Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Famille > CEFR > Empêcher son épouse de voir ses parents non-musulmans ?

Empêcher son épouse de voir ses parents non-musulmans ?

dimanche 30 novembre 2008

Question

Est-il permis à un époux musulman d’empêcher complètement son épouse musulmane occidentale de rendre visite à ses parents chrétiens ? Est-il permis pour lui de la laisser les voir avec modération ? Est-ce que l’islam préfère que ses adeptes rompent leurs liens avec leurs familles non-musulmanes ? Que Dieu vous rétribue.

Réponse du Conseil Européen pour la Fatwa et la Recherche

Il est illicite pour un époux musulman d’empêcher son épouse de rendre visite à ses parents chrétiens, car elle a reçu le commandement divin d’être dévouée et pleine d’égards envers eux. En effet, ce commandement vient immédiatement après celui d’adorer Dieu — Exalté soit-Il — sans point lui donner d’associé. Le Très-Haut dit : « Et ton Seigneur a décrété : "N’adorez que Lui ; et (marquez) de la bonté envers les père et mère’ » [1] Ce verset affirme clairement que le droit le plus sacré des êtres humains, juste après le droit de Dieu, est celui des parents.

L’islam n’empêche pas les Musulmans d’être prévenants envers leurs parents même lorsqu’ils sont polythéistes. L’islam ne les en empêche pas même lorsque les parents essayent par la force de détourner leurs enfants de l’islam et de leur faire adopter l’ignorance et le polythéisme. Dieu dit : « Nous avons commandé à l’homme (la bienfaisance envers) ses père et mère ; sa mère l’a porté (subissant pour lui) peine sur peine : son sevrage a lieu à deux ans. "Sois reconnaissant envers Moi ainsi qu’envers tes parents. Vers Moi est la destination. § Et si tous deux te forcent à M’associer ce dont tu n’as aucune connaissance, alors ne leur obéis pas ; mais accompagne-les ici-bas de façon convenable..." » [2] Dans ce verset, Dieu commande de rejeter leur appel au polythéisme, mais quoiqu’il arrive de se comporter avec douceur envers ses parents.

On rapporte également que : « Asmâ’, la fille d’Abû Bakr, se rendit auprès du Prophète Mohammad — paix et bénédictions sur lui — après le traité d’Al-Hudaybiyah et lui demanda : "Ô Messager de Dieu. Ma mère est venue me rendre visite alors qu’elle est polythéiste. Puis-je la recevoir, lui faire preuve de bonté et lui donner un peu d’argent ?" Le Prophète — paix et bénédictions sur lui — répondit : "Oui, sois prévenante envers ta mère." » [3] Certains savants disent que cet épisode constitue la raison de révélation du verset : « Allâh ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables. » [4]

L’islam a également décrété que les parents non-musulmans reçoivent un legs de la part de leurs enfants musulmans conformément au verset : « On vous a prescrit, quand la mort est proche de l’un de vous et s’il laisse des biens, de faire un legs en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C’est un devoir pour les pieux.. » [5]

Il est notoire qu’un legs ne peut être fait en faveur des parents musulmans car ils font partie des héritiers et qu’un héritier ne peut pas bénéficier d’un legs. Par conséquent, ce verset fait référence aux parents non-musulmans et aux proches non-musulmans, car le fait qu’ils soient non-musulmans n’annule en rien leurs droits en tant que parents ou proches parents. Dieu — Exalté soit-Il — dit : « Craignez Allâh au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. » [6]

L’islam considère que le mariage constitue l’une de deux manières naturelles de tisser des liens entre les hommes, la seconde étant les liens de sang. Dieu dit : « Et c’est Lui Qui de l’eau a créé une espèce humaine qu’Il unit par les liens de la parenté et de l’alliance. » [7]

Par conséquent, il est illicite de rejeter et de dédaigner cette relation naturelle. Il incombe à l’époux de renforcer ses liens avec la famille de son épouse, notamment ses parents. Il doit mettre un point d’honneur à être bon envers eux et à se rapprocher d’eux, quand bien même ils seraient non-musulmans, car ce faisant il sera mieux à même de les rapprocher de l’islam. En effet, l’islam se répand par la vertu des bonnes manières et du bon comportement envers autrui. Un époux ne doit jamais empêcher son épouse d’être attentionnée envers ses parents, fussent-ils musulmans ou non. En réalité, il devrait l’encourager à leur rendre visite et devrait l’y accompagner, tout comme il devrait les inviter à venir à leur tour chez lui ; car cela satisfait les droits relatifs aux liens de parenté décrétés par Dieu. L’époux doit se souvenir que les parents de son épouse sont aussi les grand-parents de ses enfants, que ses frères et sœurs sont leurs oncles et tantes, et qu’ils ont tous des droits en vertu des liens de parenté qui les lient.

Nous voyons souvent les fruits des bonnes manières et du bon comportement. Beaucoup de gens embrassent l’islam grâce au bon traitement qu’ils ont reçu de la part des Musulmans authentiques. Malheureusement, nous voyons aussi les fruits amers que portent les mauvaises manières à savoir la haine de l’islam et des Musulmans. Une généreuse récompense attend celui qui fait le bien et prévient le mal, tandis qu’un châtiment douloureux attend celui qui provoque le mal et entrave le bien.

Et Dieu est le plus savant.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site islamonline.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Sourate 17, Al-Isrâ’, Le voyage nocturne, verset 23.

[2Sourate 31, Luqmân, versets 14 et 15.

[3Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim.

[4Sourate 60, Al-Mumtahanah, L’éprouvée, verset 8.

[5Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 180.

[6Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 1.

[7Sourate 25, Al-Furqân, Le discernement, verset 54.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.