Français | عربي | English

Accueil > Grandes Figures de l’Islam > Savants contemporains > Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ Al-Halabî

Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ Al-Halabî

mercredi 24 mai 2006

JPEG - 10.5 ko
`Abd Al-Qâdir `Isâ (1920-1991)

Éducateur spirituel et Sheikh de la branche Darqâwiyyah de la voie Shâdhiliyyah en Syrie, Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ consacra sa vie, ses discours et ses écrits aux thèmes de la réforme des cœurs et du cheminement vers Dieu — Exalté soit-Il —.

Enfance

Sheikh `Abd Al-Qâdir Ibn `Abd Allâh Ibn Qâsim Ibn Mohammad Ibn `Îsâ `Azîzî Al-Halabî naquit en 1919 E.C. en Syrie dans la ville d’Alep au sein d’une famille aisée dont la généalogie remonte au seigneur des martyrs, l’Imâm Al-Husayn — que Dieu l’agrée —. Dans son enfance, il avait un goût particulier pour les activités physiques et sportives, de même qu’il aimait les vêtements et les parfums raffinés. Il mena ainsi une vie opulente jusqu’au jour où il fut séduit par le cheminement vers Dieu — Exalté soit-Il —. Il abandonna alors les futilités et l’excès pour se consacrer à la recherche de l’Agrément divin.

Éducation

Lorsqu’il s’orienta vers la recherche du savoir religieux, il accompagna dans ses débuts Sheikh Muhammad Zammâr et Sheikh Ahmad M`awwad, puis il s’inscrivit en 1949 à l’École Sha`bâniyyah, l’institut religieux où il étudia pendant six ans.

Attiré par la voie de la dévotion, il accomplit ses premiers pas dans la discipline du soufisme auprès de Sheikh Hasan Hassânî, le Sheikh de la confrérie Qâdiriyyah [1]. Il bénéficia de sa compagnie avant et pendant ses études à l’École Sha`baniyyah à Alep.

À la lecture du commentaire des Hikam d’Ibn `Atâ’illâh As-Sakandarî composé par Ibn `Ajîbah, il réalisa qu’il n’avait pas atteint certains degrés spirituels évoqués par Ibn `Ajîbah et aspira à poursuivre son éducation auprès d’un maître gnostique. Dans cette quête spirituelle du Sheikh accompli, il quitta Alep et séjourna à Damas où il fréquenta de nombreux savants. Ce voyage initiatique le conduisit enfin vers un cercle de science tenu dans la Mosquée Omeyyade où Sheikh Mohammad Al-Hâshimî, le Sheikh de la confrérie Shâdhiliyyah [2] enseignait des éléments du Credo et du Monothéisme à ses disciples. Ce fut le début d’une relation qui unit Sheikh Mohammad Al-Hâshimî et Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ de 1952 jusqu’au décès de Sheikh Mohammad Al-Hâshimî en 1961 E.C. En 1958, voyant que son disciple avait atteint la maturité dans la voie du soufisme, Sheikh Al-Hâshimî l’habilita à assumer la mission d’éducateur spirituel dans la confrérie.

Efforts de Prédication

Il fut nommé prédicateur et imam de la Mosquée de Sâhat Hamad, puis chargé de prédication à la Mosqueé Al-`Adliyyah. Il revivifia la mosquée par des cercles de science et y organisa un cercle de dhikr chaque jeudi après la prière d’al-`ishâ. Ses prêches et assemblées de dhikr ne cessèrent d’attirer une audience variée et des disciples appartenant à toutes les classes sociales du pays. Ainsi, sa renommée grandit-elle en Syrie, en Jordanie, en Turquie, au Liban et en Iraq.

Des Vérités du Soufisme

Consacrant sa vie à ses activités de prêche, d’exhortation et d’éducation spirituelle, il ne composa qu’un seul ouvrage Haqâ’iq `An At-Tasawwuf (Vérités sur le Soufisme). Il y déposa la quintessence de ses enseignements et constitua une référence contemporaine importante sur la thématique du soufisme. L’originalité de cet ouvrage, désormais classique, réside dans la clarté de son organisation, son style méthodique et synthétique, et la diversité des sujets abordés.

Alors que la première partie de l’ouvrage aborde, de façon classique, le sens du soufisme et son avènement, la deuxième partie est entièrement consacrée aux vertus de la méthodologie soufie et de ses éléments clefs, à savoir, le Sheikh éducateur, ou l’héritier de l’éthique Muhammadienne, et l’itinérant sincère qui évolue auprès de son maître par le biais du savoir, de l’effort assidu dans la dévotion, du dhikr, et de la retraite spirituelle. Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ ne disait-il pas à ses disciples : « Les piliers de la voie (du soufisme) sont au nombre de cinq : le dhikr, la mudhâkarah [3], le savoir, l’effort assidu et l’amour ».

La troisième partie du livre traite des œuvres du cœur qui constituent l’essence du cheminement vers Dieu, comme le repentir, l’examen de conscience, l’espérance, la véridicité, la sincérité, la patience, le scrupule, l’ascétisme, le contentement, l’abandon confiant à Dieu, et la gratitude envers Dieu. Les « fruits du soufisme » et son aboutissement sont évoqués dans la quatrième partie du livre, à commencer par l’Amour Divin.

JPEG - 11.7 ko
`Abd Al-Qâdir `Îsâ Al-Halabî

Conscient des critiques formulées par les détracteurs du soufisme, Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ propose dans la cinquième partie du livre une remarquable synthèse sur des concepts qu’il convient de corriger et des polémiques de longue date. Il y aborde la falsification de certains ouvrages de la littérature islamique, notamment soufie, l’interprétation de certaines paroles ambiguës attribuées à de célèbres figures du soufisme, les thèmes de l’Union et de l’Unité de l’Existence, et enfin la distinction entre les aspirants au soufisme, les faux-prétendants au soufisme, et les soufis. La sixième et dernière partie de cet ouvrage cite les témoignages de célèbres savants à l’égard de la discipline du soufisme, en sa qualité de cœur de l’Islam, dédié au rang de l’excellence et de l’observance permanente de Dieu. Le livre est scellé par une biographie de Sheikh Mohammad Al-Hâshimî, un geste de reconnaissance du disciple envers son Sheikh.

Retour à Dieu

En 1991, alors qu’il rendait visite à Sheikh Ahmad Fathallâh Jâmî, l’un de ses disciples et successeurs qui habitait alors en Turquie, son état de santé se dégrada fortement. Suite à son hospitalisation, il retourna à Dieu et fut enterré à Instanbul près du Compagnon du Prophète — paix et bénédictions sur lui — Abû Ayyûb Al-Ansârî — que Dieu l’agrée —.

JPEG - 7.1 ko
Sheikh `Abd Al-Qâdir `Îsâ

Qu’Allâh lui fasse miséricorde et le compte parmi les témoins véridiques.

P.-S.

Sources : rayaheen.net et shazellia.com

Notes

[1Il s’agit de la voie initiée par l’Imâm `Abd Al-Qâdir Al-Jîlânî. Ndlr.

[2Il s’agit de la voie initiée par l’Imâm Abû Al-Hasan Ash-Shâdhilî. Ndlr.

[3Il s’agit d’une consultation où le disciple demande conseil à son Sheikh afin de bénéficier de son expérience et de son savoir.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.