Français | عربي | English

Accueil > Grandes Figures de l’Islam > Les Grands Imâms du Passé > L’Imâm Abû Al-Qâsim Al-Qushayrî

L’Imâm Abû Al-Qâsim Al-Qushayrî

L’auteur de la {Risâlah}

mercredi 4 juillet 2007

Expert en science du Hadith et porte-parole de la discipline du tasawwuf à son époque, l’Imâm Al-Qushayrî composa sa célèbre Epître où il synthétisa les fondements de la voie du cheminement vers Dieu et y compila des éléments biographiques et des paroles de célèbres soufis, décrivant la voie des maîtres éducateurs dans toute son authenticité, loin des déviances des intrus et des faux-prétendants à cette discipline. Son ouvrage demeure l’un des manuels du tasawwuf les plus prisés.

Enfance et apprentissage

L’Imâm Abû Al-Qâsim `Abd Al-Karîm Ibn Hawâzin Ibn `Abd Al-Malik Ibn Talhah Ibn Muhammad Al-Qushayrî An-Naysabûrî Ash-Shâfi`î naquit en 375 A.H. (986 E.C.) dans un village de Naysabûr au Khorasân, une région qui se trouve dans l’actuel Iran. Ayant perdu son père à un jeune âge, le jeune orphelin `Abd Al-Karîm s’initia à la littérature et à la langue arabe puis se dirigea vers Nishapur pour apprendre l’arithmétique afin de pouvoir gérer des affaires dans sa terre natale.

La Volonté divine le conduisit vers l’assemblée d’un maître soufi de renom, Sheikh Abû `Alî Ad-Daqqâq. Il sentit la quiétude, la piété et la sincérité se dégager des exhortations d’Ad-Daqqâq et son cœur fut conquis par la force de ses enseignements. Sheikh Ad-Daqqâq reconnut la disposition saine d’Al-Qushayrî, l’accepta parmi ses disciples, l’éduqua, et l’encouragea à acquérir les autres sciences islamiques, tout en suivant ses propres séances d’enseignement publiques.

L’Imâm Al-Qushayrî se forma en science du credo auprès de Abû Bakr Ibn Fûrak et Abû Ishâq Al-Isfarâyînî, en jurisprudence auprès de Abû Bakr Muhammad Ibn Bakr At-Tûsî et en science du Hadith auprès d’Abû Al-Hasan Ibn Bashrân et Abû Al-Hasan Al-Khaffâf. Il s’abreuva de tasawwuf par les soins de son Sheikh Abû `Alî Ad-Daqqâq et reçut par ailleurs la voie du tasawwuf et la science du Hadith par le biais d’As-Sulamî.

Au vu de sa droiture, de son savoir et de son observance de Dieu, le gnostique Abû `Alî Ad-Daqqâq le compta parmi ses proches disciples et lui accorda la main de sa fille Dame Fâtimah qui fut connue pour sa dévotion et sa connaissance du Hadith.

Le savant accompli et l’épreuve

Al-Qushayrî excella dans les différentes branches du savoir islamique, si bien que le Sheikh `Abd Al-Ghaffâr An-Naysâbûrî le décrivit en ces termes élogieux : « L’Imâm absolu, le juriste, l’expert en matière de credo, le fondamentaliste, l’exégète, l’homme de lettres, le grammairien, l’écrivain, le poète, la langue éloquente de son temps et le maître de son époque, un secret de Dieu parmi Ses serviteurs, un foyer de la vérité, l’emblème de la félicité, et le pôle de la noblesse. Il excella en matière de sharî`ah et de haqîqah, pratiqua les fondements selon l’Ecole d’Al-Ash`arî et la jurisprudence selon l’Ecole d’Ash-Shâfi’î. »

L’Imâm Tâj Ad-Dîn As-Subkî dit dans la notice biographique qu’il lui dédia dans Tabaqât Ash-Shâfi`iyyah Al-Kubrâ : « L’Imâm absolu, l’auteur de l’Epître qui conquit l’orient et l’occident, l’homme doué d’une bravoure qui éclaira la voie de sa félicité [...]. L’un des Imâms des musulmans par son savoir et ses œuvres, une forteresse de la religion par ses actes et ses dires, l’Imâm des Imâms, la lanterne lumineuse au cœur des ténèbres de la déviance [...] » Il dit aussi : « Ses contemporains estimèrent à l’unanimité qu’il était le maître de leur époque, le modèle de son temps, et la bénédiction des musulmans à son époque. »

L’Imâm Al-Qushayrî est aussi connu pour sa bravoure et sa défense de la voie de Ahl As-Sunnah incarnée par l’École de l’Imâm Abû Al-Hasan Al-Ash`arî. Sous le règne seldjoukide, le vizir Al-Kindarî fomenta une conspiration contre la voie de Ahl As-Sunnah à Nishapur et il fut ordonné que les Ash`arites soient insultés dans les scènes publiques et maudits du haut des minbars. Al-Qushayrî prit la défense de la voie de Ahl As-Sunnah et composa à cet effet Shikayat Ahl As-Sunnah (La plainte des Gens de la Sunnah) où il réfuta les fausses allégations attribuées a l’École Ash`arite. Al-Qushayrî fut alors maltraité et emprisonné. Ses partisans assiégèrent le quartier où se trouvait sa cellule et s’engagèrent dans une lutte armée qui aboutit à sa libération. Il dut alors fuir sa terre natale pour éviter les représailles et l’oppression du pouvoir. Dans son exil, il fut honoré par le Calife abbaside Al-Qâ’im bi Amrillâh qui lui organisa un cercle de savoir pour recueillir ses exhortations et diffuser son savoir.

Bibliographie

La Risâlah ilâ As-Sûfiyyah (Epître aux Soufis), communément appelée Ar-Risâlah Al-Qushayriyyah, est certainement l’œuvre la plus célèbre d’Al-Qushayrî. Celle-ci constitue l’un des manuels de référence du soufisme et continue à jouir d’un prestige inégalé dans les cercles de tasawwuf et les bibliothèques islamiques. Parmi ses autres ouvrages, citons :

  1. At-Taysîr fi `Ilm At-Tafsîr
    L’aisance dans la science de l’exégèse
  2. Latâ’if Al-Ishârât
    Les signes subtiles
    Un ouvrage d’exégèse ayant une coloration soufie en six volumes.
  3. Kitâb Al-Qulûb
    Le livre des cœurs
  4. Âdâb As-Sûfiyyah
    Éthique des Soufis
  5. Shikâyat Ahl As-Sunnah
    La plainte des Gens de la Sunnah
  6. Nâsikh Al-Hadith wa Mansûkhih
    L’Abrogeant et l’abrogé dans le domaine du Hadîth
  7. Al-Qasîdah As-Sûfiyyah _ Poème soufi
  8. Al-Haqâ’iq war-Raqâ’iq
    Vérités et subtilités spirituelles
  9. Risâlat Tartîb As-Sulûk
    Epître du Cheminement
  10. Sharh Asmâ’ Allâh Al-Husnâ
    L’Interprétation des Noms Sublimes de Dieu

Lorsque le vizir Nidhâm Al-Mulk rétablit un équilibre des forces à Nishapur, et après la pendaison du vizir Al-Kindarî, l’Imâm Al-Qushayrî retourna à Nishapur en 456 A.H. et y expira son dernier souffle en 465 A.H. (1072 E.C.). Il fut enterré auprès de son Sheikh Abû `Alî Ad-Daqqâq, puisse Dieu leur faire miséricorde. L’Imâm Tâj Ad-Dîn As-Subkî relate que l’Imâm Al-Qushayrî avait une jument qui s’abstint de toute nourriture après son décès, elle empêcha quiconque de la monter, et mourut au bout de quelques jours.

P.-S.

Source biographique : Tabaqât Ash-Shâfi`iyyah Al-Kubrâ de l’Imâm Tâj Ad-Dîn As-Subkî.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.