Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 61 à 70 > Sourate Al-Ma`ârij
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 61 à 70

Sourate Al-Ma`ârij

lundi 23 octobre 2000

Nom

Cette sourate doit son nom à l’expression « dhil ma`ârij » qui figure dans le troisième verset.

Période de Révélation

Le sujet (ou le thème) de cette sourate indique qu’elle a été révélée dans des conditions assez similaires à celles de la révélation de sourate Al-Hâqqah.

Thème

Cette sourate exhorte et met en garde les mécréants qui raillent les nouvelles de la Résurrection, de l’Au-Delà, de l’Enfer et du Paradis, et défient le Saint Prophète - paix et bénédictions sur lui - de provoquer la Résurrection dont il les menace si ce qu’il dit est vrai et qu’ils méritent vraiment le châtiment de l’Enfer par la négation de son message. L’ensemble de cette sourate a pour objectif de répondre à cette négation.

La sourate débute par : « Un demandeur a réclamé un châtiment, un châtiment qui s’abattrait sur les négateurs. Quand il aura lieu, rien ne pourra l’empêcher mais il aura lieu à un moment établi. Dieu fait les choses à sa manière mais il n’est pas injuste. Par conséquent, sois patient, ô prophète, face à leurs dires. Ils pensent que ce châtiment est bien loin, mais Nous voyons qu’il est bien proche ».

Ensuite il est dit : « La Résurrection dont ils souhaitent la précipitation, pour rire, est terrible. Quand elle viendra, elle occasionnera une immense souffrance pour les coupables. Le moment venu, ils seront disposés à abandonner leurs épouses et leurs enfants ainsi que leurs plus proches parents en guise de rançon pour échapper au châtiment, mais ils ne pourront y échapper. »

Ensuite, les gens sont avertis que : « Ce jour là, les destinées des hommes seront décidées sur la seule base de leur foi et de leur conduite. Ceux qui se détournent de la Vérité dans ce monde et amassent les richesses et en privent les nécessiteux seront condamnés à l’Enfer. Et ceux qui craignent le châtiment de Dieu dans ce monde, croient en l’Au-Delà, veillent à l’accomplissement de leur prière, s’acquittent des droits des nécessiteux sur leur fortune, évitent soigneusement les œuvres immorales et malfaisantes, sont honnêtes dans leurs transactions, honorent leurs engagements et la confiance qui leur est donnée, sont véridiques dans leurs témoignages, ceux-là auront une place d’honneur dans le Paradis.

En conclusion, les mécréants mécquois qui se sont jetés sur le Saint Prophète — paix et bénédictions sur lui —, de tous cotés dès qu’il l’ont vu, afin de se moquer de lui, sont avertis : « Si vous ne croyez pas, Dieu vous remplacera par d’autres gens meilleurs que vous. », et le Saint Prophète — paix et bénédictions sur lui — a été consolé de la sorte : « Ne prends pas à cœur leurs moqueries, laisse-les s’adonner à leurs vaines paroles et leur conduite insensée s’ils tiennent à vivre la disgrâce et l’humiliation de la Résurrection ; ils verront par eux-mêmes leur funeste fin.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.