Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > La zakâh > Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî > La zakât est-elle une dette ferme ?

La zakât est-elle une dette ferme ?

jeudi 24 avril 2003

Question

Celui qui décède sans s’être acquitté de la zakât doit-il la verser car elle constitue une dette ferme ?

Réponse

Lorsqu’un individu décède en laissant une dette de zakât, celle-ci doit être prélevée sur les biens qu’il lègue. La zakât passe avant les créditeurs, les héritiers, et tout testament en vertu du verset concernant les successions : "après tout testament laissé ou dette" (sourate 4, An-Nisâ’, Les Femmes, verset 12). La zakât est une dette contractée envers Dieu.

Texte intégral


Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.