Français | عربي | English

Accueil > Le Prophète Muhammad > Les Miracles du Prophète > Les signes de la prophétie dans les arbres et les rochers
Les Miracles du Prophète

Les signes de la prophétie dans les arbres et les rochers

mardi 21 avril 1998

Parmi les témoignages les plus impressionnants de l’authenticité du Prophète Mohammad - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui, on cite de nombreux exemples où la nature elle même se plie à sa volonté et certifie de sa mission prophétique. En voici quelques-uns :

  • D’après At-Tirmidhî et Ad-dârimî et Al-Hâkim, `Ali Ibn Abî Tâlib - que Dieu l’agrée et honore sa face - dit :
    "J’avais l’habitude d’accompagner le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - partout où il allait à la Mecque. Un jour, nous partîmes dans l’une des régions de la Mecque et chaque fois que nous passions près d’un arbre ou d’un rocher, ils saluaient le Prophète disant : "Que le salut soit sur toi, Prophète de Dieu."
  • Les théologiens affirment que ces évènements avaient lieu au début de la mission du Prophète en guise d’appui et pour lui prouver que la création lui obéira et que son appel sera écouté.

  • Le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - avait pour habitude de s’appuyer sur un tronc de palmier pendant qu’il faisait le sermon du vendredi à la mosquée de Médine. Un jour, on lui proposa de lui construire un Minbar [une chaire] où il se tiendrait pour faire le sermon. Le Prophète accepta. Quand la chaire fut installée et que le vendredi vint, le Prophète monta sur la chaire et c’est alors que le tronc de palmier émit un gémissement de douleur pour sa séparation du Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui -. Le Prophète accourut vers lui et passa la main sur le tronc qui se calma. Ce miracle est véhiculé par une pléthore de témoins parmi les compagnons du Prophète. A titre d’exemple on cite : ’Ubayy Ibn Ka`b, Jâbir Ibn `Abdillâh, Anas Ibn Mâlik, `Abdullâh Ibn `Omar Ibn Al-Khattâb, `Abdullâh Ibn `Abbâs, Sahl Ibn Sa`d, Abu Sa`îd Al-Khudri, Burâ’idah Ibn Al-Hasib Al-Aslamî, Om Salamah, et Al-Mottalib Ibn Abi Wadâ`ah As-Sahmî.
  • D’après An-Nasâ’î dans son livre As-Sunan Al-Kubrâ, d’après Sahl Ibn Sa`d :
    "Les gens se mirent à pleurer quand ils entendirent le tronc gémir jusqu’à ce que le Prophète l’eut consolé en passant sa main dessus. Le Prophète dit : "Par Celui qui possède mon âme, si je ne l’avais pas consolé, il aurait continué ainsi jusqu’au jour du Jugement Dernier."

  • D’après Al-Bayhaqî, Al-Bazzâr, et Ad-Dârimî, Ibn `Umar dit :
    "Pendant que nous étions avec le Prophète lors d’un voyage, un bédouin s’approcha de lui. Le Prophète lui demanda : "Où vas-tu ?" "Chez moi", répondit le bédouin. "Veux-tu que je te montre le Bien ?", demanda le Prophète. Le bédouin dit : " Oui". Le Prophète dit : " Que tu témoignes qu’il n’y a nulle autre divinité que Dieu et que Muhammad est le serviteur de Dieu et son Prophète." Le bédouin demanda : "Qui peut attester de ce que tu dis ?" Le Prophète dit : " Cet arbre là" et montra un arbre au fond de la vallée. Alors, l’arbre fendit la terre avec ses racines et accourut vers le Prophète et s’arrêta devant lui. Le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu sioent sur lui - lui demanda trois fois de témoigner qu’il était bel et bien le Prophète de Dieu. L’arbre s’exécuta et retourna à sa place. Le bédouin avant de rentrer chez lui dit au Prophète : "Si les gens de mon clan m’obéissent, je te les amènerai et sinon je viendrai vivre à tes côtés."


  • D’après Al-Bukhârî, Muslim, Al-Bazzâr, At-Tabarânî et Abû Ya`lâ, Jâbir Ibn `Abdillâh et `Abdullâh Ibn Mas`ûd - que Dieu les agrée dirent :
    "Il y avait 360 idoles autour de la Ka`ba fixées dans les rochers avec du plomb. Le jour où le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - conquit la Mecque, il alla à la Ka`ba. Sans toucher les idoles, il pointa chacune d’entre elles et dit : "La Vérité (l’Islam) est venue et la vanité a disparu. Car la vanité est destinée à disparaître." (Coran 17:81). Chaque fois que le Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - pointa une idole avec son barreau, elle s’écroulait."

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2017. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.