Français | عربي | English

Accueil > Banque de Fatwâ > Culte > Prière > Sheikh Muhammad Mitwallî Ash-Sha`râwî > Le relayage et le relai dans la prière

Le relayage et le relai dans la prière

Par Sheikh Mohammad Mitwallî Ash-Sha`râwî

jeudi 18 octobre 2001

Question

Quel est le statut du tablîgh (relayage) derrière l’imam et le statut de la prière du muballigh (relai) ?

Réponse

L’imam doit hausser la voix lors du takbîr [1], pendant la récitation et lors du salâm de façon à être entendu à l’arrière. Si la voix de l’imam est entendue par tout le monde, le relayage est makrûh (détestable). Mais si la voix de l’imam ne porte pas suffisamment, le relayage devient souhaitable à condition que le relai n’ait pas pour unique intention la transmission pendant takbîrat al-ihrâm [2] sinon sa prière serait invalide. Les Hanafites disent aussi que : s’il chante ou module sa voix pendant le relayage et vise à plaire aux gens, alors sa prière est invalide, selon l’opinion prépondérante chez eux.

Texte Original

image 471 x 129

Notes

[1takbîr : le fait de dire "Allâhu Akbar", une occurrence étant appelée takbîrah

[2takbîrat al-ihrâm : la première takbîrah qui marque le début de la prière et qui en constitue un pilier.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.