Français | عربي | English

Accueil > Le Prophète Muhammad > Le récit du mariage du Prophète avec Khadîjah

Le récit du mariage du Prophète avec Khadîjah

jeudi 12 décembre 2002

L’âge du Prophète lors de ce mariage

Ibn Hishâm dit :

D’après nombre de savants, selon Abû `Amr Al-Madanî, lorsque le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — eut vingt-cinq ans [1], il épousa Khadîjah [2] Bint Khuwaylid Ibn Asad Ibn `Abd Al-`Uzzâ Ibn Qusayy Ibn Kilâb Ibn Murrah Ibn Ka`b Ibn Lu’ayy Ibn Ghâlib.

Son travail pour le compte de Khadîjah

Ibn Ishâq dit :

Khadîjah Bint Khuwaylid était une femme d’affaires noble et fortunée. Elle louait les services d’hommes pour s’occuper de son commerce contre un intéressement aux bénéfices. L’activité principale des Qorayshites étaient en effet le commerce. Lorsqu’elle entendit parler du Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — notamment de sa véridicité, de sa grande honnêteté et de la noblesse de son caractère, elle le fit venir et lui proposa de prendre la responsabilité de sa caravane de commerce en partance pour le Shâm [3] avec son serviteur Maysarah, contre la meilleure rémunération qu’elle accordait jusqu’alors aux autres commerçants. Il accepta cette offre et partit avec Maysarah pour le Shâm.

L’entretien de Maysarah avec le moine

(Une fois arrivé,) le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — se reposa à l’ombre d’un arbre près de la hutte d’un moine. Le moine alla voir Maysarah et lui demanda : "Qui est cet homme à l’ombre de l’arbre ?" Maysarah lui répondit : "C’est un homme de Qoraysh, des environs du Sanctuaire." Le moine lui dit : "Seul un prophète se reposerait à l’ombre de cet arbre". [4]

Puis le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — vendit sa marchandise et acheta les articles qui l’intéressaient avant d’emprunter la route du retour avec Maysarah. D’après ce qu’on raconte, chaque fois que la chaleur s’accentuait, Maysarah voyait deux anges faire de l’ombre au Prophète — paix et bénédictions sur lui — alors qu’il était sur sa monture. Lorsqu’il rentra à la Mecque et restitua à Khadîjah ses biens, elle réalisa un profit double ou presque. Maysarah lui relata la parole du moine et lui expliqua comment deux anges lui faisaient de l’ombre pendant le trajet.

Khadîjah souhaite épouser le Prophète — paix et bénédictions sur lui

Khadîjah était une femme exigente, noble et intelligente, pour ne citer que ces qualités là parmi les dons que Dieu lui avait accordés. Lorsque Maysrah lui eut témoigné de tout ce qu’il avait vu, elle fit venir le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — et, d’après ce qu’on raconte, lui dit : "Cousin, je suis bien disposée à ton égard étant donné nos liens de parenté, la place d’honneur que tu occupes parmi les tiens, ton honnêteté, la noblesse de ton caractère et la véridicité de ta parole." Puis, elle lui proposa de l’épouser. Khadîjah jouissait de la meilleure lignée parmi les femmes de Qoraysh, elle était la plus noble et la plus fortunée ; tout homme de son clan aurait souhaité l’épouser, si elle lui avait accordé ce privilège.

La lignée de Khadîjah — que Dieu l’agrée

Elle s’appelait Khadîjah Bint Khuwaylid Ibn Asad Ibn `Abd Al-`Uzzâ Ibn Qusayy Ibn Kilâb Ibn Murrah Ibn Ka`b Ibn Lu’ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr. Sa mère s’appelait Fâtimah Bint Zâ’idah Ibn Al-Asamm Ibn Rawâhah Ibn Hajar Ibn `Abd Ibn Ma`îs Ibn `Âmir Ibn Lu’ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr. La mère de cette dernière s’appelait Hâlah Bint `Abd Manâf Ibn Al-Hârith Ibn `Amr Ibn Ma`îs Ibn `Âmir Ibn Lu’ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr. La mère de Hâlah s’appelait Qilâbah Bint Su`ayd Ibn Sa`d Ibn Sahm Ibn `Amr Ibn Husays Ibn Ka`b Ibn Lu’ayy Ibn Ghâlib Ibn Fihr.

Le prophète épouse Khadîjah après avoir consulté ses oncles

Le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — demanda conseil à ses oncles. Ensuite, son oncle Hamzah Ibn `Abd Al-Muttalib [5] — qu’Allâh lui fasse miséricorde — l’accompagna chez Khuwaylid Ibn Asad (le père de Khadîjah) [6] et demanda la main de Khadîjah pour son neveu.

La dot de Khadîjah

Ibn Hishâm dit :

Le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — lui offrit une dot de vingt jeunes chamelles. Khadîjah fut ainsi la première épouse du Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui. Il n’épousa aucune autre femme de son vivant — que Dieu l’agrée.

Les enfants du Prophète et de Khadîjah

Ibn Ishâq dit :

Elle mit au monde tous les enfants du Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — à l’exception d’Ibrâhîm : Al-Qâsim dont le Prophète porte la kunyah [7], At-Tâhir, At-Tayyib [8], Zaynab, Ruqayyah, Umm Kulthûm et Fâtimah — que la paix soit sur eux.

L’ordre de leur naissance

Ibn Hishâm dit :

L’aîné de ses fils était Al-Qâsim, suivi d’At-Tayyib, puis d’At-Tâhir. L’aînée de ses filles était Ruqayyah, suivie de Zaynab, puis d’Umm Kulthûm, enfin de Fâtimah.

Ibn Ishâq dit :

En ce qui concerne Al-Qâsim, At-Tayyib et At-Tâhir, ils décédèrent tous pendant la jâhiliyyah alors que toutes ses filles connurent l’islam, l’embrassèrent et émigrèrent avec le Prophète — paix et bénédictions sur lui —.

P.-S.

Traduit de l’arabe de la Biographie du Prophète d’Ibn Hishâm, édition Maktabat Al-Kuliyyât Al-Azhariyyah, volume 1, pp. 171 à 175, Le Caire - 1971, version commentée par Tâha `Abd Ar-Ra’ûf Sa`d.

Notes

[1Dans certaines variantes, on lui donne l’âge de vingt et un ans ou encore trente ans.

[2On surnommait Khadîjah par "La Pure dans la jâhiliyyah et dans l’islam". Dans les Siyar d’At-Taymî, on dit qu’elle était qualifiée de "la Dame des femmes de Qoraysh". Avant d’épouser le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui -, elle fut l’épouse de Hind Ibn Zurârah, et avant lui, elle fut l’épouse de `Atîq Ibn `Â’idh Ibn `Abdillâh Ibn `Amr Ibn Makhzûm. Elle enfanta de `Atîq un garçon qui se prénomme `Abd Manâf. Az-Zubayr rapporte qu’elle donna à `Atîq une fille qui se prénommait Hind. Elle donna à (son époux) Hind un fils qui s’appelait Hind également ; il est mort de la peste — la peste de Bassorah. Elle lui donna deux autres fils : At-Tâhir et Hâlah.

[3ndt : la grande Syrie, qui engobe la Palestine, la Jordanie, le Liban et la Syrie actuelle.

[4Le moine voulait probablement dire que seul un prophète se reposerait à l’ombre de cet arbre à cet instant précis. En effet, malgré l’apparence générale de l’énoncé, il est impensable d’affirmer que seuls les prophètes s’y reposaient vu que cela faisait très longtemps qu’il n’y avait pas eu de prophètes. De plus, les arbres ne vivent pas suffisamment longtemps pour que l’on sache que le dernier prophète à s’y être arrêté était Jésus, ou tout autre prophète — que la paix soit sur eux. De même, il est impensable que personne ne s’arrête à l’ombre de cet arbre sauf un prophète, à moins que ne soit authentique la tradition qui rapporte que "Jésus fut le dernier à s’y être arrêté", sachant que cette tradition n’est pas due à Ibn Ishâq. Dans ce cas, cet arbre particulier serait en lui-même un miracle. Enfin, on rapporte que ce moine s’appelait Nestor, à ne pas confondre avec Bahîrâ que nous avons mentionné précédemment.

[5On dit également que c’est son oncle Abû Tâlib qui accompagna le Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — et que c’est lui qui a fait le discours du mariage. Il y dit entre autres : "Mohammad n’a pas d’égal parmi la jeunesse de Quraysh tant sur le plan de la noblesse que du mérite et de la sagesse. Si du point de vue de la fortune il est modestement doté, la fortune telle l’ombre ne perdure jamais. Il désire épouser Khadîjah et elle lui échange ce sentiment."

[6D’après Ibn `Abbâs et `Â’ishah — que Dieu les agrée tous deux — c’est `Amr Ibn Asad (l’oncle de Khadîjah) qui accorda la main de Khadîjah au Messager de Dieu — paix et bénédictions sur lui — car Khuwaylid avait péri dans la guerre des Fujjâr.

[7ndt : il est d’usage dans la société arabe d’appeler les parents par le prénom de leur premier-né. Ainsi le Prophète s’appelle Abû Al-Qâsim, littéralement : le père d’Al-Qâsim.

[8At-Tâhir (Le Pur) et At-Tayyib (Le Bon) sont deux surnoms d’Al-Qâsim. Il fut ainsi surnommé du fait de sa naissance, après l’avènement de la mission prophétique, son premier prénom étant en réalité `Abdallâh.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2015. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.