Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > Prière > Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî > La prière dans les mosquées contenant des tombes

La prière dans les mosquées contenant des tombes

Par Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî

samedi 28 juillet 2001

Question

Certaines personnes disent que la prière dans les mosquées contenant des maqâsîr [1] de saints (awliyâ’) ou de gens pieux est illicite. Certains disent que la prière y est invalide voire que c’est du kufr ou de l’associationnisme (shirk) car cela revient à vénérer ces tombeaux. Quel est donc le statut de la prière dans les mosquées contenant des tombes ?

Une Première Fatwâ

Nous disons à ces gens : Allez donc démolir la mosquée du Prophète. Si vous objectez que le Prophète y est, je vous répondrai qu’Abû Bakr et`Umar Ibn Al-Khattâb - qu’Allâh les agrée - y sont aussi et que les musulmans y prient avec le tombeau tantôt à leur droite, tantôt à leur gauche, tantôt derrière eux et même des fois devant eux. Ces gens ne connaissent pas le sens du mot "maqsûrah" où est enterré le Prophète ou un homme pieux. Elle signifie "recluse" c’est-à-dire qu’elle est isolée de la mosquée et que la tombe ne la dépasse pas. Par conséquent, cela ne revient pas à prendre la tombe comme masjid (mosquée).

Une Deuxième Fatwâ

En ce qui concerne la prière dans les mosquées contenant des tombes, nous répondons à ceux qui l’interdisent : ne priez donc pas dans la mosquée du Messager d’Allâh car elle contient aussi une tombe. Si l’on objecte que l’enterrement du Messager, d’Abû Bar et de `Umar est un cas particulier, nous nous penchons sur l’argument qu’ils avancent "Qu’Allâh maudisse les enfants d’Israël pour avoir pris comme mosquées (masâjid) les tombes de leurs saints". Nous leur demandons : Savez-vous ce qu’est une tombe (qabr) ? Une tombe est l’endroit où le mort est enterré tandis que les mosquées (masâjid) sont les endroits où la prière est accomplie et notamment la prosternation (as-sujûd). Est-ce que la tombe est prise comme mosquée quand on construit une maqsourah sur elle ? Le terme maqsûrah signifie que cet endroit est restreint pour l’enterrement et qu’il ne convient pas d’y faire autre chose.

Une Troisième Fatwâ

Les tombeaux sont appelés "maqsûrah" ce qui signifie "recluse" de la mosquée c’est-à-dire isolée de la mosquée quand bien même ils sont dans un coin de la mosquée. Ainsi donc ce qui est détesté (makrûh) c’est la prière dans/sur le tombeau lui-même et non pas dans la mosquée qui le contient. Voici la mosquée du Messager - paix et bénédictions sur lui - contenant sa tombe. Les gens y prient sans que personne ne dise que leur prière est invalide. Il n’y a nul besoin de préciser qu’il s’agit du Messager d’Allâh car dans le tombeau du Messager sont enterrés `Umar et Abû Bakr aussi et les gens y prient. Il est inutile de perdre son temps sur ces affaires alors que le monde continue à courir autour de nous et les musulmans sont encore en train de discuter de ce genre de questions.

Texte Original

image 501 x 525

Notes

[1La racine qasara signifie restreindre, limiter. maqsûrah dont le pluriel est maqâsîr désigne le coffrage placé autour de la tombe pour l’isoler de la mosquée et des orants.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.