Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 31 à 40 > Sourate Yâ Sîn
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 31 à 40

Sourate Yâ Sîn

dimanche 25 novembre 2001

Nom

Cette sourate tire son nom des deux lettres de l’alphabet par lesquelles elle débute.

Période de Révélation

Une étude du style montre qu’elle a été révélée à la fin de la phase intermédiaire de la période mecquoise ou vers la fin du séjour du Prophète - paix et bénédictions de Dieu sur lui - à la Mecque.

Thème

L’objet de la sourate est d’avertir les Quraysh sur les conséquences de leur mécréance, de leur résistance, de leur opposition, de leur tyrannie, de leur raillerie et de leur moquerie concernant la Mission prophétique de Muhammad — paix et bénédictions sur lui —. Cet aspect est dominant et visible, bien qu’à plusieurs reprises, avec les avertissements, il y ait également des arguments pour une juste compréhension (du message) par les gens. Des arguments ont été donnés pour trois choses :

  1. L’unicité d’Allâh : des signes tirés de l’univers et du bon sens.
  2. L’au-delà : des signes tirés de l’univers, du bon sens et de l’existence même de l’homme.
  3. La mission prophétique du Prophète Muhammad - paix et bénédictions de Dieu sur lui - du fait qu’il faisait face à toutes sortes de difficultés dans les prêches du message alors qu’il ne visait aucun intérêt personnel et que son message était somme toute rationnel et logique et dont l’acceptation servait leur propre intérêt.

En vertu de ces arguments, les thèmes appelant la réprobation et les avertissements ont été développés à plusieurs reprises et avec force, afin que les coeurs soient bouleversés et si bien que ceux qui ont encore une quelconque capacité à accepter la vérité en soient touchés.

Les Imâms Ahmad, Abû Dâwûd, An-Nasâ’î, Ibn Mâjah et At-Tabarânî rapportent : selon Ma`qil Ibn Yasâr que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a dit : "Sourate Yâ Sîn est le cœur du Coran." Ceci est comparable à l’appellation de la sourate Al-Fâtihah de "mère du Coran" (c’est-à-dire l’essence ou le centre du Coran), car elle contient la somme et la substance de l’enseignement de tout le Coran. La sourate Yâ Sîn a été appelée le cœur palpitant du Coran parce qu’elle présente le message du Coran de la manière la plus puissante, casse l’inertie et pousse l’esprit de l’homme à fonctionner.

De nouveau, les Imâms Ahmad, Abû Dâwûd et Ibn Mâjah rapportent du même Ma`qil Ibn Yasâr que le Prophète — paix et bénédictions sur lui — a dit : "Récitez la sourate Yâ Sîn aux mourants parmi vous." Le but n’est pas seulement de ranimer et régénérer tout le crédo Islamique dans l’esprit de la personne mourante, mais de projeter devant lui une image complète de l’Au-Delà pour qu’il sache quelles étapes il devra passer après l’étape de la vie ici-bas. Et pour cela, il serait souhaitable qu’avec la récitation de la sourate Yâ Sîn, sa traduction soit aussi faite à la personne qui ne comprend pas l’arabe pour qu’elle en tire également profit et pour que le but de l’exhortation soit atteint.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.