Français | عربي | English

Accueil > Architecture islamique > L’architecture islamique en Egypte, sous le Califat Ottoman 923-1220 A.H. (...) > La Mosquée Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab

La Mosquée Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab

jeudi 13 août 2009

La Mosquée Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab est située en face de la Mosquée Al-Azhar et a été construite par l’Emir Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab entre 1773 et 1774. Abû Adh-Dhahab était à l’origine un esclave, acheté en 1761 par un émir égyptien répondant au nom de `Alî Bey Al-Kabîr qui l’éleva à son tour au rang d’émir. Abû Adh-Dhahab (littéralement « père de l’or ») est en fait un surnom que le propriétaire acquit le jour où, après avoir été décoré dans la Citadelle du Caire, il rentra chez lui en distribuant de l’or aux pauvres et aux nécessiteux. D’esclave, Muhammad Bey monta très vite la hiérarchie sociale avant de s’établir sur le trône de l’Egypte, alors province ottomane. La mosquée éponyme est un exemple de mosquée suspendue, c’est-à-dire construite de sorte que le plancher de la mosquée soit situé au-dessus du niveau de la chaussée, le rez-de-chaussée étant occupé par des boutiques et autres étals. La mosquée possède deux façades, l’une d’elles faisant face à la Place Al-Azhar et contenant au milieu l’entrée principale. Pour y pénétrer, il faut monter un escalier équipé d’une balustrade en bois tourné. La seconde façade fait face à la Mosquée Al-Azhar et elle contient une deuxième entrée à l’une de ses extrémités, similaire à l’entrée principale. Le plan de cette mosquée est très proche de celui de la Mosquée Sinân Pasha à Bûlâq, à quelques variantes près. L’édifice forme un carré de 15 mètres de côté, couvert par un grand dôme dont le tambour est constitué de seize faces, contenant des fenêtres en stuc et des vitraux colorés. Le dôme repose sur les murs de la mosquée grâce à quatre trompes occupant les quatre coins du carré. A l’origine, celui-ci était décoré avec des sculptures dorées, dont il ne reste plus que des traces. Sous le tambour, une bande dorée porte des inscriptions de versets du Coran, avec, à la fin, le nom du fondateur de la mosquée, Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab. Le mihrâb, placé au milieu du mur orienté dans la direction de La Mecque, est recouvert de marbre coloré et de perles. A côté de celui-ci, se dresse le minbar en bois. Une dikka (sorte de chaire où siège l’imam), supportée par deux corbeaux, est placée contre le mur opposé au mihrâb. Elle possède une balustrade en bois tourné. Dans le mur, un escalier permet de monter jusqu’à la dikka puis jusqu’au toit du bâtiment. Dans l’enceinte de la mosquée, trois portes ouvrent sur chacune des trois galeries qui l’entourent. Ces galeries sont recouvertes par des dômes reposant sur des arches soutenues par des piliers en pierre et des colonnes en marbre, ce à la manière de la Mosquée Sinân Pasha. Au bout de la galerie ouest, à gauche lorsqu’on rentre par l’entrée principale, se trouve un magnifique écran de cuivre encerclant le tombeau du fondateur de la mosquée, dont les murs sont recouverts de faïence. Près de cet écran, un deuxième écran encercle une bibliothèque. A l’angle sud-est de la mosquée, s’érige un imposant minaret à base carrée, constitué de deux étages et dont le sommet est constitué de cinq formes géométriques rappelant des poires. Le style de ce minaret est unique parmi les minarets de l’époque ottomane.

JPEG - 79.7 ko
Mosquée Muhammad Bey Abû Adh-Dhahab

P.-S.

Adapté de l’anglais du site du Conseil Suprême des Affaires Islamiques égyptien.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.