Français | عربي | English

Accueil > Grandes Figures de l’Islam > Savants contemporains > Al-Habîb `Umar Ibn Hafîdh

Al-Habîb `Umar Ibn Hafîdh

samedi 26 avril 2003

JPEG - 9.1 ko
Sheikh `Umar Ibn Hafîdh

Parmi les nobles juristes shaféites, prédicateurs et éducateurs raffinés au Yémen, Sheikh, Al-Habîb [1], `Umar Ibn Hafîdh Al-Husaynî occupe aujourd’hui une place tout à fait saillante. La caractéristique majeure de la prédication de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh, puisse Dieu bénir ses souffles, c’est la force de son éloquence, l’abondance de son savoir, et la manifestation des perles de la spiritualité puisées dans les trésors du Coran et de la Sunnah.

Sa généalogie et sa naissance

Il s’agit de Sheikh `Umar Ibn Muhammad Ibn Sâlim Ibn Hafîdh Ibn Abd Allâh Ibn Abî Bakr Ibn `Aydarûs Ibn Al-Husayn Ibn Sheikh Abû Bakr Ibn Sâlim Ibn Abd Allâh Ibn Abd Ar-Rahmân As-Saqqâf Ibn Muhammad Mawla Ad-Duweila Ibn `Alî Ibn `Alawî Ibn Al-Faqîh Al-Muqaddam Muhammad Ibn `Alî Ibn Muhammad Sâhib Al-Mirbat Ibn `Alî Khâli` Qasam Ibn `Alawî Ibn Muhammad Ibn `Alawî Ibn `Ubaydellâh Ibn Al-Imâm Al-Muhâjir Ahmad Ibn `Îsâ Ibn Muhammad Ibn `Alî Al-`Ureidî Ibn Ja`far As-Sâdiq Ibn Muhammad Al-Bâqir Ibn `Alî Zayn Al-`Âbidîn Ibn Al-Husayn Ibn `Alî Ibn Abî Tâlib, puisse Dieu les agrée tous.

JPEG - 12.7 ko
Un paysage typique de Tarîm au Yémen

Il naquit à la ville de Tarîm, une ville de Hadramawt, une région du Yémen devenue célèbre par les éminents savants et prédicateurs qu’elle enfanta ou accueillit à travers les siècles. En particulier, Sheikh `Umar Ibn Hafîdh naquit dans un foyer de science et de piété, entouré des soins d’une famille ayant une longue tradition dans l’apprentissage des sciences islamiques et sa propagation au Yémen. Son père, le noble savant et prédicateur, Sheikh Muhammad Ibn Sâlim dépensa sa vie dans l’Appel à Dieu. Il fut kidnappé, sous les yeux de son jeune fils Sheikh `Umar, puis assassiné par les communistes qui faisaient rage dans le pays et tentaient d’éradiquer l’Islam et liquider ses savants. C’est ainsi que Sheikh `Umar grandit dans un foyer musulman attaché à Dieu, et un environnement sain propice à l’épanouissement de la fitrah [2] du croyant. Sheikh `Umar, malgré les incidents douloureux où il vit son père disparaître, ne se détourna pas de la vérité. Bien au contraire, ces événements tragiques insufflèrent en son cœur le sens du sacrifice, la fermeté dans la vérité et le service de la Parole de Dieu, en toute humilité et dévotion.

Apprentissage et prédication

JPEG - 13.2 ko
La ville de Tarîm

Il mémorisa le Noble Coran dans son enfance et fréquenta avec assiduité les cercles de sciences islamiques - Fiqh, Hadîth et langue arabe - dispensés dans le célèbre Ribât [3] de Tarîm par des juristes et savants comme Sheikh Muhammad Ibn `Alawî Ibn Shihâb, Sheikh Fadl Bâ Fadl et d’autres. Il reçut également une éducation et initiation spirituelle auprès de son père Sheikh Muhammad Ibn Sâlim. Il apprit de lui l’Amour de Dieu, l’amour de Son noble Prophète, l’Appel à Dieu par la parole et par l’œuvre et la dépense des biens les plus chers pour renforcer l’édifice de l’Islam et répandre ses lumières.

En grandissant, Sheikh `Umar porta le dépôt sacré de l’Appel à Dieu et marcha sur les pas de son père. Il entama alors le long et éprouvant voyage dans les terres de l’apprentissage des sciences islamiques et de la da`wah, où le prédicateur porte la mission de l’exhortation, de l’enseignement et de la diffusion de l’Islam dans la société, afin que les enseignements de l’Islam soient une réalité vivante dans le cœur des musulmans et dans leur quotidien.

JPEG - 13 ko
Sheikh `Umar invoquant Dieu - Exalté Soit-Il

Ses débuts furent dans les mosquées locales où il participa aux cercles d’apprentissage du noble Coran, puis il fut envoyé à Al-Baydâ’, au nord du Yémen, loin de ceux qui pourraient le prendre pour cible et lui nuire.

Son arrivée à Al-Baydâ’ marqua une nouvelle phase de sa vie. Au Ribât d’Al-Baydâ’, il s’initia aux sciences islamiques auprès de spécialistes comme Sheikh Muhammad Ibn `Abd Allah Al-Haddâr, que Dieu lui fasse miséricorde, et le juriste shaféite Sheikh Zayn Ibn Sumayt, puisse Dieu prolonger sa vie dans la santé et la piété. Les qualités de Sheikh `Umar lui permirent d’être nommé pour enseigner à Al-Baydâ’ où il déploya ses efforts pour appeler à Dieu.

JPEG - 11.7 ko
Sheikh Zayn Ibn Sumayt

Sa dévotion, son sommeil court, son appel à Dieu eut un écho, grâce à Dieu, dans le cœur de son audience, notamment les jeunes musulmans qui firent sa connaissance. Ses prêches visaient à redonner un sens à la vie du musulman, un sens puisé dans le Coran et la Sunnah pour que le croyant estime chacun de ses actes par la Balance de la Vérité et pour que la vie ici-bas soit une préparation de l’au-delà.

L’observance de Dieu en permanence, la revivification des nobles manières du Messager de Dieu, l’enracinement de son amour dans le cœur des musulmans, tels sont les pivots de la prédication de Sheikh `Umar. Son audience s’étendit et son cercle de prédication s’élargit à d’autres villes du nord du Yémen. Il visita la ville de Tâ’iz où il s’initia auprès de son Mufti, Sheikh Ibrâhîm Ibn `Aqîl Ibn Yahyâ, qui l’enveloppa par ses soins et son amour. Sheikh Muhammad Al-Haddâr, l’un des professeurs de Sheikh `Umar, apprécia les qualités et la droiture de Sheikh `Umar au point de l’accepter avec joie comme époux de sa fille.

JPEG - 8.1 ko
Sheikh `Umar avec l’un de ses fils

Peu de temps après, Sheikh `Umar se dirigea vers les terres saintes, accomplit le pèlerinage et visita le Messager bien-aimé dans sa ville bénie. Ce voyage en terre du Hijâz lui permit d’étudier auprès de certains érudits comme Sheikh `Abd Al-Qâdir Ibn Ahmad As-Saqqâf. Il s’initia également auprès de Sheikh Ahmad Mashhûr Al-Haddâd et Sheikh `Attâs Al-Habshî parmi les savants du Hijâz.

Sa renommée grandit et il reçut une invitation pour enseigner et prêcher à Salâlah (Oman). Il quitta son pays pendant quelques années, s’installa à Oman et accomplit sa mission d’enseignant et de prédicateur. Sur son chemin du retour à Hadramawt, il sema quelques graines de piété et d’érudition dans les parties Est du pays, notamment la ville de Shihr.

Fondation du Centre Islamique, Dâr Al-Mustafâ

Sa dernière station fut sa ville natale Tarîm - sa ville qu’il avait quittée pour un long parcours d’apprentissage et d’enseignement. L’homme revint avec un cœur et un esprit forgés par la compagnie des savants, des érudits et des pieux éducateurs. La cristallisation des efforts de Sheikh `Umar se vit dans Dâr Al-Mustafâ, centre islamique fondé et dirigé par ses soins.

JPEG - 15.4 ko
Dar Al-Mustafâ à Tarîm

Les études à Dâr Al-Mustafâ s’articulent autour des sciences islamiques et la purification du coeur. Le cursus concerne les étudiants âgés d’au moins quinze ans ; il dure au minimum une année et, idéalement, s’étend sur quatre ans. Dâr Al-Mustafâ propose également une formation spéciale en langue arabe pour les étudiants non-arabophones avec la collaboration d’un centre linguistique.

Le programme de Dâr Al-Mustafâ recouvre les disciplines suivantes :

  1. L’exégèse (Tafsîr) : l’enseignement s’appuie sur l’exégèse d’Al-Jalalayn, en commençant par le chapitre 30, puis le chapitre 29, puis sourate Al-Baqarah.
  2. Les Fondements de l’Exégèse (Usûl At-Tafsîr) : après avoir étudié l’interprétation des deux derniers chapitres du Coran, les élèves sont initiés aux fondements de l’exégèse en étudiant Fayd Al-Khabîr Sharh Mandhûmat At-Tafsîr de Sheikh `Alawî Ibn `Abbâs Al-Mâlikî Al-Hasanî.
    JPEG - 17.2 ko
    Sheikh `Umar dispensant un cours
  3. La narration du Hadîth (Al-Hadîth Riwâytan) : l’élève commence par apprendre Mukhtâr Al-Hadîth Ash-Sharîf, de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh, puis Al-Arba`în An-Nawawiyyah, de l’Imâm An-Nawawî, que Dieu l’agrée, puis Nûr Al-Îmân de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh, et termine ce module par un abrégé de Riyâd As-Sâlihîn de l’Imâm An-Nawawî.
  4. La science du Hadîth (Al-Hadîth Dirâyatan) : l’élève commence par Al-Mandhûmah Al-Bayqûniyyah de l’Imâm `Umar Al-Bayqûnî, puis étudie en terminologie du Hadîth deux ouvrages de Sheikh Muhammad Ibn `Alawi Al-Hasanî, Al-Qawâ`id Al-Asâsiyyah fî `Ilm Mustalah Al-Hadîth et Al-Manhal Al-Latîf. Ce module s’achève par l’étude de Nuzhat An-Nadhar de l’Imâm, Sheikh Al-Islâm Ibn Hajar Al-`Asqalânî.
  5. La jurisprudence (Fiqh) : l’introduction à cette matière se fait par Adh-Dhakhîrah Al-Musharrafah, de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh, puis Ar-Risâlah Al-Jâmi`ah, une epître synthétique conforme à l’école shaféite écrite par Sheikh Ahmad Ibn Zain, le disciple de l’Imâm `Abd Allâh Al-Haddâd Al-Hadrami Ash-Shâfi`î. Deux autres livres sont alors étudiés : Safînat An-Najâh de Sheikh Sâlim Ibn Samîr et Al-Mukhtasar Al-Latîf de Sheikh `Abd Allâh Ibn Abd Ar-Rahmân Bâ Fadl. Ensuite, les élèves étudient Al-Muqaddimah Al-Hadramiyyah de Sheikh `Abd Allâh Ibn Abd Ar-Rahmân Bâ Fadl et Matn Abî Shujâ` de Sheikh Ahmad Ibn Al-Husayn. Le programme prévoit ensuite l’étude d’Al-Luma` de Sheikh Ahmad Ibn Raslân et Al-Yâqût An-Nafîs de Sheikh Ahmad Ibn Muhammad Ash-Shâtirî. Ce module s’achève par l’étude d’Al-`Umdah de Sheikh Shihâb Ad-Dîn Abû Al-`Abbâs Ahmad Ibn An-Naqîb Al-Misrî et Al-Minhâj du grand juriste shaféite, Sheikh Al-Islâm An-Nawawî.
  6. Les fondements du Fiqh : Deux ouvrages sont au programme - Al-Waraqât de l’Imâm Al-Jouwaynî, et Al-Luma` de l’Imâm Abû Ishâq Ash-Shirâzî.
    JPEG - 17.1 ko
    Invocations de Sheikh `Umar à Dar Al-Mustafâ
  7. Le credo (`Aqîdah) : le module commence par Mandhûmat `Aqidat Al-`Awâm de Sheikh Ahmad Al-Marzûqî, puis Durûs At-Tawhîd de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh. L’élève poursuit avec `Aqîdat Ahl Al-Islâm, de l’Imâm, le dévot, le juriste shaféite, `Abd Allâh Al-Haddâd Al-Hadramî Ash-Shâfi`î. Le module s’achève par une étude de Jawharat At-Tawhîd de Sheikh Al-Laqqânî et Iljâm Al-`Awâm de l’Imâm, l’Argument de l’Islam, Abû Hâmid Al-Ghazâlî.
  8. La vie du Prophète (Sîrah) : Sont au programme Durûs As-Sîrah An-Nabawiyyah de Sheikh Hâdî Al-Haddâr, Târikh Al-Hawâdith wa Al-Ahwâl An-Nabawiyyah de Sheikh Muhammad Ibn `Alawi Al-Hasanî, Durûs As-Sîrah An-Nabawiyyah de Sheikh `Alawî Ibn Tâhir Al-Haddâd, et Al-Anwâr Al-Muhammadiyyah de Sheikh An-Nabhânî.
  9. La grammaire (Nahw) : Les élèves étudient Durûs Al-Asâs de Sheikh `Umar Ibn Hafîdh, Al-Ajrûmiyyah de l’éudit Abû Abd Allâh As-Sanhâjî, Milhat Al-I`râb Sheikh Muhammad `Umar Bahraq, Mutammimat Al-Ajrûmiyyah de Sheikh Muhammad Ibn Muhammad Al-Hattâb, Qatr An-Nadâ de Sheikh Jamâl Ad-Dîn Abd Allâh Al-Ansârî et Alfiyyat Ibn Mâlik de Sheikh Jamâl Ad-Dîn Muhammad Ibn `Abd Allâh Ibn Mâlik At-Tâ’î Al-Jiyânî Al-Andalusî Al-Mâlikî.
  10. Le tajwîd : l’élève étudie deux ouvrages Hidâyat Al-Mustafîd fî Ahkâm At-Tajwîd de Sheikh Muhammad Ibn Mahmoud Abû Rîmah et Al-Mukhtâr Al-Mufîd Sheikh Amîn Sa`îd Bâ Wazîr.

Les élèves au niveau avancé recevront des compléments et étudieront d’autres ouvrages encore.

Sheikh `Umar Ibn Hafîdh est actuellement installé à Tarîm où il dirige Dâr Al-Mustafâ, et voyage de temps à autre à des fins de prédication à travers le monde.

Puisse Dieu prolonger sa vie dans la piété et la santé.

P.-S.

Cette présentation s’appuie sur les sites suivants : Le site du Sheikh et Dar Al-Mustafa.

Notes

[1Al-Habîb, "le bien-aimé", est un titre que les gens de Hadramawt donnent aux gens de science parmi les descendants de la maison prophétique.

[2La fitrah : disposition naturelle et originelle.

[3Centre Islamique.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.