Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî > Défense du dogme et de la loi de l’Islam contre les atteintes des (...) > Développement de la loi

Développement de la loi

Dernier ajout – lundi 9 juin 2003.

C’est sous ce titre que le grand orientaliste a voulu nous expliquer comment a évolué la loi islamique.

L’évolution de la loi est une vérité que nous reconnaissons avec fierté, car elle est la preuve que l’Islam est toujours d’actualité et que les fondements de celui-ci sont valables à toutes les époques, et dans toutes les sociétés.

L’évolution de la loi signifie que les interprétations de ses règles ont augmenté en nombre, que la déduction par analogie a connu son essor, que les différents intérêts ont été délimités par ses doctrines et que l’activité humaine en général de la Communauté islamique n’a pas ressenti un quelconque manque vis-à-vis des principes que cette loi suit dans tous les domaines…

Telle est la signification qui nous viendrait de suite à l’esprit si nous avions à parler du développement de la loi…

Mais le grave orientaliste nous a pris au dépourvu par des propos d’une toute autre teneur, des propos qui ne nous ont jamais traversé l’esprit et dont je pense d’ailleurs qu’ils n’ont jamais traversé l’esprit d’aucun Musulman, depuis que l’Islam existe… !

Il cite ainsi une phrase tirée d’un roman d’Anatole France : « Qui fait une religion ne sait pas ce qu’il fait. »

Il ajoute : « Cette parole peut être appliquée particulièrement bien à Muhammed. »

Muhammad, en apportant l’Islam, ne savait pas – comme le pense Goldziher – que sa religion allait se propager.

En outre, il ne savait pas – même si on admet qu’il projetait la propagation de l’Islam – que celui-ci allait pénétrer dans des territoires aussi vastes.

En conséquence, ne sachant pas l’évolution qu’allait connaître l’Islam et n’ayant pas conscience de l’étendue internationale qui allait être sienne, Muhammad ne le pourvut pas des fondements nécessaires à cette expansion… !

La marge de manœuvre qu’il laissa à sa loi suffisait tout juste aux quelques Arabes qui crurent en lui de son vivant.

Quant à savoir si les fondements de la loi qu’il apporta seyait également en tout lieu et à toute époque, alors la réponse est non… Car Muhammad ne savait pas ce qu’il faisait… !

C’est par ces propos puérils que Goldziher entame ses recherches scientifiques très intéressantes… ! au sujet du développement de la loi.

Et c’est par ces propos puérils qu’il prépare à l’idée qui est sienne, selon laquelle l’Islam est l’œuvre des Compagnons et des Successeurs, entre autres.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2018. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.