Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > L’Imâm Abû Hâmid Al-Ghazâlî > La Pénitence après le péché > Les repentants et leurs diverses catégories
La Pénitence après le péché

Les repentants et leurs diverses catégories

lundi 2 octobre 2000

 Il existe quatre catégories de repentir.

Première catégorie : Le pécheur qui a commis des péchés se repent et reste à vie sur le droit chemin en évitant les péchés et en ne commettant que des fautes légères auxquelles aucun être humain ne peut échapper, car nul être humain n’est parfait. (le prophète- paix et bénédiction de Dieu sur lui- nous a appris que « tout être humain commet des péchés, les meilleurs pécheurs sont ceux qui se repentent »). Une telle personne a un repentir sincère et une âme apaisée que Dieu appellera (98 : 27-30) :

« 27. "Ô toi, âme apaisée,
28. retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ;
29. entre donc parmi Mes serviteurs,
30. et entre dans Mon Paradis »

Deuxième catégorie : une personne se repent et fait de son mieux pour rester sur le droit chemin, mais, sans qu’elle l’est prémédité, il lui arrive de tomber dans certains péchés véniels où l’intention de pécher n’a pas précédé l’acte. Cette personne pèse en permanence ses actes et paroles par la balance de la religion. Chaque fois qu’elle est sur le point de commettre un péché, elle s’interroge. Face au péché, elle ressent un vif regret et se reproche toujours le moindre péché. Cette personne a une âme répprobatrice (An-Nafs Al-Lawwâmah). Cette âme reproche le mal et devient son propre juge. C’est une catégorie noble, plus répandue que la précédente, mais elle a moins de mérite que la catégorie précédente. C’est une personne qui vit en lutte constante pour faire en sorte que ses bonnes œuvres pèsent davantage auprès de Dieu que ses péchés. Mais tant que le fidèle est animé par la pénitence et tant qu’il demande le pardon à Allah, Allah l’enveloppe dans Sa Miséricorde. Dieu a honoré les musulmans de cette catégorie dans le Coran en les comptant parmi les pieux (3 :133,135) :

« 133. Et concourez au pardon de votre Seigneur,
et à un Jardin (paradis) large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, […] 135. et pour ceux qui, s’ils ont commis quelque turpitude
ou causé quelque préjudice à leurs propres âmes (en désobéissant à Allah),
se souviennent d’Allah et demandent pardon pour leur péchés
- et qui est-ce qui pardonne les péchés sinon Allah ?-
et qui ne persistent pas sciemment dans le mal qu’ils ont fait. »

Troisième catégorie : La personne qui se maintient dans la voie de la pénitence pour un certain temps. Puis, dans la lutte interne contre certains péchés, la séduction et la tentation finissent par l’emporter. La personne alors commet sciemment les péchés en question, tout en faisant de bonnes œuvres en parallèle. Chaque fois, qu’elle commet ces quelques péchés prémédités, auxquels elle a succombé, elle le regrette et se promet de ne plus y retourner. Ainsi chez cette personne, se côtoie de bonnes œuvres et des péchés prémédités dus à la séduction. Cette personne a une âme qui succombe aux séductions ou, du moins, à certaines séductions. Il est à craindre que, progressivement, elle glisse vers la terre du péché en se laissant tenter par le monde infini des péchés. Cependant, il est à espérer, grâce aux bonnes actions qu’elle maintient, qu’elle finisse ses jours enveloppée dans la Miséricorde de Dieu.

Quatrième catégorie : Après quelques jours de repentir, la personne replonge de plus belle dans le péché sans manifester intérieurement un regret ou sans ressentir la moindre amertume . C’est la catégorie de ceux qui persistent sciemment dans la désobéissance et le péché. Ils ont une âme qui appelle aux péchés et lui obéissent. Il s’agit de l’âme incitatrice au mal (12 : 53) :

« certes l’âme est très incitatrice au mal,
à moins que mon Seigneur, par miséricorde, (ne la préserve du péché) ».

 Ce sont des gens qui fuient le bien et vivent dans le péché tout en espérant la Miséricorde de Dieu ! En effet il est des gens aux cœurs malades et à l’entendement limité qui commettent les pires péchés, ne demandent jamais le pardon et pensent néanmoins mériter la Miséricorde de Dieu. Ces personnes sont comparables dans leur attitude à un homme qui a démoli sa maison, gaspillé son argent jusqu’au dernier sou et pense que Dieu lui enverra certainement un trésor pour combler sa faim et celle de sa famille… Pour obtenir le pardon, il faut suivre le droit chemin. Pour obtenir la science, il faut fournir beaucoup d’efforts et de patience. Il en est ainsi pour toute noble chose. Mais il y a des gens dépourvus de toute raison qui, croulant sous les péchés jour et nuit, disent allègrement : « il y aura toujours une petite place dans le vaste paradis pour des gens comme moi, et mes péchés, même nombreux, et ma désobéissance, même perpétuelle, ne nuisent pas à Dieu… ». Ce sont des personnes qui passent leur vies à courir derrière les ornements de la vie terrestre et ne prépare jamais leur rencontre avec Dieu. Ils oublient la parole de Dieu (53 : 39-40) : « 39. et qu’en vérité, l’homme n’obtient que (le fruit) de ses efforts ;
40. et que son effort, en vérité, lui sera présenté (le jour du Jugement). »

 Que Dieu nous éloigne de la mauvaise voie et qu’il nous guide vers son droit chemin.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.