Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Famille > Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî > Le mariage d’un frère avec la sœur de son frère

Le mariage d’un frère avec la sœur de son frère

jeudi 14 août 2003

Question

J’ai une demi-sœur utérine et un demi-frère consanguin. Mon frère peut-il épouser ma sœur ? [1]

Réponse du Docteur Yûsuf `Abd Allâh Al-Qaradâwî

Oui, tout à fait. Il lui est permis de l’épouser. Et cette situation se rencontre souvent. En effet, il épouse dans ce cas la sœur de son frère, non sa propre sœur. Par ailleurs, à ce niveau, l’Islam ne fait pas de distinction entre la sœur par le sang et la sœur par le sein. Et si cette épouse donne naissance à un enfant, on parlera de son oncle à la fois paternel et maternel. C’est-à-dire que son oncle paternel est également son oncle maternel : son oncle paternel du côté de son père, et son oncle maternel du côté de sa mère.

Ce mariage est donc légitime et parfaitement valable, pour autant qu’il n’existe pas d’autres raisons légales rendant illicite un tel mariage, raisons relevant par exemple de la belle-alliance ou de l’allaitement. Dieu dit, après avoir énuméré les femmes qu’un homme ne peut définitivement jamais épouser : « A part cela, il vous est permis de vous mariez avec qui vous désirez. » [2]

Et Dieu est le plus Savant.

P.-S.

Traduit de la Banque de Fatâwâ du site Islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1L’homme et la femme en question n’ont aucun parent en commun. Ils ont seulement un demi-frère en commun.

[2Sourate 4 intitulée les Femmes, An-Nisâ’, verset 24.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.