Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Actualité > Sheikh `Atiyyah Saqr > La Palestine est-elle la terre promise des Juifs ?

La Palestine est-elle la terre promise des Juifs ?

samedi 21 décembre 2002

Question

Mes frères, je voudrais vous interroger sur la prétention juive selon laquelle la Palestine est leur terre promise. Ceci a-t-il un quelconque fondement ? Sinon, que diriez-vous pour réfuter cette affirmation ?

Réponse de Sheikh `Atiyyah Saqr

« Vingt siècles avant la naissance du Christ, une tribu appartenant aux descendants d’Abraham — paix sur lui — vivait aux bords de l’Euphrate. Recherchant des terres riches où ils pourraient élever leurs troupeaux, ils se dirigèrent vers l’ouest et traversèrent la Galilée. Ils furent appelés les Hébreux, connus maintenant sous le nom de Juifs. Ils voyagèrent sans but et sans destination précise jusqu’à leur arrivée en Égypte où ils vécurent en paix et en sécurité durant cinq siècles.

Les maîtres de l’Égypte connus sous le nom de Pharaons contrôlaient sévèrement les Juifs et les humiliaient. Le secours vint lorsque Moïse, paix sur lui, leur fut envoyé. Il les mena au Sinaï, vers une nouvelle terre et un lieu de demeure paisible. Ils y restèrent pendant quelque temps jusqu’à ce que l’ordre leur fut donné de pénétrer en terre de Palestine. En Palestine, il y avait une tribu — appelée les Cananéens — qui construisit des villes dont Jérusalem. Les jours passèrent et les Juifs se révoltèrent contre les enseignements de Dieu puis dévièrent de Sa Religion. Dieu le Très-Haut leur envoya le roi de Babylone, Nabuchodonosor, qui les humilia et pris bon nombre d’entre eux en esclaves.

Plusieurs années plus tard, ils retournèrent en Palestine et certains d’entre eux partirent habiter dans la Péninsule Arabe. Les Juifs de la Péninsule arabique faisaient preuve d’inimitié envers l’Islam et combattaient le Prophète — paix et bénédiction sur lui -à tel point qu’ils furent plus tard chassés par les Musulmans.

Même si, profitant de la faiblesse des Musulmans et du fait qu’ils aient dévié des enseignements de Dieu, les Juifs ont occupé la Palestine, ils n’y resteront pas pour toujours car le mal qu’ils ont commis est indescriptible. Ils subiront une autre défaite et un nouveau coup dur ; nous espérons que ceci sera aux mains des musulmans lorsqu’ils se retourneront vers leur Seigneur et qu’ils seront à nouveau unis. Dieu dit à ce propos : "Ton Seigneur a proclamé qu’Il enverrait contre eux un dur châtiment jusqu’au Jour de la Résurrection. Ton Seigneur est prompt à châtier mais Il est aussi celui qui pardonne, Il est Miséricordieux." (sourate 7 intitulée Al-A`râf, verset 167)

En ce qui concerne l’affirmation que les Juifs ont le droit de prendre la Palestine comme terre promise, nous pouvons dire que le verset suivant : "Ô Mon peuple ! Entrez dans la terre sainte que Dieu vous a destinée." (sourate 5 intitulée la Table servie, Al-Ma`idah, verset 21) signifie que la promesse tient tant que le peuple auquel elle est adressée obéit aux ordres de Dieu. Une fois qu’ils font preuve de désobéissance, la promesse n’existe plus. De plus, il ne s’agit pas d’une promesse absolue mais elle concerne plutôt une certaine période. Maintenant, la promesse n’est plus valide car Dieu le Très-Haut dit : "Nous avons écrit dans le Psautier après le Rappel : "En vérité, Mes Serviteurs justes hériteront de la terre." (sourate 21 intitulée les Prophètes, Al-Anbiyâ’, verset 105).

Dieu le Très-Haut sait mieux.

P.-S.

Traduit de l’anglais à partir de la Banque de Fatâwâ du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.