Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî > Les problèmes de la femme entre traditions stagnantes et traditions (...) > Commençons par le foyer > Des règles essentielles pour le mariage
Les problèmes de la femme entre traditions stagnantes et traditions étrangères
Section : Commençons par le foyer

Des règles essentielles pour le mariage

samedi 1er mars 2003

Afin de garantir une descendance noble et saine, l’islam a posé des règles que l’on doit observer pour la validité du mariage. Ainsi n’est-il pas licite d’épouser une femme athée reniant Dieu et le Jour Dernier, ni d’épouser une polythéiste qui croit en plusieurs divinités. Une telle femme ne s’arrêtera pas en effet à une limite tracée par Dieu. Elle ne fera pas de distinction entre la chasteté et la débauche, ni entre l’honneur et la dépravation !

Une servante monothéiste vaut mieux qu’une princesse polythéiste. Une croyante du commun des gens vaut mieux qu’une professeur des universités mécréante. Nous recherchons une dame qui donne avec son lait maternel la foi, les bonnes vertus, la soumission à Dieu et l’élévation au-dessus des bassesses.

C’est pour cela qu’Allâh le Très Haut dit : "Et n’épousez pas les femmes associatrices tant qu’elles n’auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu’une associatrice, même si celle-ci vous enchante. Et ne donnez pas d’épouses aux associateurs tant qu’ils n’auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu’un associateur même s’il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu ; tandis qu’Allah invite, de par Sa Grâce, au Paradis et au Pardon." (Sourate 2, La Vache, Al-Baqarah, verset 221)

Les européennes et les américaines sont-elles de cette catégorie ? Elles prétendent être chrétiennes ! Si seulement elles étaient véridiques ! La société européenne se noie dans les péchés jusqu’aux oreilles et je ne pense pas que le retour vers Dieu lui traverse l’esprit un seul instant. La débauche est la règle et il est rare qu’un hymen soit rompu par un mariage légal !

Je suis convaincu que l’histoire n’a jamais connu une civilisation ayant autant regorgé de désirs illicites que ce qui a lieu actuellement dans les pays occidentaux où l’on s’ingénue à décorer les corps et à exciter les instincts au plus haut point...

Il est impossible que le musulman donne une descendance saine à partir d’un mariage contracté avec des femmes dévergondées et égarées : "Les mauvaises femmes aux mauvais hommes, et les mauvais hommes aux mauvaises femmes. De même, les bonnes femmes aux bons hommes, et les bons hommes aux bonnes femmes. Ceux-là sont innocents de ce que les autres disent. Ils ont un pardon et une récompense généreuse." (Sourate 24, La Lumière, An-Nûr, verset 26)

Il est vrai que l’islam autorise le mariage avec les femmes du Livre. Mais où sont-elles ? On pourrait trouver des femmes ayant des restes de message divin, de chasteté et de connaissance du Dieu Unique. Le mariage de l’une d’elles avec un musulman peut être pour elle un point d’entrée pour connaître l’islam et l’embrasser. Dans ce genre de mariage, l’enfant est censé être éduqué dans la religion de son père et selon son rite et ses valeurs, mais la réalité est toute autre. J’ai vu des situations très curieuses où l’islam perd le père et sa progéniture ! Le mariage avec une non-musulmane se termine alors par un drame et la modernité triomphante entraîne tout le monde vers le fond...

L’islam interdit strictement tout mariage entre une musulmane et un non-musulman. On considère même qu’une telle union est un nouveau genre de fornication. Une question se pose alors : Pourquoi l’islam autorise-t-il le mariage avec une femme du Livre alors qu’il interdit à la musulmane de s’unir avec un homme du Livre ?

La réponse est que le mari musulman ne penserait jamais à humilier Moïse ni Jésus car il les respecte autant que Muhammad et leur attribue noblesse, mission prophétique, force de volonté dans la voie de Dieu et véridicité dans la transmission de leur message ! Voici une chose susceptible de rassurer les adeptes de leurs religions respectives.

Mais les juifs et les chrétiens réservent à Muhammad une haine et une rancune capables de décourager les premiers et les derniers. Ils s’arrogent même le droit de le calomnier et de lui associer toutes sortes de bassesses.

À notre époque même, l’Angleterre a décerné son plus grand prix littéraire à un écrivain quelconque ayant pour toute marchandise l’insulte de Muhammad et l’atteinte à son honneur ! Comment une musulmane pourrait-elle vivre dans un foyer dont celles-ci sont en partie les caractéristiques ?

Le mariage ne se résume pas à l’attrait d’un mâle pour les atours d’une femelle ! Il s’agit de fonder un foyer sur la quiétude mentale et les vertus sociales dans un cadre bien défini de foi en Dieu, de vie selon Ses enseignements, d’efforts pour élever Sa Parole et transmettre Son Message.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.