Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > Prière > Sheikh Sayyid Sâbiq > L’assignation d’un imâm suppléant

L’assignation d’un imâm suppléant

vendredi 1er juillet 2005

Question

S’il arrive quelque chose à l’imâm, peut-il demander à un autre membre de la congrégation de diriger le reste de la prière ?

Réponse de Sheikh Sayyid Sâbiq

Si l’imâm doit quitter la prière pour une raison quelconque, comme le fait de se souvenir qu’il a besoin de refaire ses ablutions ou le fait de les perdre durant la prière par exemple, alors il doit désigner une autre personne afin qu’elle dirige le reste de la prière.

`Amr Ibn Maymûn dit : « Je me tenais débout (en prière), il n’y avait personne entre moi et `Umar, le matin où il fût tué, à part `Abd Allâh Ibn `Abbâs. À peine avait-il prononcé le takbîr initial qu’il fut poignardé. Il dit : “Le chien m’a mordu ou tué.” `Umar désigna `Abd Ar-Rahmân Ibn `Awf pour guider la prière, ce dernier mena la prière prestement. » [1]

Sa`îd Ibn Mansûr rapporta d’après Abû Razîn que : « Un jour, alors que `Alî menait la prière, son nez se mit à saigner. Il prit un homme par la main et l’installa devant la congrégation puis s’en alla. »

Ahmâd commenta : « [Il est acceptable] pour l’imâm de désigner un (suppléant) comme le firent `Umar et `Alî. [Il est aussi acceptable] que les orants poursuivent leur prière individuellement, comme lorsque Mu`âwiyah fut poignardé et que les gens achevèrent leur prière individuellement. »

P.-S.

Traduit de l’anglais du site islamonline.net

Notes

[1Hadith rapporté par Al-Bukhârî.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.