Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî > Défense du dogme et de la loi de l’Islam contre les atteintes des (...) > Ascétisme et Soufisme

Ascétisme et Soufisme

Dernier ajout – vendredi 7 mai 2004.

Le soufisme musulman, après son épuration de tous les éléments étrangers, est un sujet complexe, nécessitant que nous lui consacrions un livre spécial. Mais nous pouvons d’ores et déjà en donner une image authentique dans notre livre que nous avons décidé de publier et qui est intitulé Al-Jânib Al-`Âtifî fî Al-Islâm (L’Aspect sentimental de l’Islam) [1].

Nous nous empressons néanmoins de porter un jugement global sur l’idée de Goldziher à ce propos, afin que le lecteur saisisse sa valeur scientifique… L’Islam – selon lui – était au départ une religion d’ascétisme, de renoncement au monde et d’aspiration vers l’au-delà…

Et ensuite, que s’est-il passé après ce début lustral ? !

Ensuite, le Prophète a senti que les fidèles ne se joignaient pas à lui sous sa bannière ! Il chercha alors à exciter leur zèle en leur promettant des butins de guerre et des avantages nombreux.

Goldziher écrit : « Avant même que [le Prophète] eût fermé les yeux, et surtout bientôt après sa mort, le mot d’ordre était donc devenu autre. A la place du renoncement au monde entra en scène l’idée de la conquête du monde. […] Et cette conquête du monde ne fut pas, en réalité, dirigée seulement vers l’idéal. Les trésors de Ctésiphon, de Damas et d’Alexandrie ne furent pas de nature à établir des inclinations ascétiques. » (page 112)

C’est ainsi que Goldziher entame sa leçon sur le soufisme musulman, ou plutôt sur l’ascétisme qui donnera par la suite naissance à ce soufisme…

Le fondement intellectuel de cet homme consiste à diffamer une religion, à accuser une nation et à détruire une histoire.

Il n’aborde pas un seul sujet avec un esprit désintéressé, une intention dévouée ou une sincérité dans la quête de la vérité. Il est stimulé par une haine qu’il suit aveuglément, sans faire cas de ce qui se passe autour de lui.

L’axe autour duquel il tourne inlassablement est que l’Islam est une œuvre humaine, non une révélation divine.

Et que c’est la Communauté islamique qui a contribué à achever cette œuvre initiée par Muhammad grâce à son Coran… La Communauté y a contribué tantôt en exprimant ses propres passions tantôt en puisant chez d’anciennes civilisations.

C’est par ce sombre regard et cette plume mensongère que notre orientaliste a parlé d’un pilier central de la culture musulmane, à savoir l’éducation spirituelle et l’adoucissement des cœurs.

Notes

[1Ce livre a effectivement été publié et a été suivi, grâce à Dieu, par des études complémentaires consignées dans Inhirâfât At-Tasawwuf (Les Dérives du Soufisme).



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.