conjugale.
  5. Insister sur la solidarité sociale, sous la bannière du monothéisme et des nobles manières.
  6. Évoquer les fondements du gouvernement islamique.
  7. Mettre en garde contre les hypocrites, les mécréants et les ennemis qui attendent un revers de fortune pour les musulmans et qui les combattent matérielement et psychologiquement.
  8. Montrer que l’envoi de Messagers est régi par la Volonté divine, et que Muhammad n’est pas une innovation parmi les messagers.
  9. Établir la preuve contre ceux qui croient à tort en la trinité.
  10. Montrer que le message du Prophète Muhammad s’adresse à toute l’humanité.

En somme, nous voyons que le Coran à Médine dispensa aux musulmans une éducation seigneuriale. Il établit les fondements solides de la communauté musulmane dans son organisation, son éthique, son credo, son culte et les affaires de la vie, si bien que cette communauté devint véritablement, la meilleure des communautés que Dieu fit surgir pour l’humanité. Véridique est la Parole de Dieu : "Nous révélons dans le Coran, une guérison et une miséricorde pour les croyants..." [10].

P.-S.

Traduit de l’arabe de `Ulûm Ad-Dîn Al-Islâmî (Les sciences de la religion islamique) de Dr. `Abd Allâh Shehâtah, éditions Al-Hay’ah Al-`Âmmah Al-Misriyyah lil-Kitâb, 3ème édition, 1998. ISBN 977-01-5786-4.

Notes

[1Al-Ansâr : les Soutiens ou les Auxiliaires.

[2Al-Muhâjirûn : les Emigrés.

[3Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 96.

[4Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 91.

[5Sourate 63, Al-Munâfiqûn, Les hypocrites, verset 1.

[6Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, versets 8 et 9.

[7Al-Fâdihah : Littéralement "celle qui dévoile au grand jour".

[8Sourate 9, At-Tawbah, Le repentir, verset 81.

[9Ntd : Sourate 3, Âl `Imrân, La famille d’Amram, verset 5 ; "Et ne confiez pas aux faibles d’esprit vos biens dont Allah a fait votre subsistance. Mais prélevez-en, pour eux, nourriture et vêtement ; et parlez-leur convenablement.

[10Sourate 17, Al-Isrâ’, Le voyage nocturne, verset 82.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.