Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > L’Imâm Abû Hâmid Al-Ghazâlî > La Pénitence après le péché > Comment guérir la persistance dans le mal
La Pénitence après le péché

Comment guérir la persistance dans le mal

lundi 2 octobre 2000

 Pour mettre fin à la persistance dans le péché et la désobéissance, nous retiendrons et recommanderons les quatre moyens suivants.

Premier moyen : se rappeler les versets du Coran où Dieu promet Son Pardon à ceux qui se repentent ainsi que les versets qui révèlent le sort des pécheurs irréductibles. De même, la lecture des Hadiths qui vont dans son sens et des enseignements donnés par nos pieux prédécesseurs aidera le fidèle sur la voie de la pénitence.

Deuxième moyen : la lecture des récits des prophètes où l’on apprend le sort des peuples et des communautés désobéissants, et persistants dans le péché et les crimes. Dieu les a enseveli à cause de leur injustice et pour avoir comploté contre Ses messagers. Sourate 30, Ar-Rûm :

« 9. N’ont-ils pas parcouru la terre et vu ce qu’il est advenu de ceux qui ont vécu avant eux ?
Ceux-là les surpassaient en puissance et avaient labouré
et peuplé la terre bien plus qu’ils ne l’ont fait eux-mêmes.
Leurs messagers leur vinrent avec des preuves évidentes.
Ce n’est pas Allah qui leur fît du tort ; mais ils se firent du tort à eux- mêmes. » « 42. Dis : ‹Parcourez la terre et regardez ce qu’il est advenu de ceux qui ont vécu avant.
La plupart d’entre eux étaient des associateurs›. »

« 47. Nous avons effectivement envoyé avant toi des Messagers
vers leurs peuples et ils leur apportèrent les preuves.
Nous Nous vengeâmes de ceux qui commirent les crimes ;
et c’était Notre devoir de secourir les croyants. »

 Il faut garder à l’esprit que les récits mentionnés dans le Coran donnent l’exemple, rappellent, avertissent et font réfléchir ceux qui sont doués de compréhension. Sourate 14, Ibrahîm : « 52. Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis,
qu’ils sachent qu’Ils n’est qu’un Dieu unique,
et pour que les doués d’intelligence s’exhortent. »

 Troisième moyen : se rappeler que la persistance dans le mal prive de la bénédiction de Dieu et qu’elle se traduit par le châtiment de Dieu dans l’au-delà comme dans la vie terrestre. Parmi nos prédécesseurs, certains soulignaient que la malédiction ne consiste pas à avoir un visage noirci par le péché ou des difficultés financières ou autres, au contraire la vraie malédiction c’est quand la personne quitte un péché pour en commettre un pire, dans la plus grande aisance et sans la moindre difficulté. En effet, la malédiction c’est l’expulsion et l’éloignement de Dieu. La pire privation est de ne pas être guidé vers le bien et vivre dans le péché avec le plus grand confort. Plus la personne persiste dans la désobéissance, plus elle s’éloigne de la proximité de Dieu et plus elle se prive de la compagnie des pieux. Heureux sont ceux qui vivent dans la bénédiction de l’obéissance à Allah et qui Le remercient pour ses bienfaits innombrables.

Quatrième moyen : rappeler les peines spécifiques à des péchés comme l’adultère, le vol etc..

 Enfin, pour vaincre cette persistance et en guérir, il convient de se rappeler que tôt ou tard nous rendrons l’âme. La mort est une coupe que chacun goûtera. Chacun son jour, chacun son tour. Qu’avons-nous préparé pour la rencontre de Dieu ? Ne perdons jamais de vue ce qui attend chaque être après sa mort, que ce soit son passage par la tombe ou les difficultés et les effrois du Jour Du Jugement où chacun ira à la récolte de ce qu’il a cultivé toute sa vie sur terre. La Sourate 22 nous rappelle : « 1. Ô hommes ! Craignez votre Seigneur. Le séisme de l’Heure est une chose terrible.
2. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait,
et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait.
Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas.
Mais le châtiment d’Allah est dur. »

 Nous trouvons dans la sourate 18 le regret et l’amertume de ceux qui se sont privés d’une pénitence avant d’aller à la rencontre de Dieu : « 49. Et on déposera le Registre. Alors tu verras les criminels, effrayés à cause de ce qui y est inscrit, dire : ‹Malheur à nous, qu’a donc ce livre à n’omettre ni pêché véniel ni pêché capital ?›
Et ils trouveront devant eux tout ce qu’ils ont œuvré. Et ton Seigneur ne fait du tort à personne. »

 Les réflexions autour de la vie future mènent à la crainte révérencielle de Dieu pour ceux qui sont doués d’intelligence et de sensibilité. C’est justement cette crainte de Dieu, et ce qu’elle implique, qui déterminent le sort de l’homme, sourate 92 : « 4. Vos efforts sont divergents.
5. Celui qui donne (de sa fortune) et craint (Allah)
6. et déclare véridique la plus belle récompense
7. Nous lui faciliterons la voie au plus grand bonheur.
8. Et quand à celui qui est avare, se dispense (de l’adoration d’Allah),
9. et traite de mensonge la plus belle récompense,
10. Nous lui faciliterons la voie à la plus grande difficulté,
11. et à rien ne lui serviront ses richesses quand il sera jeté (au Feu). »

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2015. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.