Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Habîb Allâh Ash-Shinqîtî > Méfiez-vous de cette voie...

Méfiez-vous de cette voie...

vendredi 2 septembre 2005

Lorsque l’homme se trompe et commet un péché, il a un délai pour se repentir. S’il fait acte de repentence, dans les règles, Dieu accepte son repentir car Dieu — Exalté soit-Il — aime les pénitents. Mais, s’il ne se repent pas, commence pour lui un périple de malheurs par l’inscription d’un point noir dans son cœur. Le Tout-Puissant Vengeur le châtie alors pour la perpétration de ce premier péché, en lui facilitant la voie menant à un autre péché, jusqu’au jour où Il Se saisit de lui tel un puissant vengeur. La noirceur du cœur se trouve augmentée d’un deuxième point, puis d’un troisième, puis d’un quatrième, et un cinquième, tant et si bien que ce cœur initialement blanc et sensible se transforme en un cœur noir et endurci, telle une pierre sourde à tout sermon ou conseil, insensible aux aléas de la vie qui, désormais, ne le détournent plus de son injustice et de son égarement. Il voudrait se repentir, mais une barrière l’en empêche. Si sa moitié mourait, son autre moitié ne se repentirait pas devant Dieu tant il est submergé dans un océan de péchés et enlisé dans un marécage de turpitudes. À mesure que ses péchés s’accumulent, il s’enfonce dans ce marécage de la déchéance.

Ensuite la noirceur du cœur se transforme en un halo noir et ténébreux qui recouvre le visage, en dépit de la beauté physique dont il serait doté naturellement. Ibn `Abbâs — qu’Allâh l’agrée ainsi que son père — dit : « Le péché induit une noirceur dans le cœur, un voile de ténèbres sur le visage, une difficulté dans la subsistance et une inimitié dans le cœur des gens. » Ces ténèbres attirent le malheur et l’affliction à leur porteur : Dieu ne bénit pas sa fortune quand bien même elle serait grande, ni son savoir quand bien même il serait abondant, ni sa progéniture quand bien même elle serait nombreuse. Toutes ces sources de bonheur deviennent autant de sources de malheur pour lui. Puis, Dieu — Exalté soit-Il — le châtie davantage ; désormais celui-ci aimera suivre le diable et ses suppôts et se plaira dans leurs assemblées. Il n’aura de cesse de se retrouver dans les soirées de débauche et de stupre et il ne manquera quasiment aucune assemblée d’inéquité et d’égarement. Les gens ne parlent de lui sans évoquer les attributs de la bassesse et de l’ignominie. Il devient menteur après avoir été véridique, traitre après avoir été loyal, injuste après avoir été juste, débauché après avoir été vertueux, pervers après avoir été bon. Les gens ne l’aiment pas et il ne leur manque point, exceptés ses semblables qui convoitent ce qu’il détient. Avec cela, il est content de sa transgression, en fait la publicité et en tire une fierté devant ses compagnons. Il passe la nuit jouissant du couvert de Dieu, et lorsqu’il se réveille le lendemain, il déchire le couvert de Dieu, et relate ce qu’il a commis la veille. Les gens de cette veine sont les pires parmi cette communauté comme l’a déclaré le Prophète — paix et bénédictions sur lui. Ce sont ceux qui se vantent publiquement de leurs péchés. Ils auront un châtiment à l’heure de leur mort et dans leur tombe ; le jour où ils comparaîtront devant Dieu sera encore pire et bien plus terrible. Ô Musulman, méfie-toi de leur voie et rattrape-toi par le repentir avant de sombrer avec eux dans ce précipice.

P.-S.

Traduit de l’arabe du site arabgate.com

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.