Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Rapport aux non-musulmans > Docteur Muzammil Siddîqî > L’islam interdit-il de se lier d’amitié aux non-musulmans ?

L’islam interdit-il de se lier d’amitié aux non-musulmans ?

vendredi 10 juin 2005

Question

Est-il interdit d’avoir des amis non-musulmans ? Quel est le sens du verset « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour amis les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les amis les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour amis devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes » [1] ? Si tel est le cas, comment se fait-il que l’islam autorise les musulmans à épouser des femmes scripturaires (juives ou chrétiennes) tout en leur reconnaissant le droit de conserver leur religion ?

Réponse du Docteur Muzammil Siddîqî

Le Coran ne dit pas que les non-musulmans ne peuvent être les amis des musulmans, pas plus qu’il n’interdit aux musulmans d’avoir des amis non-musulmans. Il y a de nombreux non-musulmans qui sont de très bons amis de personnalités islamiques et de la communauté musulmane. Il y a aussi de nombreux musulmans qui pratiquent vraiment et sincèrement leur foi et qui, en même temps, sont amis avec de nombreux non-musulmans.

L’islam nous enseigne qu’il faut être amical avec tout le monde. Il nous apprend à traiter tout le monde avec justice et bonté, même nos ennemis. Allâh — Exalté soit-Il — dit dans le Coran, au début de la sourate 5 : « Ô les croyants ! Soyez stricts dans vos devoirs envers Allâh et soyez des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété. Et craignez Allâh. Car Allâh est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. » [2]

Ailleurs, dans le Coran, Allâh — Exalté soit-Il — dit : « Allâh ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables. Allâh vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, vous ont chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes. » [3]

De plus, Allâh — Exalté soit-Il — a décrit le Prophète Muhammad — paix et bénédictions sur lui — comme étant une miséricorde pour l’univers. Il était une manifestation de la Miséricorde d’Allâh envers tous les hommes, musulmans et non-musulmans. Dans sa gentillesse et sa bonté, il ne faisait pas de différence entre les croyants et les mécréants. Il était doux avec les païens de la Mecque et ne les a combattus que lorsqu’ils l’ont combattu. Il a établi un traité avec les Juifs de Médine et l’a honoré jusqu’à ce qu’ils le rompent.

On rapporte qu’il a reçu les Chrétiens de Najrân avec courtoisie dans sa Mosquée à Médine. Ils ont débattu avec lui au sujet de l’islam, mais il leur a toujours répondu avec honneur et respect. Il y a de nombreux exemples qui montrent qu’il était une personne amicale envers tout le monde durant sa vie.

Dans le verset cité dans la question, le terme employé est « awliyâ’ ». Il s’agit de la forme plurielle du mot « walî ». La traduction correcte de ce terme dans ce verset n’est pas « ami ». Le mot désigne une personne très proche et intime. Il veut aussi dire « gardien, allié, protecteur, défenseur, seigneur et maître ».

Dans le Coran, ce terme est utilisé pour designer Allâh, comme dans le verset : « Allâh est le Walî, Protecteur et Seigneur de ceux qui ont la foi : Il les fait sortir des ténèbres vers la lumière. » [4]

Il y a beaucoup d’autres références coraniques correspondant à cette signification. Ce terme est aussi employé dans le Coran pour désigner des êtres humains, comme dans le verset : « Et, sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allâh a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son walî, proche parent. Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté par la loi. » [5]

La traduction correcte de ce terme dans la sourate 5 est : « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens ; ils sont les alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs. Allâh ne guide certes pas les gens injustes. » [1]

Il est évident que les Juifs sont alliés les uns des autres et que les Chrétiens sont alliés les uns des autres. Alors pourquoi les Musulmans n’en feraient pas de même en se soutenant les uns les autres ?

Dans son Tafsîr, l’Imâm Ibn Kathîr a mentionné l’opinion de certains savants selon qui ce verset a été révélé après la bataille de Uhud, lorsque les musulmans ont dû battre en retraite. Un musulman de Médine avait dit alors : « Je vais aller vivre avec les Juifs. Ainsi, je serai en sécurité si Médine se fait encore attaquer. » Et une autre personne dit : « Je vais aller vivre avec les Chrétiens. Ainsi, je serai en sécurité si Médine est encore attaquée. » Allâh révéla alors ce verset rappelant aux croyants qu’ils ne doivent pas quémander la protection des autres, mais se protéger eux-mêmes les uns les autres [6].

Les musulmans sont autorisés à avoir des amis non-musulmans du moment qu’ils gardent leur foi et que leurs engagements envers l’Islam demeurent purs et forts. Vous avez raison de souligner qu’un Musulman est autorisé à épouser une Juive ou une Chrétienne. Il est évident que l’on se marie dans un esprit d’amitié et d’amour. Si l’amitié entre les Musulmans et les Juifs ou les Chrétiens était interdite, alors pourquoi l’Islam autoriserait un Musulman à épouser une Juive ou une Chrétienne ? Il est du devoir des Musulmans de s’allier aux Musulmans. Ils ne doivent s’allier à quiconque s’oppose à leur foi ou la combat, même s’il s’agit de leurs propres parents et frères. Allâh dit : « Ô vous qui croyez ! Ne prenez pas pour alliés vos pères et vos frères s’ils préfèrent la dénégation à la foi. Et quiconque parmi vous les prend pour alliés, ceux-là sont les injustes. » [7]

Le Coran défend par ailleurs aux Musulmans de s’allier à des non-musulmans contre d’autres musulmans. Cependant, si des musulmans causent du tort à des non-musulmans, il est du devoir du musulman d’aider les non-musulmans et de les sauver de l’oppression. Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit qu’il prendrait lui-même la défense de tout dhimmi vivant parmi les musulmans si un musulman venait à l’opprimer. Mais l’Islam enseigne aussi que les musulmans ne doivent pas rechercher le soutien des non-musulmans contre d’autres musulmans. Ils doivent régler leurs problèmes entre eux. Allâh Tout Puisssant dit : « Que les croyants ne prennent pas pour alliés des infidèles au lieu des croyants. » [8]

Il dit aussi : « Ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allâh un argument évident contre vous ? » [9]

Puisse Allâh vous guider vers le droit chemin, et vers ce qu’Il agrée. Amen.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 51.

[2Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 8.

[3Sourate 60, Al-Mumtahanah, L’Éprouvée, versets 8 et 9.

[4Sourate 2, Al-Baqarah, La Génisse, verset 257.

[5Sourate 17, Al-Isrâ’, Le Voyage nocturne, verset 33.

[6Conférer le Tafsîr d’Ibn Kathir, vol. 2, p. 68.

[7Sourate 9, At-Tawbah, Le Repentir, verset 23.

[8Sourate 3, Âl `Imrân, La Famille d’Amram, verset 28.

[9Sourate 4, An-Nisâ’, Les Femmes, verset 144.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.