Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî > Défense du dogme et de la loi de l’Islam contre les atteintes des (...) > Les Sectes > Retour sur le hadith de la scission de la Communauté
Défense du dogme et de la loi de l’Islam contre les atteintes des orientalistes
Section : Les Sectes

Retour sur le hadith de la scission de la Communauté

samedi 7 août 2004

Par ailleurs, il ne faut pas se laisser déstabliliser par le hadith de la scission de la Communauté en soixante-dix sectes, car nous avons déjà expliqué que tout mujtahid sincère sera sauvé.

En outre, ce hadith ne fait pas partie des traditions authentiques sur lesquelles on peut se fonder. Il n’a d’ailleurs été rapporté ni par Al-Bukhârî ni par Muslim.

Le Sheikh Al-Kawtharî dit lui-même au sujet de ce hadith [1] :

« Divers hadiths ont été rapportés concernant la scission de la Communauté en soixante-treize sectes. Les uns ne disent pas qui est destiné à périr. D’autres précisent qu’une seule de ces sectes est sauvée tandis que les autres périront. Et les derniers affirment que toutes les sectes seront sauvées, excepté une seule, qui est celle des hérétiques.

Les savants ont divergé sur l’authenticité totale ou partielle de ces hadiths, tout comme ils ont divergé sur la portée du nombre mentionné, ainsi que sur la communauté désignée : s’agit-il de la communauté qui invite à l’Islam, ou la communauté qui reçoit l’invitation ?

D’aucuns disent que le nombre mentionné ne sert qu’à évoquer un grand nombre de sectes. Ce procédé est utilisé par exemple dans le verset suivant : « avec une chaîne de soixante-dix coudées » [2], comme l’explique Al-Murjânî dans son commentaire d’Al-`Adudiyyah. Ainsi, le nombre n’a pas de portée significative précise. Il est donc admissible de dénombrer un plus grand nombre de sectes que celui précisé dans le hadith, bien qu’il ne soit pas admissible d’en dénombrer un nombre moindre. Mais on peut aussi comprendre que ce hadith désigne en fait les sectes-mères, sans prendre en compte leurs ramifications. Toutes ces interprétations ont été explicitées par l’Imâm Fakhr Ad-Dîn Ar-Râzî dans son livre Al-Milal Wan-Nihal, bien que lui-même tend à relativiser la portée du hadith dans son exégèse du Coran. Un autre groupe de savants a néanmoins pris le parti de dénombrer avec exactitude les soixante-treize sectes. Mais il est bien rare de trouver chez ces derniers un accord sur les sectes avec lesquelles ils remplissent le nombre mentionné. »

Le Sheikh ajoute : « En l’absence de preuves tangibles, il est préférable, pour ceux qui considèrent ce hadith comme authentique, de ne pas porter de jugement sur ce qu’entendait le Messager de Dieu - paix et bénédiction sur lui. Il convient plutôt de dire que ceux qui seront sauvés sont ceux qui suivent les Compagnons - que Dieu les agrée - et la majorité de la Communauté, en s’attachant tout particulièrement à ce qui est nécessairement connu de la religion. Les autres sont, quant à eux, dans l’égarement. Les ramifications des sectes ne s’arrêteront en effet que lorsque s’arrêtera l’Histoire de l’humanité. Il n’est donc pas possible de faire rentrer, dans le nombre évoqué par le hadith, telle secte, plutôt que telle autre, ou telle époque plutôt que telle autre. Car le renouvellement des passions et la régénération de nouvelles opinions sont des phénomènes récurrents qui persisteront aussi longtemps que la vie humaine se poursuivra dans ce monde. Le discours sur les sectes sans prise en compte d’un nombre précis évitera ainsi d’avoir à arbitrer entre elles, et échappera à la risée des moqueurs, parmi ceux qui ne sont pas de cette religion.

Ibn Hazm a fait part de son avis, concernant le hadith de la scission de la Communauté en soixante-treize sectes, dans son livre Al-Fisal, au chapitre de la foi. Il écrit :

« On a rapporté un hadith du Messager de Dieu selon lequel les Qadarites [3] et les Murji’ites [4] seraient les Mages de cette Communauté. Un autre hadith a été rapporté : « Cette Communauté se divisera en soixante-treize sectes ; toutes iront en Enfer, sauf une. »

Abû Muhammad dit : « Ces deux hadiths sont fondamentalement défaillants du point de vue de leur chaîne de narration. Or, tout récit dont telle est la condition ne constitue pas un argument valable chez ceux qui acceptent les narrations isolées. Comment en serait-il alors autrement chez ceux qui ne les acceptent pas ? » »

Ibn Al-Wazîr dit dans son livre Al-`Awâsim Wal-Qawâsim : « Prends garde à ne pas te laisser abuser par l’addition « Toutes iront en Enfer, sauf une. », car c’est une addition frauduleuse et controuvée. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant qu’elle soit une instillation des athées. Ibn Hazm est d’avis que ce hadith est défaillant. »

Ash-Shams Muhammad Ibn Ahmad Al-Bishârî Al-Maqdisî dit dans son livre Ahsan At-Taqâsîm, après avoir énuméré les sectes et mentionné le hadith « Soixante-douze iront au Paradis et une seule ira en Enfer. » ainsi que le hadith « Soixante-douze iront en Enfer et une seule sera sauvée. » : « Ce dernier hadith est le plus célèbre, bien que le premier soit plus authentique du point de vue de sa chaîne de narration. » »

P.-S.

Traduit de l’arabe du livre de Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî, Difâ` `an Al-`Aqîdah Wash-Sharî`ah didd Matâ`in Al-Mustashriqîn, éditions Nahdat Misr, deuxième édition, janvier 1997.

Notes

[1Conférer l’introduction de son livre, At-Tabsîr fî Ad-Dîn (Appréhension de la Religion), pages 7 et 8.

[2Sourate 69 intitulée l’Avérée, Al-Hâqqah, verset 32.

[3Les Qadarites sont ceux qui nient la prédestination (al-qadar) et affirment que l’homme est entièrement libre. NdT

[4Les Murji’ites sont ceux qui disent que « le péché n’altère pas la foi ». NdT

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.