Français | عربي | English

Accueil > Le Noble Coran > Introduction aux sourates du Coran > Sourates 11 à 20 > Sourate Banî Isrâ’îl
Introduction aux sourates du Coran
Section : Sourates 11 à 20

Sourate Banî Isrâ’îl

mercredi 24 janvier 2001

Nom

Cette sourate tire son nom (Bani Isrâ’îl) du verset 4 [1]. Cette appellation est seulement pour la différencier des autres sourates et non un titre descriptif. Cela ne signifie pas que le thèmes des enfants Israel en soit l’unique thème.

Période de Révélation

Le premier verset indique que cette sourate fut révélée à l’occasion du Mi`râj (ascension céleste).

D’après les traditions et les biographies du saint Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - cet événement se déroula un an avant l’Hégire. Ainsi, cette sourate fait partie des sourates révélées pendant la dernière phase de la mission prophétique à la Mecque.

Arrière-Plan

Le saint Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - avait propagé le Tawhîd pendant 12 ans et ses opposants faisaient tout ce qu’ils pouvaient pour faire échouer sa mission. Mais en dépit de leur opposition, l’Islam s’est répandu partout en Arabie et il n’y avait pas un clan qui ne fut influencé par son invitation (au Tawhid). A la Mecque même, les vrais croyants avaient formé une petite communauté et étaient prêts à affronter tous les dangers et faire en sorte que l’Islam soit une réussite. En plus, un très grand nombre des Aws et des Khazraj (2 tribus influentes de Médine) acceptèrent l’Islam.

Ainsi, le temps était venu pour le Saint Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - d’émigrer de la Mecque à Médine et rassembler tous les Musulmans (qui étaient éparpillés) pour établir un état basé sur les principes de l’Islam. Telle était la situation quand l’Ascension eut lieu, et à son retour le Saint Prophète apporta le message contenu dans cette sourate.

Thème

Cette sourate est une combinaison merveilleuse d’avertissements, d’exhortations et d’instructions harmonieusement dosée.

Les mécréants de la Mecque furent avertis afin de tirer une leçon de la fin pitoyable des israélites et des autres communautés, d’améliorer leur conduite pendant cette période de répit donnée par Dieu et qui était sur le point d’expirer. Ils devaient donc accepter l’invitation qui était offerte par Mohammad - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - et par le Coran. Autrement, ils seront anéantis et remplacés par d’autres peuples.

Incidemment, les Israélites avec qui l’Islam allait directement entrer en contact prochainement à Médine, étaient également avertis qu’ils devaient tirer une leçon des châtiments qui leur avaient été infligés auparavant. Ils étaient avertis : « Profitez de la mission prophétique de Mohammad - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - car c’est la dernière chance qui vous sera donnée. Si maintenant vous vous comportez comme auparavant, vous recevrez un châtiment douloureux ».

Quant à l’éducation de l’humanité, on a insisté sur le fait que le succès ou l’échec de l’homme, le gain ou la perte dépendent de la bonne compréhension du Tawhid (Monothéisme), de la vie après la mort, et de la mission prophétique. A cet effet, des arguments convaincants ont été avancés pour prouver que le Coran est le livre d’Allâh, que ses enseignements sont véridiques et authentiques, les doutes des mécréants de ces réalités élémentaires ont été dissipés et chaque fois que l’occasion se présentait, on les avertissait et exhortait de reconsidérer leur comportement d’ignorants.

A ce sujet, les principes fondamentaux de la morale et de la civilisation sur lesquels se base le mode de vie islamique ont été établis. C’était une sorte de manifeste de l’état islamique attendu qui fut énoncé une année avant son établissement réel. Il a été explicitement énoncé que telle était l’ébauche du système sur lequel Mohammad - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - allait bâtir la vie des humains d’abord dans son pays puis dans le monde alentour.

De plus, on ordonna au Saint Prophète - que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui - de tenir sa position sans s’inquiéter de l’opposition et des difficultés qu’il allait rencontrer et de ne jamais penser à faire de compromis avec les mécréants. On commanda également aux musulmans qui, quelques fois s’impatientaient face à la persécution, à la calomnie et les arguments malhonnêtes, de faire face à l’adversité avec patience et courage et de contrôler leurs sentiments et passions.

De plus, la prière fut prescrite dans le but de réformer et purifier leurs âmes, comme pour dire « voici ce qui produira en vous ces hautes qualités morales qui sont essentielles à quiconque veut lutter dans la voie droite ». A ce propos, nous apprenons des Traditions que c’est à l’occasion du Mi`râj (l’Ascension) que les 5 prières quotidiennes furent prescrites et offertes à des heures fixes.

P.-S.

Traduit de l’anglais du site de l’association des étudiants musulmans de l’USC.

Notes

[1Cette sourate comme de nombreuses sourates du Coran possède plusieurs noms. Elle est plus communément connue sous le nom Al-Isrâ’ (i.e. le voyage nocturne) du fait du premier verset. NdT.

Répondre à cet article



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP |
© islamophile.org 1998 - 2019. Tous droits réservés.

Toute reproduction interdite (y compris sur internet), sauf avec notre accord explicite. Usage personnel autorisé.
Les opinions exprimées sur le site islamophile.org sont celles de leurs auteurs. Exprimées dans diverses langues étrangères, ces opinions sont mises à la portée des lecteurs francophones par nos soins, à des fins d'information, de connaissance et de respect mutuels entre les différentes cultures et religions du monde.