Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > Jeûne > Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî > La télévision et le Ramadan

La télévision et le Ramadan

lundi 12 novembre 2001

Question

Quelle est la position de la Noble Législation vis-à-vis du fait de regarder la télévision, pour celui qui jeûne en Ramadan ?

Réponse

La télévision est un moyen parmi les autres, il renferme du bien comme il renferme du mal. Les moyens sont toujours jugés en fonction de l’objectif. En cela, la télévision est comme la radio, ou la presse... elle renferme ce qui est bon, de même qu’elle contient ce qui est mauvais. Au musulman de bénéficier de ce qui est bon et de s’écarter de ce qui est mauvais, qu’il soit en état de jeûne ou pas. Toutefois, pendant le Jeûne, le musulman doit prendre plus de précautions encore, afin que son jeûne ne soit pas annulé et qu’il ne soit pas privé de la rétribution de Dieu Exalté et Glorifié Soit-Il.

Je considère que le fait de regarder la télévision, n’est pas licite de façon absolue, ni illicite de façon absolue. Cela est selon ce qui est regardé sur l’écran de cet appareil. Si c’est une bonne chose, alors il est licite de la regarder et de l’entendre - comme les discours religieux, le journal des informations, et les programmes orientés vers le bien. S’il s’agit d’un mal -comme les spectacles dansants dévergondés et les choses semblables - il est interdit de voir cela quelque soit le moment, et cela est certain notamment pendant le mois de Ramadan.

Il y a des scènes qu’il est détestable de voir, même si elles n’atteignent pas le degré de l’illicite et tout moyen (ou outil) qui détourne de la mention de Dieu est illicite... Ainsi, si le fait de regarder la télévision, ou écouter la radio ou autre, distrait d’une obligation que Dieu a prescrite à Ses serviteurs, comme la prière - alors c’est dans ce cas un acte illicite. Il est illicite de négliger la prière pour quelque préoccupation que ce soit. Lorsque Dieu Exalté Soit-Il a rendu le vin illicite, Il a avancé cette raison : " Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l’inimité et la haine, et vous détourner de la remémoration d’Allah et de la prière. Allez-vous donc y mettre fin ? " [1].

Les responsables des programmes télévisés doivent craindre Dieu, en permanence, quant à ce qu’ils proposent aux téléspectateurs, et en particulier, pendant le mois de Ramadan, par respect à la sacralité de ce mois béni, pour aider les gens à obéir à Dieu, à accroître leur part en œuvres pies, et afin qu’ils ne portent pas leurs péchés et ceux des téléspectateurs, comme ceux dont Dieu a dit : " Qu’ils portent donc, au Jour de la Résurrection, tous les fardeaux de leurs propres oeuvres ainsi qu’une partie de fardeaux de ceux qu’ils égarent, sans le savoir ; combien est mauvais [le fardeau] qu’ils portent ! " [2].

Texte Original

image 759 x 465

Notes

[1Sourate 5, Al-Mâ’idah, La table servie, verset 91.

[2Sourate 16, An-Nahl, Les abeilles, verset 25.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2015. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.