Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Société > Conseil Européen de la Fatwâ et de la Recherche > Est-il permis à la femme musulmane d’ôter son voile en France ?

Est-il permis à la femme musulmane d’ôter son voile en France ?

lundi 3 novembre 2003

Question

Je voudrais savoir comment appréhender le problème du voile à l’école en France et en Occident de manière générale, et le fait qu’on y empêche les élèves musulmanes de respecter le port du voile alors qu’il s’agit pour elles d’un devoir religieux.

Réponse du Conseil Européen de la Fatwâ et de la Recherche

Le hijâb, c’est-à-dire le vêtement que la femme musulmane doit porter pour recouvrir son corps à l’exception de ses mains et de son visage - et ses pieds selon certaines écoles de jurisprudence -, est une obligation islamique qui ne fait l’objet d’aucune divergence.

Son caractère obligatoire est établi explicitement dans le Coran, dans la Sunnah authentique et par le consensus de la Communauté musulmane, toutes écoles confondues. Aucune école de jurisprudence ne s’est distinguée des autres sur cette question, et aucun juriste n’a affiché la moindre divergence. La pratique musulmane l’a entériné pendant treize siècles jusqu’à la colonisation des pays musulmans. Cette dernière a alors imposé son lot de conceptions intruses, qui ont dévoyé la pensée des musulmans, et son lot de coutumes étrangères qui ont affecté leur comportement, et ce, jusqu’à l’avènement de l’éveil et du renouveau islamique. Les musulmans et les musulmanes ont alors retrouvé leur confiance en eux-mêmes et en leur religion et sont revenus librement à l’observance du voile par les femmes, jeunes et moins jeunes.

L’avis que le CEFR retient et confirme est le suivant.

Il ne fait aucun doute et il n’y a aucune divergence sur le caractère obligatoire du voile, au plan religieux, pour toute musulmane pubère. Suffit à cet effet la Parole de Dieu - Glorifié soit-Il : "Et dis aux croyantes de retenir leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leurs voiles sur leurs poitrines." [1] ainsi que Sa Parole : "Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d’être offensées. Dieu est Pardonneur et Miséricordieux." [2]

Du moment que cela constitue un devoir religieux pour la musulmane, il n’est pas acceptable - du point de vue de la religion, de l’éthique, de la coutume, de la loi et de la constitution - qu’elle soit contrainte de l’enlever, violant ainsi ses convictions et sa conscience.

Et si une telle contrainte était admissible dans quelque pays, cela ne saurait l’être en France, pays dont la révolution avait pour emblème, et dont la république a pour fondement, les principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de respect des droits de l’Homme.

Tout être humain a le droit de respecter ses obligations religieuses, d’œuvrer pour obtenir l’agrément de son Seigneur et d’obéir à Ses commandements, sans que personne ne lui fasse subir de pression, matérielle ou morale, afin qu’il délaisse ses obligations. Il va sans dire que cela rentre dans le cadre de la liberté religieuse d’une part, et de la liberté individuelle d’autre part. Ces deux libertés font partie des libertés fondamentales spécifiées dans les constitutions modernes, dans les conventions internationales, et dans la Déclaration des Droits de l’Homme.

Par ailleurs, la laïcité libérale - comme chacun le sait - n’est ni hostile, ni favorable aux religions. Elle adopte une position neutre à leur égard. Tout comme personne n’empêche celle qui le souhaite de porter une mini-jupe, une micro-jupe ou tout effet vestimentaire similaire, personne ne doit empêcher celle qui souhaite porter le voile de le faire. Autrement, la civilisation occidentale fonctionnerait avec deux poids et deux mesures, et pratiquerait le double langage.

Il n’y a guère que la laïcité athée qui livre la guerre au sentiment religieux dans son ensemble et considère la religion, quelle qu’elle soit, comme l’opium des peuples.

Enfin, l’affirmation de certains Français, selon qui le voile est un symbole religieux, est totalement fausse. Le symbole est un objet qui n’a pas de fonction propre, il est un emblème et une manifestation, comme l’étoile de David et la kippa pour les Juifs, ou le crucifix pour les chrétiens. Le voile, quant à lui, remplit une fonction connue, à savoir la couverture du corps et la pudeur.

Malgré cela, personne n’empêche le juif de porter la kippa, ni le chrétien de porter la croix, ni le sikh de porter son turban. Pourquoi empêcherait-on uniquement la musulmane de porter son voile ?

Nous demandons à la France, qui se targue d’être la mère des libertés, de respecter les convictions et les sentiments des musulmans du monde entier, et d’accepter la diversité culturelle et religieuse dans sa société, à l’instar de la civilisation musulmane qui a su faire une place à diverses religions, cultures et appartenances ethniques, chacune d’elles ayant apporté sa pierre à l’édifice comme en atteste l’Histoire.

Nous nous adressons également aux dignitaires musulmans, aux religieux qualifiés, aux institutions scientifiques et religieuses, ainsi qu’aux instances islamiques reconnues dans les contrées musulmanes, afin qu’ils s’expriment franchement sur le statut juridique du voile pour la femme musulmane, qu’ils soient solidaires des musulmans en Europe de manière générale, et en France en particulier, et qu’ils invitent le monde civilisé à être solidaire de nos filles et à les soutenir.

Et Dieu dit la vérité et c’est Lui qui guide vers la bonne voie.

P.-S.

Traduit de l’arabe du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 24, An-Nûr, la Lumière, verset 31.

[2Sourate 33, Al-Ahzâb, les Coalisés, verset 59.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.