Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî > L’Intention et la Sincérité > Le mérite de la sincérité et les risques de l’ostentation > Mérite de l’intention authentique et de la sincérité
L’Intention et la Sincérité
Section : Le mérite de la sincérité et les risques de l’ostentation

Mérite de l’intention authentique et de la sincérité

mercredi 29 janvier 2003

Les passages du Coran et le patrimoine prophétique convergent sur l’importance primordiale d’une intention sincère envers Dieu, à l’origine de tout acte ou oeuvre.

Puisque l’intention et la sincérité sont aussi haut placées, il n’y a nulle surprise à ce que les textes du Coran et de la sunnah prolifèrent à leur sujet, mettant en exergue le mérite que la religion leur accorde. Dieu enjoint la sincérité dans Son Livre et y incite dans plus d’une sourate, notamment les sourates mecquoises ; la sincérité étant en étroit rapport avec l’épuration du monothéisme, la correction du dogme et la probité de l’orientation. Le Très-Haut s’adresse ainsi à Son Messager :

- "Nous avons fait descendre le Livre envers toi en toute vérité. Adore donc Allâh en Lui vouant un culte exclusif. C’est à Allâh qu’appartient la religion pure..." [1]

- "Dis : "C’est Allâh que j’adore, et Lui voue exclusivement mon culte. Adorez donc, en dehors de Lui, qui vous voudrez !"..." [2]

- "Dis : "En vérité, ma Prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allâh, Seigneur de l’Univers. A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre." [3]

- "Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allâh, Lui vouant un culte exclusif..." [4]

- "Qui serait meilleur en religion que celui qui soumet à Allâh son être, tout en se conformant à la Loi révélée et suivant la religion d’ Abraham, homme de droiture ? ..." [5]

- "... Quiconque, donc, espère rencontrer son Seigneur qu’il fasse de bonnes actions et qu’il n’associe dans son adoration aucun autre à son Seigneur". [6]

Nous avons déjà signalé que le Coran emploie diverses expressions pour désigner l’intention et la sincérité dont : la quête de l’au-delà, la quête de la Face d’Allâh le Très-Haut, ou encore la sollicitation de Sa Face, la sollicitation de Son agrément. Des versets du Livre divin ont été mentionnés à l’appui. Parfois, l’expression "dans le sentier d’Allâh" en rend compte, surtout dans un contexte d’incitation à la dépense, au jihâd ou au combat. Le hadith définissant le combat dans le sentier d’Allâh comme étant un combat mené, avec pour seule et unique objectif que la Parole de Dieu soit la plus haute a en effet été authentifié. Il en va de même pour toute forme de dépense ou de lutte ; elles ne sont considérées "dans le sentier d’Allâh" que d’après la sincérité de la vocation, à savoir : faire en sorte que la Parole de Dieu soit la plus haute.

Le Coran établit la différence entre la fin recherchée par les Croyants et celle recherchée par les infidèles dans le combat : "Les croyants combattent dans le sentier d’Allâh, et ceux qui ne croient pas combattent dans le sentier du Tâghût..." [7] [8] Les premiers luttent pour faire prévaloir la Parole de Dieu, la parole du monothéisme, de la vérité, de la justice et du bien, parole caractérisant Sa religion et Sa loi. Les autres luttent pour faire prévaloir la parole du tâghût, c’est-à-dire tout ce qui est adoré, glorifié et absolument obéi en dehors de Dieu. Il s’agit de la parole du paganisme, de la fausseté, de l’injustice, du mal et de la tyrannie.

Que d’éloges le Coran a-t-il adressé à ceux qui n’ambitionnent, par leurs oeuvres, que la Face de Dieu le Très-Haut et Son agrément, ceux qui ne courent pas derrière le contentement des gens et leur éloge. Parmi ceux-là se tiennent :

- Les pieux, qui offrent à manger pour l’amour d’Allâh, sans attendre ni récompense ni remerciement. Sur leur compte, Allâh dit :
"Les vertueux boiront d’une coupe mélangée à du camphre, d’une source dont boiront les serviteurs d’Allâh et qu’ils feront jaillir en abondance. Ils accomplissent leurs vœux, redoutent un jour dont le mal s’étendra partout et offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l’orphelin et au prisonnier, (disant) : "C’est pour la Face d’Allâh que nous vous nourrissons : nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude." [9]

- Ceux qui dépensent leurs biens dans le sentier d’Allâh :
"Et ceux qui dépensent leurs biens cherchant l’agrément d’Allâh, et bien rassurés (de sa récompense), ils ressemblent à un jardin sur une colline. Qu’une averse l’atteigne, il double ses fruits ; à défaut d’une averse qui l’atteint, c’est la rosée. Et Allâh voit parfaitement ce que vous faites." [10]

- Ceux qui font l’objet de l’injonction d’Allâh à Son Prophète dernier et élu de Ses créatures, de faire preuve de patience avec eux et de ne point détourner ses yeux d’eux en faveur des gens en vedette qui attirent toutes les lumières. Le Très-Haut dit : "Fais preuve de patience (en restant) avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d’eux en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre..." [11]

- Les doués d’intelligence, les fidèles à leur engagement envers Dieu, ceux qui ont pris patience face à la longueur de la route, et face aux torts des brigands ; patience visant la Face d’Allâh, transcendant la quête de l’éloge des hommes, dépassant la crainte de leur dénigrement de même que la course aux biens de ce monde. Aussi, Dieu les flatte-t-Il en disant : "et qui endurent dans la recherche de l’agrément d’Allâh, accomplissent la Prière et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale," [12]

Peu importe alors l’oeuvre que tu accomplis, l’important est qu’elle soit vouée pour la Face de Dieu, Exalté soit-Il. Là seulement tu peux être sûr de l’agrément divin et de la rétribution dans l’au-delà. Le Très-Haut dit : "Il n’y a rien de bon dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l’un d’eux ordonne une charité, une bonne action, ou une conciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l’agrément d’ Allâh, à celui-là Nous donnerons bientôt une récompense énorme." [13]

Parmi les hadiths que l’on peut citer dans ce chapitre, il y a ceux qui incitent à l’amour pour Allâh, à la haine pour Lui, au don pour Lui ou à la privation pour Lui, autant d’aspects et de manifestations de la sincérité.

Selon Abû ’Umâmah, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Quiconque aime pour Allâh, hait pour Allâh, donne pour Allâh et prive pour Allâh, aura parachevé sa foi. »

Et selon Anas, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : "Trois choses font goûter à leur détenteur la douceur de la foi : qu’Allâh et Son Prophète lui soient plus chers que quiconque, que l’on aime une personne uniquement pour l’amour d’Allâh, et que l’on haïsse le retour à la mécréance comme on hait d’être jeté dans le feu."

Dans un hadith marfû` [14] narré par Ibn Mas`ûd, Ibn `Abbâs et Al-Barâ’ : "Les maillons de la foi les plus solides sont : l’alliance en Allâh, l’inimitié en Allâh, l’amour pour Allâh et la haine pour Allâh."

Et voici un hadith Qudsî [15] rapporté par `Ubâdah Ibn As-Sâmit : "Dieu, le Très-Haut dit : ’Mon amour est dû à ceux qui se sont aimés en Moi, Mon amour est dû à ceux qui entretiennent leurs relations en Moi, Mon amour est dû à ceux qui se sont donnés conseil en Moi, Mon amour est dû à ceux qui se sont rendus visite en Moi, Mon amour est dû à ceux qui se sont gratifiés en Moi. Ceux qui se sont aimés en Moi siègent sur des tribunes de lumière que les prophètes, les véridiques et les martyrs leur envient.’"

Dans le même chapitre, figurent les hadîths faisant mention des gens effacés, éloignés des positions sociales éminentes, les gens sans célébrité ni notoriété. Citons-en entre autres :

Le hadith prophétique rapporté par Abû Hurayrah et répertorié dans Sahîh Muslim : « Il en est quelque homme aux cheveux ébouriffés, flanqué aux portes, lorsqu’il voue un serment, Dieu réalise sa parole. » Et selon Al-Hâkim : « Il en est quelque homme aux cheveux ébouriffés et poussiéreux, vêtu en loques, traité avec insouciance et dépassé des yeux, lorsqu’il voue un serment, Dieu réalise sa parole. »

De même, le hadîth de Sahl Ibn Sa`d, rapporté par Al-Bukhârî : « Un homme passa par le Prophète — paix et bénédictions sur lui. Celui-ci interrogea un homme de sa compagnie à son sujet : ’Que penses-tu de celui-là ?’ — ’Il fait partie de la noblesse ! dit-il. Par Dieu, il mérite que toute femme qu’il demanderait en mariage lui soit accordée, et d’être exaucé s’il intercèdait !’ Le Prophète se tut puis, au passage d’un autre homme, répéta la question : ’Que penses-tu de celui-là ?’ — ’Ô Messager de Dieu ! Cet homme fait partie des musulmans pauvres ; il ne conviendrait ni de lui donner une femme en mariage s’il en faisait la demande, ni de l’exaucer s’il intercèdait, ni même d’écouter sa parole !’ Et le Prophète — paix et bénédictions sur lui — d’intervenir : ’Celui-ci vaut mieux que le plein de la terre de l’autre.’ »

Selon Thawbân, le Prophète — paix et bénédictions sur lui — dit : « Il est de ma Communauté quelque homme s’il demandait un dinar à l’un de vous, il le lui refuserait, s’il lui demandait un dirham, il le lui refuserait, et s’il demandait un sou, il le lui refuserait également, mais si celui-là demandait à Allâh le Paradis, Il le lui accorderait. »

On rapporte sur le même thème :

- Ce que `Umar Ibn Al-Khattâb écrivit dans sa lettre à Abû Mûsâ Al-Ash`arî : "Quiconque a l’intention sincère envers Allâh voit Allâh gérer ses affaires avec autrui."

- Et ce que Mutraf disait : "Quiconque se purifie entièrement pour Dieu, obtiendra les faveurs de Dieu ; et quiconque mêle impuretés à son coeur, se débattra dans les confusions".

- Quant à Ma`rûf Al-Karkhî, il se donnait des coups en s’exclamant : "O âme ! Sois sincère, tu obtiendras le salut !"

- Un homme pieux écrivit à l’un de ses frères : "Que ton intention soit sincère dans toute oeuvre, le peu te suffira."

- Et voilà les propos de Junayd : "Parmi les adorateurs de Dieu, il est des gens qui ont compris, puis oeuvré, puis ont été sincères dans leurs oeuvres. Cette sincérité leur a ouvert la voie à toute sorte de bonté."

P.-S.

Chapitre 3 du livre "L’intention et la sincérité"

Notes

[1Sourate 39, Az-Zumar, Les groupes, versets 2 et 3.

[2Sourate 39, Az-Zumar, Les groupes, versets 14 et 15.

[3Sourate 6, Al-An`âm, Les bestiaux, versets 162 et 163.

[4Sourate 98, Al-Bayyinah, La preuve, verset 5.

[5Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 125.

[6Sourate 18, Al-Kahf, La caverne, verset 110.

[7Le tâghût, terme générique désignant le mal, l’injustice et leurs alliés.

[8Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 76.

[9Sourate 76, Al-Insân, L’homme, versets 5 à 10.

[10Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 265.

[11sourate 18, Al-Kahf, La caverne, verset 28.

[12Sourate 13, Ar-Ra`d, Le tonnerre, verset 22.

[13Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 114.

[14On désigne ainsi tout hadîth attribué au Prophète.

[15Hadîth dit "transcendant", où le Prophète exprime la teneur d’une parole divine dans ses propres mots.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.