Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Hasan Al-Bannâ > Épître du Credo

Épître du Credo

jeudi 20 décembre 2001

Au Nom d’Allâh, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Avant-Propos

1- Définition du Credo Islamique (Al-`Aqâ’id)

Le Credo c’est l’ensemble des choses auxquelles ton cœur doit croire et ton âme doit être apaisée ; ce sont des certitudes qui n’admettent l’ombre du doute.

2- Degrés du Credo

En termes de force ou de faiblesse du Credo, les gens appartiennent à diverses catégories, selon la clarté des preuves et leur établissement dans leur esprit.

Illustrons cela par l’exemple suivant :

Si un homme entend parler d’un pays qu’il n’a pas vu, le Yémen par exemple, par un autre homme qui n’est pas connu pour être du nombre des menteurs, alors il croira en l’existence de ce pays. S’il entend cela par plusieurs autres hommes, sa croyance se renforcera, même si cela ne l’empêche pas de douter de sa croyance si jamais des choses douteuses se présentent à lui).

Si en outre il voit une photographie de ce pays, sa croyance en son existence augmentera davantage et il sera difficile de douter devant une preuve aussi forte. S’il voyage et voit sur son chemin des signes annonçant ce pays, sa conviction augmentera encore et le doute se dissipera.

S’il arrive à ce pays et qu’il le voit de ses propres, il n’y absolument plus la moindre place pour le doute, et cette conviction s’établira tellement fort dans son cœur qu’il est impossible qu’il l’abandonne quand bien même tous les autres humains se réuniraient pour affirmer le contraire.

S’il marche dans les rues et routes de ce pays, en étudiant ses affaires et son état, son expérience et sa connaissance s’en trouveront enrichies et cela rendra sa conviction encore plus claire et forte.

Si tu comprends cela, sache que les gens appartiennent à diverses catégories pour ce qui est des croyances religieuses : certains ont des croyances qui leur ont été inculquées et auxquelles ils adhèrent comme à des traditions. Ceux-là ne sont pas à l’abri du doute lorsque des choses ambiguës et douteuses se présentent à eux. D’autres ont médité et réfléchi, ils ont ainsi augmenté leur foi et renforcé leur certitude. D’autres encore ont médité longuement, absorbés par la réflexion, ils ont cherché l’assistance divine en obéissant à Allâh Exalté, en se conformant à Ses Ordres et en l’adorant comme il se doit. Ceux-là , les soleils de la guidance se sont levés dans leur cœur, ils ont alors vu avec la lumière pénétrante de leur cœur ce qui a complété leur foi et parachevé leur certitude : " Quant à ceux qui se mirent sur la bonne voie, Il les guida encore plus et leur inspira leur piété". (Muhammad : 17)

Je t’ai donné cet exemple pour que tu t’élèves au-dessus de l’imitation aveugle lorsqu’il s’agit du Tawhîd et afin que tu emploies ton intellect dans la compréhension de ton Credo, en cherchant l’assistance dans l’obéissance à ton Seigneur pour connaître les fondements de ta religion et atteindre les hauts rangs :

Tu es choisi pour une grandiose mission, si seulement tu réalisais

combien grandiose elle est ! Relève le défi et honore donc ta responsabilité.

3- L’Islam respecte l’intellect

La base du Credo islamique, comme pour tous les jugements légaux, c’est le Livre d’Allâh Exalté Soit-Il et la Sunnah de Son Prophète, paix et bénédiction d’Allâh sur lui. Cela dit, tu devrais savoir que toutes ces croyances sont soutenues par l’intellect et établies par la réflexion correcte. C’est pour cela qu’Allâh Exalté Soit-Il a honoré l’intellect en s’adressant à lui ; il a fait de lui une condition nécessaire pour que l’homme soit responsable et assujetti à la loi (manât at-taklîf) et il l’a appelé à la recherche, la méditation et la réflexion.

Allâh Exalté Soit-Il a dit : " Dis : ‹Regardez ce qui est dans les cieux et sur la terre›. Mais ni les preuves ni les avertisseurs (prophètes) ne suffisent à des gens qui ne croient pas " (10 :1011)

Et Il a dit aussi : " N’ont-ils donc pas observé le ciel au-dessus d’eux, comment Nous l’avons bâti et embelli ; et comment il est sans fissures ? * Et la terre, Nous l’avons étendue et Nous y avons enfoncé fermement des montagnes et y avons fait pousser toutes sortes de magnifiques couples de [végétaux], * à titre d’appel à la clairvoyance et un rappel pour tout serviteur repentant * Et Nous avons fait descendre du ciel une eau bénie, avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins et le grain qu’on moissonne, * ainsi que les hauts palmiers aux régimes superposés, * comme subsistance pour les serviteurs. Et par elle (l’eau) Nous avons redonné la vie à une contrée morte. Ainsi se fera la résurrection. " (50 : 6-11)

Il a blâmé ceux qui ne réfléchissent pas ni méditent : " Et dans les cieux et sur la terre, que de signes auprès desquels les gens passent, en s’en détournant ! " (12 :105)

Il a appelé les opposants à l’islam à fournir des preuves de choses dont la fausseté est manifeste, afin de montrer l’importance de la preuve et la valeur de l’argument.

Il a été narré dans un hadîth que Bilâl, qu’Allâh l’agrée, vint au Messager d’Allâh pour prendre la permission de faire l’appel à la prière de l’aube et le trouva en train de pleurer. Il lui en demanda la raison. Il lui dit : " O Bilâl, comment puis-je ne pas pleurer alors que Dieu m’a révélé cette nuit : " En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence ", puis il dit : malheur à celui qui lit ce verset et ne médite pas ", rapporté par Ibn Abî Ad-Duniâ dans le livre At-Tafakkur (Méditation)

Ainsi vois-tu que l’islam n’étouffe pas la réflexion et n’emprisonne pas le cerveau, mais il le guide pour observer ses limites, en lui apprenant la faiblesse de sa science et en l’appelant à augmenter son savoir. Il dit, Exalté Soit-Il : " Et Il ne vous a été donné que peu de connaissance " et " Et dis : Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances ! "

4- Sections du Credo Islamique

Les croyances islamiques appartiennent à quatre sections principales, chacune comptant plusieurs branches.

Première section : Ilâhiyyât (Théologie). Cette section étudie de sujets relatifs à Dieu Exalté Soit-Il, comme Ses Attributs, Ses noms et Ses Actes. Elle inclut ce que la foi du serviteur en Son Seigneur implique et exige.

Deuxième section : Nubû’ât (Prophéties). Cette section traite des sujets relatifs aux Prophètes, que la paix et la bénédiction soient sur eux, comme leurs qualités, leur infaillibilité, leurs missions, et le besoin pour leurs Messages. En annexe de cette section, les Walîs (Saints, ou bien-aimés de Dieu), que Dieu les agrée, le thème du miracle (mu`jizah) et du prodige (karâmah) et les Livres révélés.

Troisième section : Rawhâniyyat (Spiritualité). Elle traite de sujets au-delà du monde matériel : les Anges, que la Paix soit sur eux, les djinns et l’âme.

Quatrième section : As-Sam`iyyaat (Eschatologie). Traite de la vie dans le Barzakh (vie après la mort) et la vie de l’au-delà : les état dans la tombe, les signes du Jour du Jugement, la Résurrection, se tenir devant Dieu, le Jugement et la Rétribution ou le Châtiment.

Première Partie : Ilâhiyyât (Théologie)

1- L’Essence de Dieu, Exalté Soit-Il

Sache mon frère, qu’Allâh nous guide ainsi que toi à la vérité, que l’Essence (Dhât) de Dieu Exalté Soit-Il est plus Grande que d’être cernée par les cerveaux ou les pensées humaines, car ces derniers, aussi élevés soient les degrés qu’ils atteignent et aussi fort soit leur pouvoir de conscience, ont une puissance limitée et une capacité réduite. Nous consacrerons à cela une étude spéciale, par la Volonté de Dieu, pour que tu saches l’étendue de l’incapacité du cerveau humain à cerner la vérité des choses. Il suffit ici que je te rappelle ce que nous vivons dans le présent : nos cerveaux, des plus puissants aux plus faibles, profitent de nombre de choses dont nous ignorons la réalité. L’éléctricité, le magnétisme et d’autres choses encore, sont des forces que nous utilisons et dont nous profitons, sans que nous sachions leur vraie nature. Même les plus grands savants ne pourront t’informer de la véritable nature de ces choses. La connaissance de la vérité des choses et de leur essence ne nous profite en rien, il nous suffit en effet de connaître parmi leurs propriétés ce qui nous est profitable.

Si telle est la situation pour ce qui est des choses que nous touchons et sentons, que dire alors pour ce qui est de l’Essence de Dieu Exalté Soit-Il ?! Il y a des gens qui se sont égarés en parlant de l’Essence de Dieu Exalté Soit-Il. Leur parole fut une cause de leur égarement, de la discorde où ils ont sombré et de leur divergence, car ils ont parlé de ce qu’ils ne peuvent déterminer, ni en connaître la véritable essence. C’est pour cela que le Messager d’Allâh, paix et bénédiction d’Allâh sur lui, a interdit le fait de méditer sur l’Essence de Dieu et a ordonné de méditer sur Ses créatures.

Méditer sur l’Essence de Dieu

Selon Ibn `Abbâs, que Dieu les agrée tous deux, des gens ont médité sur l’Essence de Dieu Exalté Soit-Il, le Prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a alors dit : " Méditer sur la création de Dieu, ne méditez point sur Son Essence, car vous ne L’estimerez pas comme Il doit l’être". Al-`Irâqî a dit : cela fut rapporté par Abû Nu`aym dans la Hilyah, avec une chaîne de transmission faible. Ce fut également rapporté par Al-Asbahânî dans At-Targhîb wa At-Tarhîb avec une chaîne de transmission plus correcte. Il fut en outre rapporté par Abû Ash-Shaykh, et, de toute manière, son sens est correct.

Cela ne constitue pas une tentative de brider la liberté de pensée, ou d’imposer un immobilisme dans la recherche, ou de réduire l’activité du cerveau : il s’agit de protéger le cerveau pour qu’il ne chute pas dans les gouffres de l’égarement et de l’éloigner de recherches pour lesquelles il ne dispose guère des moyens nécessaires et que ses forces, aussi grandes soit-elles, ne peuvent traiter.

Telle est la voie des pieux parmi les serviteurs de Dieu, les sieurs connaisseurs de l’Absolue Majesté de Son Essence et de la Haute Transcendance de Son Rang. Ash-Shiblî, que Dieu lui fasse miséricorde, fut interrogé au sujet de Dieu Exalté soit-Il. Il dit : " Il est Allâh, l’Unique, Qui est bien connu, avant les limites et avant les lettres ". On dit à Yahyâ Ibn Mu`âdh : " Informe-moi au sujet de Dieu Exalté Soit-Il ?", il dit : " C’est un Dieu Unique ". On lui dit : " Comment Il est ? ", il dit : " Un Roi Omnipotent ". On lui dit : " Où est-Il ? ", il dit : " Il est aux aguets (bi’l-mirsâd)". La personne qui l’interrogeait lui dit : " Ce n’est pas sur cela que porte ma question". Il lui dit : " ce qui est autre que cela, c’est un attribut de la créature. Quant à Son Attribut, c’est Tel que je t’en ai parlé ".

Concentre ton énergie spirituelle dans la connaissance de la Majesté de Ton Seigneur, en méditant sur Ses créatures et en t’attachant fermement à ce qu’impliquent Ses Attributs.

2- Les Très Magnifiques Noms de Dieu

Le Créateur, Qui gère tout, Exalté Soit-Il, s’est fait connaître par Ses créatures par des Noms et des Attributs dignes de Sa Majesté. Il est bon que le musulman les apprenne pour s’imprégner de leur Bénédiction, pour goûter au délice de leur remémoration, pour glorifier leur Rang. Voici un hadîth authentique qui les réunit et quel noble enseignant que le hadîth u Messager d’Allâh, quel noble guide que la langue de la Révélation et la lampe de la Prophétie.

Selon Abû Hurayrah, que Dieu l’agrée, le Messager d’Allâh, paix et bénédiction de Dieu sur lui, a dit : " Allâh a quatre-vingt-dix-neuf Noms,-ou selon une variante cent moins un- quiconque les retient par cœur entrera au Paradis. Il est Impair (Unique) et Il aime ce qui est impair ", narré par Al-Bukhârî et Muslim et selon la narration rapportée par Al-Bukhârî : " quiconque les dénombre... ". At-Tirmidhî l’a également narré, en rajoutant : " Il est (Huwa)

  1. Allâh, il n’y a de Dieu que Lui,
  2. Ar-Rahmân Le Très Miséricordieux,
  3. Ar-Rahîm Le Tout Miséricordieux,
  4. Al-Malik Le Souverain, le Roi,
  5. Al-Qouddoûs L’Infiniment Saint,
  6. As-Salâm La Paix, le Salut, Celui qui n’a pas de défauts
  7. Al-Mou’min Le Confiant, le Sécurisant, le Témoin intègre, Celui qui témoigne de sa véridicité,
  8. Al-Mouhaïmin Le Dominateur, le Témoin, le Surveillant, l’Arbitre suprême,
  9. Al-`Azîz Le Tout Puissant, l’Irrésistible, Celui qui l’emporte,
  10. Al-Djabbâr Celui qui domine et contraint, le Contraignant,
  11. Al-Moutakabbir Le Superbe, Celui qui se magnifie,
  12. Al-Khâliq Le Créateur, le Déterminant,
  13. Al-Bâri’, Le Créateur, le Producteur, le Novateur (s’utilise le plus fréquemment pour les créatures dotées d’une âme),
  14. Al-Mousawwir Le Formateur,
  15. Al-Ghaffâr Le Tout-Pardonnant,
  16. Al-Qahhâr Le Tout et Très-Contraignant,
  17. Al-Wahhâb Le Donateur gracieux,
  18. Ar-Razzâq Celui qui pourvoit, Celui qui sustente,
  19. Al-Fattâh Celui qui ouvre, Celui qui accorde la victoire,
  20. Al-`Alîm Le Très-Savant, l’Omniscient,
  21. Al-Qabid Celui qui retient, Celui qui rétracte,
  22. Al-Bâsit Celui qui donne largement, Celui qui dilate,
  23. Al Khâfid Celui qui abaisse,
  24. Ar-Râfi` Celui qui élève
  25. Al-Mou`izz Celui qui donne puissance et considération,
  26. Al-Moudhill Celui qui avilit,
  27. As-Samî` L’Oyant, Celui qui entend absolument toute chose,
  28. Al-Basîr Le Voyant, Celui qui voit absolument toute chose,
  29. Al-Hakam, Le Juge, l’Arbitre,
  30. Al-`Adl Le Juste, l’Équitable,
  31. Al-Latîf Le Subtil-Bienveillant, le Bon,
  32. Al-Khabîr Le Très-Instruit, le Bien-Informé, Le Longanime,
  33. Al-Halîm le Très Clément,
  34. Al-`Azîm le Magnifique,
  35. Al-Ghafoûr Le Tout-Pardonnant,
  36. Ash-Shakoûr Le Très-Reconnaissant, le Très- Remerciant. Celui qu’on remercie,
  37. Al-`Aliyy l’Élevé, L’Infiniment Grand,
  38. Al-Kabîr Le Sublime,
  39. Al-Hafîdh Le Préservateur, le Conservateur, Celui qui garde,
  40. Al-Mouqît Le Gardien, le Puissant, le Témoin, le Nourricier,
  41. Al-Hasîb Celui qui tient compte de tout, Celui qui suffit à ses créatures,
  42. Al-Djalîl Le Majestueux,
  43. Al-Karîm Le Tout-Généreux, le Noble-Généreux,
  44. Ar-Raqîb Le Vigilant, Celui qui observe,
  45. Al-Moudjîb Celui qui exauce, Celui qui répond,
  46. Al-Wâsi’ L’Ample, le Vaste, l’Immense,
  47. Al-Hakîm L’Infiniment Sage,
  48. Al-Wadûd Le Bien-Aimant, le Bien-Aimé
  49. Al-Madjîd, Le Très Glorieux,
  50. Al-Bâ`ith Celui qui ressuscite, Celui qui incite,
  51. Ash-Shahîd Le Témoin,
  52. Al-Haqq Le Vrai,
  53. Al-Wakîl Le Gérant, l’Intendant, Celui à qui on se confie,
  54. Al-Qawiyy Le Très-Fort ,
  55. Al-Matîn Le Très-Ferme
  56. Al-Waliyy Le Très-Proche, le Maître, le Tuteur,
  57. Al-Hamîd Le Très-Louangé, Celui qui est digne de louange
  58. Al-Mouhsy Celui dont le savoir cerne toute chose, Celui qui garde en compte,
  59. Al-Moubdi’ Celui qui produit sans modèle
  60. Al-Mou`îd Celui qui redonne existence
  61. Al-Mouhyî Celui qui fait vivre
  62. Al-Moumît Celui qui fait mourir
  63. Al-Hayy Le Vivant
  64. Al-Qayyoûm L’immuable, Celui qui maintient l’ordre de la création
  65. Al-Wâdjid L’Opulent
  66. Al-Mâdjid Le Noble, le Majestueux
  67. Al-Wâhid L’Unique
  68. As-Samad Le Maître absolu, le Soutien universel
  69. Al-Qâdir Le Puissant, le Déterminant
  70. Al-Mouqtadir Celui qui a pouvoir sur tout
  71. Al-Mouqaddim, Celui qui met en avant
  72. Al-Mou’akhir Celui qui met en arrière
  73. Al-Awwal Le Premier
  74. Al-Âkhir Le Dernier
  75. Adh-Dhâhir, L’Apparent
  76. Al-Bâtin Le Caché
  77. Al-Wâliy Le Maître, Celui qui dirige
  78. Al-Mouta`âli Le Sublime, l’Exalté, l’Elevé
  79. Al-Barr Le Bon, le Bienfaisant, Le Bienveillant
  80. At-Tawwâb Celui qui ne cesse de revenir, d’accueillir le repentir de ses adorateurs
  81. Al-Mountaqim,Le Vengeur
  82. Al-`Afuww Celui qui efface, l’Indulgent
  83. Ar-Raoûf Le Très-Bienveillant
  84. Mâlik’oul-Moulk Le Possesseur du Royaume
  85. Dhoul Djalâl Wal-Ikrâm Le Détenteur de la Majesté et de la Générosité
  86. Al-Mouqsit L’Équitable, Celui qui rend justice
  87. Al-Djâmi` Celui qui réunit, Celui qui synthétise
  88. Al-Ghaniyy Le Suffisant par soi, Celui qui n’a besoin de personne
  89. Al-Moughni Celui qui confère la suffisance
  90. Al-Mâni’ Celui qui empêche, le Défenseur, Celui qui protège
  91. Ad-Dâr Celui qui contrarie, Celui qui peut nuire (à ceux qui l’offensent),
  92. An-Nâfi’ Celui qui accorde le profit, l’Utile,
  93. An-Noûr La Lumière,
  94. Al-Hâdi Le Guide,
  95. Al-Badî’ Le Novateur
  96. Al-Bâqi Le Permanent,
  97. Al-Wârith L’Héritier,
  98. Ar-Rashîd Celui qui agit avec droiture, Celui qui dirige avec sagesse,
  99. As-Sabûr Le Patient, le Très-Constant ".

à suivre in shâ’Allâh...

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.