Français | عربي | English

Accueil > Bibliothèque islamique > Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî > Chagrins d’un prédicateur > La salafiyyah telle que nous la connaissons et telle que nous (...) > Les disciples de Mohammad - paix et bénédictions sur lui - hier et (...)
Chagrins d’un prédicateur
Section : La salafiyyah telle que nous la connaissons et telle que nous l’aimons

Les disciples de Mohammad - paix et bénédictions sur lui - hier et aujourd’hui

samedi 25 janvier 2003

Après un long cheminement de l’humanité, je me regarde et je regarde ceux qui m’entourent. Je trouve une forte ressemblance entre les ennemis passés de Mohammad - paix et bénédictions de Dieu sur lui - et ses ennemis actuels, tandis que la ressemblance est très vague entre les disciples devanciers de Mohammad - paix et bénédictions sur lui - et ses disciples actuels...

Les compagnons de Mohammad - paix et bénédictions sur lui - présentèrent aux gens la parole du Monothéisme comme une libération du joug de toutes sortes d’idolâtries religieuses, sociales et politiques. Il n’y a en effet aucune place sous les auspices de l’islam pour un despotisme pharaonique en politique, ni de ruée vers la fortune à la façon de Qârûn [1], ni de prêtrise orientée, ni de populations soumises pour tout opportuniste. Grâce aux enseignements du Coran et de la Sunnah, les gens comprirent sans afféterie que les libertés étaient consolidées, les droits garantis, que la raison devait s’exercer sans contraintes et que les penchants de la fitrah [2] devaient être suivis sans réserve. Ils comprirent également qu’en Islam, l’état était du côté de l’opprimé jusqu’à ce que l’injustice soit levée et contre l’oppresseur jusqu’à ce qu’il se réforme. L’unique appel par lequel on se réveillait pour prier, ce même appel que l’individu épuisé par une longue journée écoutait avant de se coucher, est : "Dieu est le plus Grand. Dieu est le plus Grand." [3] tôt le matin et dans la nuit.

Ainsi est le monde comme nous l’avons compris à travers le spectre de notre religion, mais le monde musulman ne connaît pas ces repères dans son quotidien alors qu’il en aperçoit certains dans un monde totalement étranger à l’Islam... Ce qui m’étonne c’est que des gens qui parlent de l’Islam connaissent à peine ces repères et, lorsqu’ils traitent de la prédication islamique, ils ne les abordent ni de près ni de loin... Je ne leur demande pas de s’opposer à des situations pourries car ils n’en ont pas les moyens ! Je leur demande simplement d’indiquer les vérités scientifiques et d’expliciter les enseignements islamiques !

Il y a quelques jours une enquête a été menée au sein de la Knesset israélienne à propos de l’assassinat d’un jeune homme arabe lors d’une manifestation. Il semblerait que l’auteur de cette enquête étaient un arabe communiste de "l’état d’Israël"... Menahem Beguin répondit furieux : "Vous voulez retourner ciel et terre pour l’assassinat d’un jeune homme arabe alors que le silence complet avait régné après l’assassinat de dix mille personnes dans une "ville arabe voisine" et qu’un tiers de sa superficie avait été rasé ?" J’éprouvai de la honte en écoutant la réponse et je dis à un homme qui écoutait avec moi : le célèbre hadîth "il t’a dit vrai le menteur (i.e. Satan)" s’applique à Beguin parfaitement. Si la boucherie de cette ville nous donne froid dans le dos et fait couler des rivières de larmes de nos yeux, le silence qui la suivit et qui est évoqué par ce criminel israélien Menahem Beguin est encore pire et bien plus cruel.

Par ailleurs, j’ai lu dans les journaux une information au sujet d’un catholique qui avait adopté trente mille enfants musulmans en Somalie pour les élever dans le Christianisme bien évidemment. Je me suis dit : Une partie de l’argent arabe perdu dans les casinos aurait pu préserver l’avenir de ces enfants... Combien nombreux sont nos orphelins récupérés par des organisations d’évangélisation suite à ce genre de négligence !

Ce ne sont pas ces forfaits, quand bien même ils seraient horribles, qui étonnent. Ce qui étonne c’est l’inconscience de ceux qui parlent de l’Islam vis-à-vis d’eux et à l’égard des prémices psychologiques et idéologiques qui les ont induits. J’ai de gros doutes quant à la raison et à la religion de ces gens.

Méditons un peu sur nous autres musulmans ! Nous dépassons le milliard d’êtres humains. Nous habitons une terre qui s’étend entre l’océan atlantique et l’océan pacifique et renfermant les principales routes commerciales du monde. Nous possédons le tiers des ressources liquides et solides du monde ce qui devrait faire de nous une nation de tête et non une nation à la traîne...

Nos prédécesseurs étaient nettement moins nombreux et moins bien lotis. Ils vivaient sur une terre aride et isolée des civilisations humaines majeures. Comment ont-ils réussi et obtenu la suprématie tandis que nous échouons et sommes décadents ?!

Je suis convaincu que les cultures empoisonnées que nous entretenons et les situations inacceptables auxquelles nous nous sommes habitués sont à l’origine de notre malheur ! L’Islam est étudié d’une manière folle et les diables parmi les humains et les djinns y veillent afin d’obtenir leurs profits illicites et de conserver l’ornement de la vie ici-bas... Malgré le sentiment général de la nécessité du changement pour survivre, et bien que nous ayons indiqué la source du mal à ceux qui manquent de clairvoyance, l’avenir semble obscur à moins que Dieu ne décide autrement...

P.-S.

Traduit du site ghazaly.net. La version originale est consultable sur archive.org.

Notes

[1Qârûn : Coré, le contemporain de Moïse.

[2al-fitrah : pureté et disposition originelles de l’homme.

[3Allâhou Akbar Allâhou Akbar.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.