Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Abû Al-Hasan An-Nadwî > Les Premiers Musulmans

Les Premiers Musulmans

mercredi 27 mars 2002

Toute l’Arabie manifesta son hostilité envers le Prophète. Il fallait un cœur de lion pour accepter son Message. Il fallait marcher sur les braises et se jeter dans la gueule de la mort. Toutefois quelques âmes courageuses parmi les Quraïshites répondirent à l’Appel Divin. Leur décision ne fut pas prise de façon précipitée. Ils savaient ce qu’ils faisaient. Il n’y avait aucun bénéfice de ce bas-monde pour motiver leur démarche. Ils venaient au contraire de se fermer, délibérément, les portes du confort et du luxe de l’ici-bas. Ils ont entendu l’appel à la foi et le monde s’est fané aussitôt à leurs yeux. Le sommeil quitta leurs paupières. Leurs lits autrefois bien tendres se transformèrent en des lits couverts d’épines.

Le soleil de la vérité s’était levé sur eux, et il n’était point possible de le fuir. Ils savaient, au plus profond de leurs cœurs, qu’ils ne goûteraient à la paix, jusqu’à ce qu’ils affirment leur foi en Dieu et en Son Messager. Ils décidèrent, sans hésiter, d’aller vers le Prophète et d’accepter la foi qu’il prêchait. Le Prophète vivait dans leur ville, à quelques coudées de chez eux. Mais, malgré cette proximité, la haine des Qurayshites avait rendu ce chemin tellement long et périlleux que le traverser était semblable à un voyage long et risqué. Il était plus sûr de partir dans une caravane de commerce vers la Syrie ou le Yémen, en évitant les redoutables voleurs de grand chemin, que d’aller voir le Prophète à la Mecque elle-même.

Malgré cela, ils partirent le voir, lui prêtèrent serment pour la foi en Dieu et en sa Mission Prophètique, et vouèrent leurs vies pour le soutenir. Ils prirent un risque énorme. Ils étaient désormais sûrs d’être atteints par de grandes difficultés et des épreuves sans pitité sur la voie qu’ils ont décidé d’emprunter. Mais ils étaient préparés pour le pire.

Ils avaient entendu le Coran dire : "Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire : ‹Nous croyons !› sans les éprouver ? " [29 : 2]. Ils avaient aussi entendu la Parole Divine : "Pensez-vous entrer au Paradis alors que vous n’avez pas encore subi des épreuves semblables à celles que subirent ceux qui vécurent avant vous ? Misère et maladie les avaient touchés ; et ils furent secoués jusqu’à ce que le Messager, et avec lui, ceux qui avaient cru, se fussent écriés : ‹Quand viendra le secours d’Allah ?› - Le secours d’Allah est sûrement proche" [2 : 214].

Finalement, ce qui était redouté s’est produit. Les Qurayshites ont vidé le carquois de leur fureur sur eux. Pas une flèche ne fut épargnée. Mais les croyants restèrent fermes. Ils dirent : "Voilà ce qu’Allah et Son messager nous avaient promis ; et Allah et Son messager disaient certes la vérité" [33 : 22]. Cela les renforça intérieurement et les raffermit dans leur décision. Plus ils étaient persécutés, plus leur détermination grandissait. De la fournaise de cette épreuve, ils sortirent, aussi purs que l’or.

P.-S.

Source : Ce extrait est basé sur une traduction anglaise faite par M. Asif Kidwai, sous le titre "Islam and the World", du livre de l’Imâm Abû Al-Hasan An-Nadwi : " Mâdhâ Khasira al-`âlam bi inhitât Al-Muslimîn", publié au Caire en 1950.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.