Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Religions comparées > Sheikh Ahmad Kutty > Le péché originel

Le péché originel

lundi 5 septembre 2005

Question

Chers savants,

Que la paix soit sur vous.

Au cours d’une discussion avec mon professeur d’anglais, une vieille dame appartenant au courant « New Testament Christian », nous avons abordé la question du péché originel. Elle m’a affirmé ne pas être d’accord sur les tenants et aboutissants du péché originel, mais elle maintient que les êtres humains ont naturellement un penchant vers le péché. En guise d’arguments, elle dit que nous autres êtres humains optons pour ce qui nous fait plaisir physiquement ou personnellement quand bien même ce serait en contradiction avec les commandements de Dieu. Par ailleurs, certains aiment à faire un parallèle avec les enfants en bas âge persistent à faire des bêtises tout en sachant que ce qu’ils font est mal.

Comment en tant que musulmane je peux aborder cette notion ?

Que Dieu vous en rétribue.

Réponse de Sheikh Ahmad Kutty

Du point de vue coranique, l’être humain a été créé avec un penchant égal vers le bien et vers le mal. Dieu dit dans le Coran : « Et par l’âme et Celui Qui l’a harmonieusement façonnée ; § et lui a alors inspiré son immoralité, de même que sa piété ! § A réussi, certes, celui qui la purifie. § Et est perdu, certes, celui qui la corrompt. » [1]

Par conséquent, et à la lumière d’autres versets coraniques, chacun d’entre nous a une propension au bien et au mal. Donc, d’un point de vue islamique, nous avons la possibilité de choisir entre les deux voies, celle du bien ou du mal, et nous serons rétribués en conséquence.

Les êtres humains eux-mêmes reconnaissent lorsqu’ils ont commis un péché qu’ils avaient la possibilité de l’éviter. Lorsqu’ils accomplissent une bonne action, ils en ont également le choix et sont contents de le faire.

Si les êtres humains péchaient contraints et forcés, le châtiment qui s’ensuivrait ne procéderait d’aucune sagesse. Mais Dieu est le Très Sage le Très Juste. Il nous a assuré dans le Coran que : « Nul ne portera le fardeau d’autrui » [2].

Cela signifie que le péché d’Adam n’a pas été transmis à sa descendance. Il a payé pour son propre péché et nous aurons à payer pour nos propres péchés, à moins que Dieu nous pardonne.

Dans ce domaine, la conception islamique est en parfaite harmonie avec la raison et avec la révélation. Elle est également en harmonie avec l’Évangile et l’Ancien Testament, avant que les Chrétiens n’inventent la doctrine du péché originel. Certains historiens ont en effet mis en évidence que le concept de péché originel et la crucifixion de Jésus, ainsi que les péchés de l’espèce humaine ont été importés dans le christianisme de sources païennes.

Et Dieu est le plus savant.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 91, Ash-Shams, Le soleil, versets 7 à 10.

[2Sourate 17, Al-Isrâ’, Le voyage nocturne, verset 15.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.