Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Nourriture et Boissons > Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî > La bête sacrifiée par un non-musulman

La bête sacrifiée par un non-musulman

dimanche 9 janvier 2005

Question

Est-il licite de consommer la viande d’une bête sacrifiée par un non-musulman ? Quels sont en substance les arguments relatifs à cette question ?

Réponse de Sheikh Ahmad Ash-Sharabâsî

Il est licite de consommer la viande d’une bête sacrifiée par un non-musulman si celui-ci est un Scripturaire, c’est-à-dire s’il est adepte d’une religion du Livre comme le Christianisme ou le Judaïsme, et à condition que l’animal sacrifié fasse partie des animaux qu’il est licite de manger dans notre religion. La preuve en est que Dieu - Exalté soit-Il - dit dans le Noble Coran : « Vous est permise la nourriture des Gens du Livre » [1]. Ce que l’on entend par « nourriture » dans ce verset, ce sont les animaux sacrifiés, conformément à l’opinion d’Ibn `Abbâs et à celle de la majorité des exégètes, et ce, bien que Dieu - Exalté soit-Il - sache parfaitement que ces gens sont susceptibles de mentionner d’autres noms que celui d’Allâh - Exalté soit-Il - au moment du sacrifice.

Certains juristes exigent que le Scripturaire mentionne le Nom de Dieu sur l’animal au moment du sacrifice, faute de quoi sa consommation devient illicite. Mais lorsque le musulman ignore si le Scripturaire a mentionné le Nom de Dieu ou un autre nom, l’animal sacrifié reste licite.

Al-Bukhârî rapporte dans son Sahîh qu’Az-Zuhrî dit : « Il n’y a aucun grief à consommer les sacrifices des Arabes chrétiens. Mais si tu entends l’un d’entre eux mentionner un autre nom que celui de Dieu au moment du sacrifice, alors n’en mange pas. Sinon, Dieu l’a rendu licite bien qu’Il connaisse leur infidélité. »

La viande de la bête sacrifiée par un non-Scripturaire, comme les zoroastriens qui vouent un culte au feu, est quant à elle illicite pour le musulman, en vertu de la parole du Prophète - paix et bénédictions sur lui - au sujet des zoroastriens : « Traitez-les comme les Gens du Livre, mais abstenez-vous d’épouser leurs femmes, ou de manger de leurs sacrifices. » Cela signifie que les sacrifices des gens du Livre sont licites, tandis que les sacrifices des zoroastriens et assimilés, sont illicites.

P.-S.

Traduit de l’arabe du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 5, Al-Mâ’idah, La Table servie, verset 5.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.