Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Yûsuf Al-Qaradâwî > L’Intention et la Sincérité > Importance de l’intention dans la réalisation de la sincérité > Importance de la sincérité pour les prédicateurs et les savants
L’Intention et la Sincérité
Section : Importance de l’intention dans la réalisation de la sincérité

Importance de la sincérité pour les prédicateurs et les savants

lundi 10 novembre 2003

Ainsi incombe-t-il à ceux qui prêchent le message de l’islam et militent pour sa cause d’analyser de prime abord et avec franchise leurs motifs et leurs desseins. Point de mensonge ni à soi-même ni à son Seigneur ! L’Imâm Al-Ghazâlî dit vrai lorsque, après avoir mis en lumière la tentation du prestige, de la célébrité et de la reconnaissance auprès des gens, il note :

« Les créatures les plus exposées à cette épreuve sont les savants : beaucoup propagent le savoir, tout en étant motivés par le plaisir de se rendre maîtres des esprits, par la joie de se faire des disciples et par la satisfaction de recevoir les éloges. Par ailleurs, le Diable leur enjolive toutes ces bassesses en leur inspirant : ’Votre dessein est de propager la religion de Dieu et de lutter pour la loi instaurée par le Messager de Dieu, paix et bénédictions sur lui.’ Ainsi trouvera-t-on quelque prédicateur considérant son conseil aux gens et son prêche aux gouverneurs comme une faveur de sa part envers Dieu le Très-Haut ! Le voilà ravi du bon écho de ses paroles auprès des gens, tout en prétendant être ravi parce que sa tâche au service de la religion a du succès. Or, si un collègue meilleur que lui dans le domaine de la prédication faisait son apparition, si les gens l’abandonnaient en faveur dudit collègue, il se sentirait frustré et bouleversé. Si son mobile était véritablement l’amour de la religion, il aurait remercié Dieu le Très-Haut de l’avoir déchargé de sa responsabilité pour la remettre à plus compétent que lui. Mais, là encore, le Diable ne le laisse pas tranquille : ’Tu es frustré, seulement pour avoir manqué la récompense divine, non pour avoir été abandonné par les gens… Si de tes conseils ils avaient profité, tu aurais mérité toi-même la récompense. Donc, ton affliction pour avoir manqué la récompense est louable !’ Le pauvre homme ne prend pas conscience du fait que son acceptation de la vérité et sa résignation seraient meilleures, plus rétribuées et plus fructueuses dans sa vie future, qu’une position individualiste. »

La connaissance, puis la pratique de la sincérité au sens propre, est donc une mer profonde où tout le monde se noie, à l’exception de rares personnes et d’esprits bien distingués. C’est cette même exception qui figure dans le verset : « sauf Tes Serviteurs élus parmi eux. » [1] Nous citerons plus tard ces versets dans leur intégralité.

P.-S.

Traduit de l’arabe du livre : "L’Intention et La Sincérité" du site qaradawi.net.

Notes

[1Sourate 38, Sâd, verset 83.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.